LA MÉLODIE

À partir de 7.99 €
Comédie - 2017 - France - 102 MIN - VF - HD - Tous publics

Concertiste de talent, Simon Daoud court néanmoins le cachet et accepte, bon gré mal gré, un emploi dans un collège de la banlieue parisienne. Là, il doit enseigner l’art du violon à des élèves de 6e plutôt récalcitrants. Ne sachant pas comment s’y prendre il se heurte d’abord aux élèves avant de trouver le chemin vers eux, notamment grâce au jeune Arnold, qui fasciné par le violon dégage une soif d’apprendre communicative.

Réalisé par

5.9 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Isabelle Danel
Isabelle Danel
CHRONIQUEUR

Avant de signer son premier long métrage, La Mélodie, Rachid Hami fut acteur «par accident» : voulant devenir réalisateur, il fut engagé comme stagiaire par Abdellatif Kechiche qui, après son premier long métrage, La Faute à Voltaire, préparait le suivant, L’Esquive. Kechiche lui dit alors que pour devenir metteur en scène, il lui fallait d’abord comprendre les acteurs, et donc avant toute chose devenir acteur lui-même… C’est ainsi que Rachid Hami a endossé, à 17 ans, dans L’Esquive, le rôle de Rachid qui lui-même se pare des couleurs d’Arlequin dans la pièce de Marivaux Le Jeu de l’amour et du hasard. Ensuite, dans Rois et Reines de Arnaud Desplechin, Rachid Hami est un des «mauvais garçons» qui attaquent l’épicerie familiale à Roubaix. En 2006 il interprète le rôle principal du téléfilm Pour l’amour de Dieu de Ahmed Bouchaala et Zakia Tahri, celui d’un jeune homme qui tombe dans l’islamisme radical.

Il passe à la réalisation en 2005 avec un premier court métrage, Point d’effet sans cause, primé au Festival Premiers Plans d’Angers, et suivi deux ans plus tard par Choisir d’aimer, version moderne de Roméo et Juliette dans laquelle il dirige Louis Garrel et Leïla Bekhti.

Quelques petits rôles plus tard, notamment dans Le Bel Âge de Laurent Perreau, en 2009, et Les Deux amis de Louis Garrel en 2015, il plonge dans l’écriture de son premier long métrage, où l’on sent de multiples influences, dont la moindre n’est pas celle d’Abdellatif Kechiche. Car La Mélodie, comme L’Esquive, parle de l’art qui peut faire naître des vocations chez des jeunes gens, en racontant l’arrivée dans un collège difficile, d’un prof de musique dont la tâche est d’enseigner le violon à une classe de 6ème d’abord récalcitrante.

FILMOTV vous recommande

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Kad Merad

A cause de son titre auquel fait immanquablement penser celui du film de Rachid Hami.

Rachid Hami

Comédie dramatique sur une groupe de mineurs dans un village du Nord que la musique soude et reconstruit jusqu’à les emmener en concert au Royal Albert Hall de Londres.

JE VAIS BIEN NE T’EN FAIS PAS DE PHILIPPE LIORET  (2006)

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité