LES 11 COMMANDEMENTS

À partir de 2.99 €
Pour une forme de francisation par Michael Youn de la série Jackass
Comédie - 2004 - France - 85 MIN - VF - Tous publics

Le monde va mal, les humains ne rigolent plus, la situation est grave. Le Dieu de l'humour n'a plus qu'une solution faire appel à Michaël Youn et sa bande. Leur mission : accomplir "Les 11 commandements" de la blague pour remettre les peuples sur le droit chemin de la rigolade en repoussant les limites de la connerie. Au programme : danser la valse en apesanteur à 15 000 mètres d'altitude, inonder une maison pour la transformer en piscine, jouer au beach volley avec une érection contrôlée, parader déguisé en Hitler dans la campagne... Rien n'arrête Michaël Youn et sa bande, et en plus, ils le font pour de vrai !

4.4 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Patrick Fabre
Patrick Fabre
CHRONIQUEUR

Non les 11 commandements n’est pas une suite du célèbre film biblique de Cecil B. DeMille dans lequel Charlton Heston fuyait Yul Brynner en traversant une Mer rouge reproduite dans l’aquarium d’un studio hollywoodien. Les 11 commandements, c’est une comédie d’un genre nouveau inventé aux Etats Unis par la bande de trublion cathodique de Jackass, pour qui nulle blague n’est assez potache ou risquée. Lui même risque-tout rigolard du petit écran, Michael Youn a voulu s’essayer en 2004 à l’exercice avec ses camarades de jeu dans Les 11 commandements, film à sketches réalisé par François Desagnat et Thomas Soriaux avec qui il avait déjà commis La beuze.

Le prétexte est simple : Michaël et ses acolytes, Vincent Desagnat et Benjamin Morgaine rencontrent le dieu de la blague qui leur commande de re-faire rire l’humanité en leur donnant onze défis à relever – qui s’avèreront au nombre de 15 à la fin du film. Parmi lesquels : transformer une maison en piscine, faire du roller après avoir pris des somnifères, danser la valse en tutu rose en apesanteur, ou parader dans la campagne déguisé en adolf hitler.

Certes cinématographiquement, on est plus proche de vidéogag que de la finesse de l’humour des films de Lubitsch, mais l’outrance des situations et la drôlerie souvent cuisante qui en résulte, font mouche. Au point qu’à la sortie du film, près de 3 millions de français ont succombé à la tentation.

FILMOTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Michaël Youn

Une comédie d'un des auteurs des 11 commandements, mais dans un autre registre...

François Desagnat

Le modèle du genre

FATAL BAZOOKA

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité