DANS LA PEAU DE JOHN MALKOVICH

À partir de 2.99 €
Comédie - 1999 - Etats-Unis - 108 MIN - VM - HD - Tous publics

Craig Schwartz est marionnettiste, mais ses petits numéros n'intéressent pas même son épouse et font de lui un artiste incompris. Obligé de travailler "normalement", il entre comme employé dans une entreprise mais celle-ci est étrange, nichée dans un gratte-ciel. Un jour, poussant une porte dérobée prolongée d'un long tunnel, il se retrouve dans l'esprit de l'acteur John Malkovich.....

1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Carlos Gómez
Carlos Gómez
CHRONIQUEUR

Le film que vous vous apprêtez à revoir ou à découvrir occupe une place à part dans l’histoire du cinéma américain contemporain. Pourquoi ? Et bien tout simplement parce qu’il va à l’encontre de toutes les recettes qui avaient assuré son succès jusqu’en 1999, année de sortie de Dans la peau de John Malkovich.

En effet, l’art du scénario tel qu’il est enseigné dans les facultés, répond à un certain nombre de règles, que l’auteur de ce film s’est ingénié à retourner comme un gant pour un résultat surprenant. L’audacieux s’appelle Charlie Kaufman, il était alors âgé de 41 ans et, surtout, il n’avait rien écrit auparavant.

Son histoire nous conduit sur les traces d’un obscur petit marionnettiste new-yorkais, qui peine à enthousiasmer son monde avec ses tours de ficelles. C’est au moment où il n’y croit plus, qu’il il va voir sa vie changer. De quelle manière ? En trouvant par hasard le chemin qui mène tout droit dans la tête d’un grand acteur connu, qu’il va pouvoir, croit-il, manipuler à l’envie... Êtes-vous prêts pour ce voyage intérieur ? Soyez prévénus, il est : vertigineux.

Réalisé par

7.2 / 10

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

John Malkovich

Sur un scénario du même Charlie Kaufman, Michel Gondry nous fait pénétrer dans les pensées d'un amoureux transi, désireux d'échapper à la douleur que provoque chez lui une histoire d'amour.

Spike Jonze

Nancy Meyers employait le même procédé pour faire entrer le personnage macho de Mel Gibson dans la peau d'une femme.

LES LIAISON DANGEREUSES (1988)