DODES' KADEN

Bientôt disponible
Parce que c'était le 1er film en couleurs de Kurosawa
Drame - 1974 - Japon - 140 MIN - Tous publics
La vie des habitants d'un bidonville de la banlieue de Tokyo : un jeune attardé qui se prend pour un tramway ; deux couples d'alcooliques ; une petite vendeuse de fleurs ; un père et son fils sans-abris...

Réalisé par

7.6 / 10
1 min avant1 min avant
Les avis surSens Critique
Sylvain Angiboust
Sylvain Angiboust
CHRONIQUEUR

La vie dans un bidonville.

Rokuchan, un jeune garçon attardé, se prend pour un conducteur de tramway. Chaque jour, il fait le tour du terrain vague en imitant le bruit du véhicule : « dodes kaden ; dodes kaden... »

La vie de ses voisins n’est guère plus réjouissante : il y a un père et son fils, qui vivent dans une carcasse de 2 CV et mendient leur nourriture ; deux ouvriers alcooliques qui s’échangent leurs femmes ; un vieillard qui laisse la porte ouverte aux cambrioleurs; une petite marchande de fleurs en papiers, exploitée par son oncle chômeur, et qui rêve de partir avec son fiancé.

Tags

Le contexte

Une autre histoire se déroulant dans un bidonville ; celle, pleine d'espoir, un jeune d'origine algérienne qui cherche à s'en sortir dans les années 70.

Akira Kurosawa

Situé durant la Seconde Guerre mondiale, Le Tombeau des lucioles est, comme Dodeskaden, un film d'une infinie tristesse mais aussi d'une très grande beauté plastique.

EROS + MASSACRE

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS