Bande Annonce de GIMME DANGERDécouvrez la bande Annonce de GIMME DANGER sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/10194/fond/10194_w_500.jpg
Jim Jarmusch
Danny FieldsIggy PopJames WilliamsonMike WattRon AshetonScott AshetonSteve MackayDavid BowieEd SandersEric ClaptonKaty AshetonNicoEwan Mcgregor

GIMME DANGER

108 mn

Note de SensCritique :

6.6 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Jim Jarmusch.

Casting : Danny Fields, Iggy Pop, James Williamson, Mike Watt, Ron Asheton, Scott Asheton, Steve Mackay, David Bowie, Ed Sanders, Eric Clapton, Katy Asheton, Nico. Ewan Mcgregor

Synopsis : Images d’archives et interviews au long cours d’Iggy Pop, ainsi que quelques séquences animées et des entretiens plus anciens se mêlent dans ce documentaire pour raconter une époque révolue. Celle d’un groupe de rock nommé The Stooges, qui a révolutionné la musique de la fin des années 1960 aux Etats-Unis lors d’une courte carrière de 1967 à 1974. Ils se sont ensuite reformés au début des années 2000 sous l’appellation Iggy and the Stooges. 

Scénario : Jim Jarmusch.
Musique : The Stooges.
Pays : Etats-Unis
Tags : Festival de Cannes.

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Réalisateur indépendant et passionné de musique, Jim Jarmusch signe avec Gimme Danger un documentaire passionnant sur le groupe The Stooges qui a bousculé le rock n’roll en Amérique de 1967 à 74 et fut une sorte de précurseur aux mouvements Metal et Punk, tout en ne ressemblant qu’à lui-même.

Dans ce projet de longue date, le réalisateur, qui avait déjà distribué Iggy Pop dans Coffee and Cigarettes (le court et le long métrage) et Dead Man, l’interviewe longuement sur sa vocation de musicien surgie à l’adolescence au début des années 60, alors qu’il s’appelait encore James Osterberg Jr et assourdissait le mobil-home familial de ses solos de batterie. Cet entretien, où l’Iguane, assis sur une chaise dorée façon trône et entouré de deux crânes et d’un tableau effrayant, parle longuement et calmement de cette folle épopée, est le fil rouge d’un film où de nombreuses images d’archives rares se mêlent à des interviews plus anciennes des autres membres encore vivants lors du tournage c’est-à-dire Scott Asheton, Steve MacKay, Mike Watts et James Williamson (les trois premiers ayant disparu avant la sortie du film). Le montage joue sur des associations d’images de la télévision des années 1960 aux propos d’Iggy Pop, et des séquences animées rigolotes illustrant certaines anecdotes.

Ce qui frappe dans ce beau film hanté de fantômes, de personnages destroy qui sont passés par tous les excès y compris les drogues les plus dures mais sont restés amis au point de reformer le groupe dans les années 2000, c’est la part d’enfance qui a présidé à ce que d’aucuns ont qualifié de sauvage, violent, transgressif et autres qualificatifs bien sentis. The Three Stooges était le nom d’une troupe d’acteurs comiques, qui des années 1920 aux années 70 exerçait à la télévision et au cinéma un humour slapstick très clownesque ; Iggy Pop raconte la leçon tirée, pour créer ses propres chansons, d’une série pour enfants dont l’animateur exhortait les téléspectateurs à lui écrire en 25 mots maximum ; il fait aussi référence à La Famille Addams, autre série télévisée ayant bercé sa jeunesse, pour qualifier John Cale et Nico lors de leur rencontre à la fin des années 60 ! Et cette facette d’Iggy l’Iguane, l’homme torse nu qui se déhanche depuis la fin des années 60 en poses lascives , animales et suggestives, est assurément une des surprises de Gimme Danger.

«Je ne veux être ni glam, ni alternatif, ni punk, je veux juste «être» », déclare Iggy Pop en conclusion de Gimme Danger. Et c’est sans doute le cas pour Jim Jarmusch, ce géant aux cheveux blancs (il mesure 1,88 m !), ce réalisateur inclassable qu’on ne peut faire entrer tout entier dans une petite case bien étiquetée.

Né en 1953 dans l’Ohio, James R. Jarmusch s’est installé avec sa famille à New York à l’âge de 17 ans, il étudie à la Columbia University avant d’entrer à la Tisch School of Arts, dont il sort avec un diplôme de cinéma. Il passe quelque temps à Paris, où il se nourrit de films à la Cinémathèque Française, puis devient en 1979-80 l’assistant de Wim Wenders et Nicholas Ray sur Nick’s Movie. En 1982, Jarmusch tourne son premier film, Permanent Vacation, qui sort à la sauvette en France début 1984. Mais, en mai de cette année-là, au Festival de Cannes, il remporte avec son deuxième long métrage Stranger than Paradise, présenté à la Quinzaine des Réalisateurs, la Caméra d’Or, normalement attribuée à un premier film ! Il est le seul réalisateur au monde à avoir réussi ce prodige.

Il sera ensuite un abonné du Festival avec Down by Law, Mystery Train, prix de la meilleure contribution artistique, puis le court Coffee and Cigarettes III, qui remporte la Palme d’Or du court métrage, en 1993, Dead Man, Ghost Dog, le film collectif Ten Minutes Older, Broken Flowers , Grand Prix en 2005, Only Lovers Left alive, Patterson et Gimme Danger…  Iggy Pop n’est pas le seul musicien à être passé sous la caméra de Jim Jarmusch, John Lurie, Screamin’ Jay Hawkins ou Ryan Donowho  ont également joué dans ses films, et Jarmusch a par ailleurs consacré un documentaire à Neil Young et Crazy Horse’s, Year of the Horse.

We played the music we liked, we didn't play popular tunes...

"Gimme danger" est un documentaire réalisé par Jim Jarmusch sur l'histoire mouvementée du groupe de Détroit, les Stooges et de leur leader Iggy Pop. Le film suit un déroulement chronologique assez détaillé et raconte la turbulente histoire depuis le milieu des années 60 ...

Lire la suite
8
dagrey

Pouvoir à l'état brut

Nous voici devant des témoignages face caméra et des images d’archives. Jim Jarmusch n’entendait manifestement pas bouleverser l’histoire du documentaire avec Gimme Danger, sa lettre d’amour aux Stooges. Le sous-titrage en français est médiocre, et c'est bien dommage, ...

Lire la suite
7
Captain Blake

"The Stooges" is not dead !

GIMMER DANGER (14,3) (Jim Jarmusch, USA, 2017, 108min) : Ce documentaire foutraque à l’esprit rock and roll retrace l’épopée très bordeline du fameux groupe « The Stooges » au style agressif débarqué comme une bombe dans le paysage musical à la fin des années 60 ...

Lire la suite
7
seb2046
 
le contexte
A voir également
Affiche du film Coffee and Cigarettes

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Marley

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Mississippi Blues
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film Shine a Light

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film FAST AND FURIOUS 8

à partir de

4.99
 
Affiche du film PÈRES ET FILLES

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film À BRAS OUVERTS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film ALBERT

à partir de

4.99
 
Affiche du film OSIRIS

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film BELLE DE JOUR (VERSION RESTAURÉE)

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés