Bande Annonce de ELVIS ON TOURDécouvrez la bande Annonce de ELVIS ON TOUR sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/2310/fond/2310_w_500.jpg
Robert Abel
Charlie HodgeElvis PresleyGlenn D. HardinJames BurtonJoe GuercioJohn WilkinsonJoe EspositoKathy WestmorelandSumner & Stamps QuartetVernon PresleyJerry SchillingLamar FikeRed WestSonny West

ELVIS ON TOUR

90 mn

Note de SensCritique :

/ 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Robert Abel, Pierre Adidge.

Casting : Charlie Hodge, Elvis Presley, Glenn D. Hardin, James Burton, Joe Guercio, John Wilkinson, Joe Esposito, Kathy Westmoreland, Sumner & Stamps Quartet, Vernon Presley, Jerry Schilling, Lamar Fike, Red West. Sonny West

Synopsis : En 1969, après le gros creux de carrière qui a suivi son choix de se consacrer uniquement au cinéma, Elvis Presley réenregistre des disques et se remet en route pour une série de concerts à travers les Etats-Unis. Ce documentaire le suit lors d’une quinzaine de dates et nous ouvre les coulisses d’une tournée triomphale et mémorable.

Scénario : Pierre Adidge, Robert Abel.
Musique : Elvis Presley.
Pays : Etats-Unis d'Amérique
Tags : Documentaire, Comédie, Rock cinéma.

à partir de

7.99
voir ce film

Elvis on Tour est le dernier long métrage de cinéma dans lequel apparaît Elvis Presley, sorti aux Etats-Unis le 1er Novembre 1972. Je vous parle d’un temps où les documentaires ne faisaient guère d’entrées. Mais ce ne fut pas le cas de celui-ci, tourné en Metrocolor 2:35 et produit par la MGM, qui, non seulement remboursa, en quelques jours d’exploitation, son budget (dont plus de la moitié était consacré au salaire du King), mais remporta également le Golden Globe du meilleur documentaire.

Elvis Aaron Presley était né le 8 janvier 1935 à East Tupelo, dans l’état du Mississippi. Il est mort à Memphis, Tennessee, le 16 août 1977, dans sa maison forteresse nommée Graceland, à l’âge de 42 ans. Entre temps, celui que l’on surnomma "The King", mais aussi "Elvis the Pelvis" en raison de ses déhanchements très suggestifs (ce qui fit que les caméras de télévision avaient interdiction formelle de le filmer sous la taille !) fut une idole fascinante, l’interprète de chansons telles que "Love me Tender", "Can’t help falling in love" ou "Don’t be cruel", devenues immortelles par sa voix, et l’acteur de 33 films dont Le Rock du bagne.

Dans Elvis on Tour, qui utilise le procédé du split screen, avec parfois trois images différentes et complémentaires de la même séquence, on voit à la fois le King sur scène, et en coulisses, accompagné de ses chanteuses, de son groupe et d’un orchestre conduit par Joe Guercio. On y voit aussi quelques images d’archives en noir et blanc du temps de ses débuts, et un montage hilarant de baisers langoureux issus de ses films de fiction.

Ce long métrage témoigne de la popularité toujours vivace de la star – on y aperçoit de nombreuses jeunes femmes éplorées ou en pamoison - et de sa capacité à renaître de ses cendres, car cette série de concerts, entamée en 1969, arrivait à un moment où Elvis n’était plus du tout au sommet de sa gloire. Or, qu’il soit vêtu des ses costumes à paillettes blancs, rouges ou bleu, sa flamboyance le doit surtout à son énergie, sa voix de velours et son charisme intacts.

Réalisé par deux documentaristes chevronnés, Robert Abel et Pierre Adidge, Elvis on tour bénéficie en outre d’une équipe technique sans faille, avec la participation du chef opérateur Robert C. Thomas, qui signa, entre autres, la lumière de Vol au dessus d’un nid de coucou et de Blade Runner, et aussi l’apport de Martin Scorsese comme superviseur au montage.

«Elvis has left the buiding» : Elvis a quitté le bâtiment, c’est par ces mots que l’on stipulait aux fans qu’ils pouvaient se calmer et cesser d’attendre leur chanteur préféré. C’est par ces mots que se clôt ce long métrage. Elvis Presley a fait ses débuts comme chanteur à Memphis, sous le nom de The HillBilly Cat, il était déjà porté sur le gospel, le blues et la chanson country, tous genre musicaux qu’il rajeunira bien vite avec une touche rock n’roll. Après un contrat avec une maison de disque locale, la Sun Records, pour son groupe nommé les Blue Moon Boys, il devint vite célèbre dans le sud des Etats-Unis grâce à ses concerts et ses apparitions hebdomadaires sur une télévision régionale dans l’émission Louisiana Hayride.

Coaché par un nouvel agent, Tom Parker, dit "Le Colonel", dont il fut le client exclusif jusqu’à la fin de sa vie, Elvis Presley signe un contrat avec la maison de disques RCA, en 1955 : il a tout juste vingt ans. Suite à ses apparitions spectaculaires à la télévision nationale, il est engagé pour son premier film, Le Cavalier du crépuscule (1956) réalisé par Robert D. Webb et dont le titre original n’est autre que Love me tender ! Il y chante quatre chansons, dont il est le coauteur avec Ken Darby, mais il avouera plus tard qu’il n’en écrivit que quelques mots… C’est le seul de ses films où il n’est pas en tête d’affiche, car à partir de ce premier essai, énorme succès au box office, les fictions suivantes seront taillées sur mesure pour la nouvelle idole des jeunes.

Elvis Presley abandonnera d’ailleurs sa carrière de chanteur au début des années 1960, pour s’installer à Hollywood et se consacrer exclusivement au cinéma, ses disques étant désormais composés des bandes originales accompagnant ses apparitions à l’écran. Malgré la médiocrité de la plupart des scénarios, et le peu d’invention des metteurs en scène, la majorité de ces œuvrettes, dans un premier temps, sont de magnifiques succès publics, nationaux et internationaux. Mais, dès la deuxième moitié des années 1960, sa carrière hollywoodienne décline puis prend fin.

Du côté du rock, de nouvelles idoles sont apparues qui lui ont ravi la vedette : elles s’appellent les Beatles et les Rolling Stones… En 1968, pourtant, le King semble revivre : non seulement il est l’heureux papa d’une petite fille, Lisa Marie Presley, mais en plus il revient en force à la télévision avec l’émission Elvis 68 Comeback Special. C’est le début d’un renouveau extraordinaire, avec des disques qui se placent de nouveau N°1 et des concerts, qui le feront voyager dans tous les Etats-Unis de 1969 à sa mort, en 1977. 

A voir également
Affiche du film L AMOUR EN QUATRIEME VITESSE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MARLEY

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CONTAGIOUS
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film ROCK N LOVE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés