JE HAIS LES ACTEURS

1986
87 mn
Parce que pour son 1er film, Gérard Krawczyck réunissait en noir et blanc Poiret, Blier, Galabru, Blanc...et Claude Chabrol
Disponible à la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés
Hollywood, 1942. Trois acteurs sont assassinés sur le tournage du film d’aventure Le Fils du destin. Chargé de l’enquête, le lieutenant Egelhofer n’a absolument aucune piste et soupçonne tour à tour Orlando, l’agent des victimes, puis la star Lawrence Bison et le réalisateur Hercule Potnick. Devant ce peu de résultats, Cobb, le producteur du film, confie...
Disponible à la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés
Policier / Suspense
France
Tous publics
VF
1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

Bienvenus dans la mythologie hollywoodienne vue de Paris, dans un film unique en son genre intitulé Je hais les acteurs et signé Gérard Krawczyck.

Nous sommes en 1986 et la fine fleur des acteurs français d’alors se bouscule pour se moquer des moguls et des divas américaines dans un film dont l’action est supposée se passer dans les années 40. Tout le monde parle français mais les coups fourrés, les intrigues de couloirs et le combat des egos sont ceux d’un grand studio des collines de Los Angeles, à l’âge classique.
C’est aussi une comédie policière avec assassinats d’acteurs, enquête, et tartuffes en tous genre. Galabru, Poiret, Blier, Michel Blanc se confrontent à mesdames Pauline Lafont, Lavanant, et Duez. Nous aussi on hait les acteurs, d’une passion sincère.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver LES CADAVRES NE PORTENT PAS DE COSTARD (Une parodie des films noirs hollywoodiens : grâce aux effets spéciaux, le comique Steve Martin converse avec les stars du genre (Bogart, Cagney...)) ou encore THE ARTIST (Un hommage français à l'âge d'or d'Hollywood, tourné en noir et blanc... et muet.).

FilmoTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné