MON HOMME

À partir de 2.99 €
Parce qu'elle l'a tellement dans la peau qu'elle en devient marteau (c'est d'Edith Piaf !)
Drame - 1996 - France - 95 MIN - VF - HD - Tous publics
Quand une prostituée au trop grand coeur se prend d'affection pour un cochard qui grelotte de froid dans la cour de son immeuble, celà donne forcément un film à part. Bertrand Blier a l'habitude des grands écarts et il réussi à nouveau celui-ci, sur une idée de départ pourtant très risquée... La rencontre de Marie et de Jeannot va vite dépasser le simple cadre de l'entraide. Attirée par la puissance virile de son nouvel ami,  la jeune femme succombe rapidement à ses charmes. Elle va laisser le SDF s'installer dans sa vie intime et "professionnelle", au point qu'il deviendra son souteneur ! Une autre manière de dépeindre la prostitution féminine au cinéma, loin des sentiers battus et des idées préconçues : Marie, belle et libre aime son métier mais son homme encore plus ! De quoi faire hurler les ligues bien pensantes mais n'allez pas taxer pour autant le réalisateur de misogynie : Blier est sans doute celui qui a donné les plus beaux rôles aux femmes en France, même si, (comme ici), cela part souvent d'un plaisir savant à choquer les âmes sensibles !

Réalisé par

6.1 / 10
1MNavant
2MNaprès
Stéphane Boudsocq
Stéphane Boudsocq
CHRONIQUEUR

Quand, d’ici quelques centaines d’années, les archéologues du cinéma se pencheront sur les reliques de l’œuvre de Bertrand Blier, la  première chose qui leur sautera aux yeux c’est combien cet homme là a aimé bousculer et provoquer la morale…Des « Valseuses » au « Bruit des glaçons », en passant par « Tenue de soirée », le cinéaste prend un malin plaisir à choquer le bourgeois…Le sexe est le principal vecteur d’un exercice de style jouissif…évidemment !

Dans « Mon homme », Anouk Grinberg est une prostituée qui croise la route de Gérard Lanvin, un SDF qu’elle attire dans son lit avant d’en faire son souteneur…Comme souvent chez Blier, l’essentiel est dit en quelques mots : ne comptez pas sur lui pour vous pondre un scénario en forme de bottin ! Ce film là, sorti en 1996, marque toutefois un tournant dans l’œuvre du réalisateur, démarrée au milieu des années 70, époque bénie de la liberté sexuelle et de la révolution des esprits…La soixantaine approchant, amoureux de son interprète principale, il jette un œil nouveau sur la condition féminine, approfondissant à sa manière le mouvement amorcé 1989 dans « Trop belle pour toi »…Chez lui, le sexe faible a longtemps été un objet de désir, il désire désormais ne plus être un objet…Mais Bertrand reste Blier et sa prostituée au grand cœur aime son métier, l’a choisi et n’a pas à en souffrir…Les ligues féministes se sont émues de ce parti pris, le metteur en scène traînant comme un boulet une vieille et injuste réputation de phallocrate…Ereinté par une partie de la critique, boudé par le public, « Mon homme » mérite aujourd’hui de devenir le vôtre…

FILMOTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Anouk Grinberg

Bertrand Blier

UN, DEUX, TROIS, SOLEIL

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité