Bande Annonce de LE TROISIÈME HOMME (VERSION RESTAURÉE)Découvrez la bande Annonce de LE TROISIÈME HOMME (VERSION RESTAURÉE) sur FilmoTVhttp://
Carol Reed
Alida ValliBernard LeeJoseph CottenOrson WellesTrevor HowardErich PontoErnst DeutschPaul HörbigerSiegfried BreuerWilfrid Hyde-WhiteHarold AyerHedwig BleibtreuNelly Arno

LE TROISIÈME HOMME (VERSION RESTAURÉE)

100 mn

Note de SensCritique :

7.6 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Carol Reed.

Casting : Alida Valli, Bernard Lee, Joseph Cotten, Orson Welles, Trevor Howard, Erich Ponto, Ernst Deutsch, Paul Hörbiger, Siegfried Breuer, Wilfrid Hyde-White, Harold Ayer, Hedwig Bleibtreu. Nelly Arno

Synopsis : Appâté par la proposition d'un boulot par Harry Lime, un ami de toujours, perdu de vue pendant la guerre, Holly Martins, un écrivain américain vaguement alcoolique, débarque, tout content, dans la Vienne en ruines de 1948, partagée en quatre zones militaires (française, russe, américaine et anglaise). Pas de chance, il arrive juste le jour de l'enterrement de Harry et apprend que son ami était un dangereux trafiquant. Il refuse d'y croire et commence à douter que sa mort soit accidentelle...

Scénario : Graham Green, Orson Welles.
Musique : Anton Karas.
Pays : Royaume-Uni
Tags : Policier / Suspense, Drame, Les villes d'Europe, Pour le suspense, En noir et blanc, Editions Originales, Festival de Cannes.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film
Vous voulez prendre une leçon de cinéma ? Faites comme Joseph Cotten, cherchez Le Troisième homme ! Ce vingtième film du grand Carol Reed, trop méconnu d’ailleurs en dehors de ce film-là, est une perfection dans le domaine du film noir d’atmosphère d’après guerre où il est si difficile de départager le Bien du Mal. 
Réalisé en 1949 dans une Vienne dévastée sur un scénario de l’illustre romancier Graham Greene, ce chef d’œuvre, Palme d'or à Cannes en 1949 et Oscar de la meilleure photographie en 1951, regorge de répliques qui ont marqué l’histoire du cinéma et de cadrages de toute beauté, presque toujours penchés. 
Le noir et blanc somptueux dû au grand chef opérateur Robert Krasker accentue encore le malaise, la constante paranoïa de ce film où tout le monde ment et où même les morts ne le sont pas. Tout cela au son inoubliable, légèrement ironique, de la cythare d’Anton Karas, l’une des musiques les plus connues de l’histoire du cinéma. 
Dans le rôle du « naïf », ce romancier de gare qui devient enquêteur par hasard, Joseph Cotten est parfait, au sommet de sa fausse innocence, si bien exploitée six ans auparavant par Hitchcock dans L’ombre d’un doute ou par Orson Welles en 1941 et 1942 dans Citizen Kane et La Splendeur des Amberson
Orson Welles, parlons-en : qui mieux que lui pouvait incarner ce « troisième homme » d’un cynisme effrayant, mort vivant sortant de l’ombre et que la guerre a vidé de toute humanité ? Il faut absolument l’entendre analyser d’une voix à la fois souriante et grinçante la différence culturelle entre l’Italie et la Suisse ! Et surtout, il est impossible de se priver des scènes finales du Troisième homme : d’abord la plus belle mort d’un salaud jamais filmée, puis un dénouement dans un cimetière avec la divine Alida Valli qui marche, inoubliable figure de mélancolie. 
Le Troisième homme est le résultat de la collaboration de… trois hommes de génie. 
Premier homme : le grand romancier Graham Greene d’abord, dont les oeuvres furent souvent portées à l'écran comme The Human factor par Otto Preminger en 1980 ou encore La Fin d'une liaison en 1999 par Neil Jordan. En tant que scénariste, Greene collabora deux autres fois avec Carol Reed, en dehors du Troisième homme : pour le so british Première désillusion en 1948 et plus tard pour l’adaptation de son propre roman Notre agent à la Havane en 1959. 
Deuxième homme : Carol Reed.  Le cinéaste britannique né en 1906 et décédé en 1976 n’est vraiment connu que pour le Troisième homme alors que sa filmographie regorge de merveilles comme Train de nuit pour Munich en 1940, un film d’espionnage bourré d’humour flegmatique et de suspens, ou L’Homme de Berlin en 1953, un thriller d’espionnage séduisant et douloureux. Ou encore l’élégantissime fresque Renaissance L’Extase et l’Agonie en 1965. 
Le Troisième homme : Orson Welles, qui au de là de sa prestation d’acteur, prit une part très active à la réalisation, obligeant notamment à allonger la scène des égouts. L'idée géniale des doigts de son personnage qui passent à travers la grille d’égouts et sentent le vent de la liberté vient également de lui. En fait, il réécrivit le rôle d'Harry Lime et le créa de toutes pièces en référence au personnage shakespearien du bâtard du Roi Jean, alors que Graham Greene l’avait construit au départ à partir d'un personnage ayant réellement existé : l'agent double Kim Philby, supérieur hiérarchique du scénariste dans les services secrets britanniques. Surtout, c’est Orson qui écrivit cette réplique de son personnage, qui résume à elle seule l’intelligence et le pouvoir angoissant du film : "L’Italie des Borgia a connu trente ans de terreur et de sang mais en sont sortis Michel-Ange, Leonard de Vinci et la Renaissance. La Suisse a connu la fraternité et cinq cents ans de démocratie et ça a donné quoi ? Le coucou suisse !"

La maladie de Lime

Une ville, des plans obliques et quelques notes de musique pour une légende du septième art. Cité régulièrement parmi les plus grands chefs-d'œuvre du film noir et du cinéma Britannique, "The Third Man" a tout du classique qui a su traverser les temps grâce à une réputation ...

Lire la suite
8
Kalopani

Choc au las viennois

(Légers spoils peut-être...) Pour une fois que j'ai apprécié un classique du film noir beaucoup plus que Kalian, cela ne me semble même pas illogique. On disait que Samuel Fuller n'essayait pas de séduire son public, je crois que Carol Reed a bien essayé lui de séduire ...

Lire la suite
8
drélium

La cithare et le coucou

Un écrivain raté, Holly Martins, débarque à Vienne pour retrouver son ami Harry Lime. mais en arrivant, il apprend que celui-ci a été tué dans un accident de la circulation. Et dans une ville qui semble devenue capitale du marché noir, il découvre que son ami était mêlé ...

Lire la suite
9
SanFelice
A voir également
Affiche du film OTHELLO (VERSION RESTAURÉE)
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film METEOR
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film DRIVE

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film BLOW UP

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés