MOSCOU NE CROIT PAS AUX LARMES

À partir de 2.99 € | -50% avec le Pass Illimité (sous conditions)
Drame - 1982 - URSS - 130 MIN - VO - HD - Tous publics
Trois filles, Katia, Lioudmila et Antonina, rêvent de conquérir les Moscovites. Alors que Katia doit garder la luxueuse résidence de son oncle, Lioudmila et Katia, bien que résidentes d'un foyer et travaillant à l’usine, décident de se faire passer pour des bourgeoises afin de pouvoir inviter des intellectuels et des célébrités à dîner, afin de trouver un mari... Mais à quel prix ?
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Carlos Gómez
Carlos Gómez
CHRONIQUEUR

En 1981, le long-métrage que vous vous  apprêtez à découvrir fut récompensé de l'Oscar du meilleur film étranger. Son réalisateur, Vladimir Menchov, mieux connu comme acteur, n'avait jamais réalisé de film auparavant et il fut pourtant préféré par les votants à Akira Kurosawa et à François Truffaut, nommés respectivement pour Kagemusha et par Le Dernier Métro. Pas rien.   

Moscou ne croit pas aux larmes est une fresque sociale de laquelle émane une irrésistible humanité. Dans l'URSS de la fin des années 50, on suit l'itinéraire de trois jeunes provinciales montées avec enthousiasme à la capitale, en quête d'une vie meilleure, confortable, digne. Parmi elles il y a notamment Katia, partagée entre l'envie d'une situation professionnelle épanouissante et celle de rencontrer le grand amour. Chacune va découvrir à sa manière, la face sombre que cache la vie dans une grande ville. 

L'actrice Vera Alentova qui tient le rôle de Katia est devenue l’une des actrices les plus populaires de l'ex-Union Soviétique grâce au succès de ce film, vu à sa sortie par près de 85 millions de spectateurs. La photographie de Vladimir Menchov sublime sa photogénie tout au long du récit. Il y a de l'amour dans le regard qu'il porte sur son héroïne, qui était déjà alors sa femme dans la vie. 

Réalisé par

7.4 / 10

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Pas si éloigné

Le contexte

Raisa Ryazanova

Réalisé par Valeria Gaï Germanica et découvert à Cannes, une vision ultérieure de la condition féminine en Russie.

Vladimir Menchov

A Paris, dans les années 70, l'odyssée d'une poignée de femmes qui quittent l'Espagne de Franco à la recherche d'une vie meilleure dans la capitale française.

LA MAISON RUSSIE (1990)