Bande Annonce de HARRY POTTER ET LES RELIQUES DE LA MORT - 1ÈRE PARTIEDécouvrez la bande Annonce de HARRY POTTER ET LES RELIQUES DE LA MORT - 1ÈRE PARTIE sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/2498/fond/2498_w_500.jpg
David Yates
Daniel RadcliffeEmma StoneRuper GrintAlan RickmanClemence PoésyHelana Bonham CarterRalph FiennesRhys IfansBil NighyJohn HurtPeter Mullan

HARRY POTTER ET LES RELIQUES DE LA MORT - 1ÈRE PARTIE

146 mn

Note de SensCritique :

6.7 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : David Yates.

Casting : Daniel Radcliffe, Emma Stone, Ruper Grint, Alan Rickman, Clemence Poésy, Helana Bonham Carter, Ralph Fiennes, Rhys Ifans, Bil Nighy, John Hurt. Peter Mullan

Synopsis : Dumbledore n'étant plus là pour lui barrer le passage, Voldemort achève son coup d'Etat et prend le contrôle du Ministère de la Magie. Poudlard fermé, Harry, Ron et Hermione deviennent des fugitifs, pourchassés par des mangemorts et des rafleurs. Croyant trouver refuge au Terrier, où est célébré le mariage de deux de leurs camarades (Bill et Fleur), ils doivent en partir subitement suite à une attaque des forces du mal. Ils partent alors en quête des horcruxes, ces artefacts qui confèrent l'immortalité à Voldemort et doivent par conséquent être détruits...

Scénario : Steve Kloves.
Musique : Alexandre Desplat.
Pays : Royaume-Uni | Etats-Unis d'Amérique
Tags : Harry Potter, Interdits aux grands, Films à 1,99 €, Fantastique / Horreur, Les enfants prennent le pouvoir, Spécial Sagas, Films inspirés de livres jeunesse, Teen Movies, Vive les vacances !, Abracadabra, Magie, sorcellerie, Tirés de ....

à partir de

1.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film
Septième et avant-dernier opus des aventures du magicien à lunettes, Les reliques de la mort, partie 1 a une nouvelle fois été confié à David Yates. C'est déjà lui qui avait signé les deux précédents épisodes, et qui signe le dernier, sorti à l'été 2011. On le sait, J.K. Rowling n'a écrit que sept romans, un pour chaque anniversaire de Harry et ses acolytes. Seulement, le dernier livre était si épais, son intrigue si complexe et ses enjeux narratifs si élevés, que la Warner a décidé de le scinder en deux parties. Une sage décision, qui permet en outre à la major de repousser encore un peu la fin de cette saga mythique, parmi les plus rentables jamais produites. On ne se sépare pas facilement d'une si belle poule aux oeufs d'or.

Dans ce pénultième opus, donc, tout commence très mal. Voldemort est en train de jeter son voile noir sur le monde, Poudlard a été fermé, et Harry est désormais un fugitif obligé de se masquer pour passer à travers les mailles du filet. A défaut de rentrée des classes, et puisqu'ils n'ont plus de refuge, Harry, Ron et Hermione partent en quête des Horcruxes, les reliques de la mort qui seules permettront de détruire Voldemort. Fidèle au roman de Rowling, Yates réalise ainsi un film à la noirceur de jais, de loin le plus sombre de toute la série. Plus de distraction, plus de flirts adolescents ni de petites intrigues ; seuls le sens du devoir et du sacrifice, l'épuisement et l'amertume dominent ce film austère qui n'a plus grand chose du teen movie spirit des premiers opus de Chris Colombus, Alfonso Cuaron ou Mike Newell.

Cette plongée de la saga dans les abîmes de l'âme humaine, là où l'amitié n'est plus qu'un vain mot et où la délation règne, est d'autant plus fascinante qu'elle concerne des héros qu'on a vu grandir. Daniel Radcliffe, Rupert Grint et Emma Watson sont devenus au fil des années nos compagnons, comme de lointains cousins qu'on ne voit qu'une fois par an, à Pâques ou à Noël, mais qu'on est ravi de serrer dans nos bras. En voyant cet épisode, on ressent mieux que jamais le passage du temps, privilège normalement réservé à la série télé. Temps des héros et temps du quotidien se mêlent dans un bain de larmes, et l'on saisit avec une acuité rare le sens de la perte d'un être aimé. Ce n'est souvent qu'à la disparition des gens, ou à l'approche de celle-ci, que l'on réalise l'importance qu'ils ont pour nous. Aussi, le projet de J.K. Rownling éclate ici dans toute sa splendeur, et en attendant les larmes de réconfort du dernier épisode, on se tiendra chaud dans la forêt hanté, bien serrés contre Harry, Ron et Hermione.
Avec quatre épisodes à son actifs, soit la moitié du total, David Yates est le réalisateur qui aura laissé l'empreinte la plus forte sur Harry Potter. Lorsqu'il reprend la saga des mains du vétéran Mike Newell en 2007, il est surtout connu comme réalisateur de télé anglais. Il a son actif un nombre considérable de téléfilms, mais c'est véritablement Jeux de pouvoir qui le fait sortir du lot en 2003 lors de son passage sur la BBC, puis sur les chaines du monde entier. Cette courte série de six épisodes, qui aborde brillamment les arcanes de la politique et des médias, fera d'ailleurs l'objet d'un remake cinématographique par Kevin Mac Donald en 2009. En 2004, Yates a également signé Sex Traffic, un téléfilm en deux parties sur la nouvelle traite des blanches en Europe. Son choix pour diriger Harry Potter et l'ordre du Phénixne fut donc pas une évidence. Il s'explique surtout par l'admiration de David Heyman, le producteur anglais d'Harry Potter, vis-à-vis du travail télévisuel de Yates. Visiblement satisfait, il lui laissa donc l'opportunité de réaliser trois autres épisodes, et ainsi de trouver son rythme de croisière, ce que ses prédécesseurs n'avaient pas eu le temps de faire. Un exploit d'autant plus notable que des réalisateurs prestigieux comme Guillermo Del Toro, Jean-Pierre Jeunet ou M. Night Shyamalan étaient sur les rangs. 

Harry Potter et les reliques de la mort, partie 1 est ainsi l'épisode où l'on le plus le rôle du temps qui passe. Si comme le disait Jean Cocteau, le cinéma est « l'art de filmer la mort au travail », alors ce film est particulièrement cinématographique. Bénéficiant de la colossale cosmogonie installée par les six opus précédents, Yates n'a plus qu'à aller à l'essentiel, c'est-à-dire creuser les cernes de ses personnages, attiser leurs ressentiment. Les macchabées s'entassent : après Dumbledore et Maugrey Fol-Oeil c'est au tour Dobby de passer l'arme à gauche. Les scènes sadiques s'amoncèlent, telle celle, hallucinante, où le pire cauchemar d'Harry prend forme dans un nuage de fumée rappelant les machines à punir de 1984 : on y voit, ou plutôt Harry y voit, son meilleur ami et la femme qu'il aime, nus, dans les bras l'un de l'autre. Le temps de l'innocence est terminé, l'entrée dans le monde adulte est violente.

On pense beaucoup, en voyant ce film, au second tome du Seigneur des anneaux, Les deux tours, le plus inquiet. On pense notamment à ces passages terrifiants où Frodon et Sam tracent leur chemin seuls vers le Mordor. Sans certitude d'arriver jusqu'au bout, rongés par les pouvoirs maléfiques de l'anneau unique (que l'horcruxe corrupteur ne manque pas de rappeler), attaqués par de terrifiantes créatures sans moyen, ou presque, de se défendre, sans nouvelles, enfin de ce qui passe ailleurs, les héros ne sont plus que l'ombre d'eux-mêmes. Et nous spectateurs, frissonnons de les avoir connus si juvéniles et de les trouver aujourd'hui si abattus. Cependant, pour ne pas laisser une empreinte trop charbonneuse et désespérer le spectateur, David Yates a conçu une scène animée proprement sublime, pur moment de féérie qui rappelle que la nuit noire n'est qu'à quelques heures de l'aube. 

Harry Potter n'est pas qu'une simple série de films. A l'instar de la trilogie originale de Star Wars ou du Seigneur des anneaux, Harry Potter est avant tout la saga de toute une génération. Combien n'ont pas rêvé d'entrer à Poudlard, de faire du Quidditch, d'envoyer des ...

Lire la suite
8
AlexLoos

La première partie de Harry Potter & les Reliques de la Mort s'impose comme une adaptation véritablement fidèle. La division de ce tome en deux films aura bien sûr cet avantage : le scénario est l'un des mieux écrit de la saga. Celui-ci, plus lent, impose une tension dramatique ...

Lire la suite
8
BadFever

Putain

Dur de critiquer un film comme celui-là, notamment parce que voilà un petit moment déjà que le dernier tome est sorti, aussi j'ai oublié les détails qui potentiellement ont été supprimés et qui agacent le fan que je suis (fan modéré toutefois). Je le vois donc plus comme ...

Lire la suite
10
LeChiendeSinope
le contexte
  • Egalement interprété par
    Helana Bonham Carter
  • Pas si éloigné
    Le fameux livre de Tolkien, et partant, le film de Peter Jackson, contient des passages d'errance en milieu hostile, leur amitié menacée par un anneau corrupteur (Frodon et Sam dans les Mordor), qui rappellent Les reliques de la mort, partie 1
  • Egalement realisé par
    David Yates
  • Dans le même genre
    Il n'est pas surprenant que Guillermo Del Toro, réalisateur du Labyrinthe de Pan, ait été pressenti pour réaliser cet épisode de la saga : similarité des bestiaires, même noirceur radicale, même souffle épique.
A voir également
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CRAZY, STUPID, LOVE

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film HARRY POTTER ET LES RELIQUES DE LA MORT - 2ÈME PARTIE

à partir de

1.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film HARRY POTTER ET LA COUPE DE FEU

à partir de

1.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film BASTILLE DAY

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film APPRENTICE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film IRREPROCHABLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film SUICIDE SQUAD

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film GENIUS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés