Bande Annonce de NOWHERE BOYDécouvrez la bande Annonce de NOWHERE BOY sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/2501/fond/2501_w_500.jpg
Sam Taylor-Wood
Aaron JohnsonAnne-Marie DuffDavid ThrelfallJosh BoltKristin Scott ThomasAngela WalshKerrie HayesOphelia LovibondThomas Brodie-SangsterAlex AmbroseDavid MorriseyPaul RitterRichard Somes

NOWHERE BOY

94 mn

Note de SensCritique :

6.5 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Sam Taylor-Wood.

Casting : Aaron Johnson, Anne-Marie Duff, David Threlfall, Josh Bolt, Kristin Scott Thomas, Angela Walsh, Kerrie Hayes, Ophelia Lovibond, Thomas Brodie-Sangster, Alex Ambrose, David Morrisey, Paul Ritter. Richard Somes

Synopsis : A Liverpool, dans les années 50, le jeune John est élevé par sa tante Mimi, rigide et exigeante. Un jour, un ami lui donne l’adresse de sa mère, Julia, et il lui rend visite. La jeune femme, s’est mariée et a eu deux filles, instable, elle ne peut lui offrir tout l’amour qu’il souhaite mais elle lui insuffle le goût de la musique, et surtout du rockn’roll. Fasciné par Elvis, puis par Buddy Holly, John Lennon fonde son premier groupe, Les Quarrymen, avec quelques potes du lycée. En juillet 1957, à la faveur d’un concert dans une fête paroissiale, il rencontre un jeune guitariste gaucher, du nom de Paul Mc Cartney.

Scénario : Matt Greenhalgh.
Musique : Alison Goldfrapp, Will Gregory.
Pays : Royaume-Uni
Tags : Aventure / Action, Drame, Rock cinéma, Avec de la musique, Spécial musique.

à partir de

7.99
voir ce film

Ce premier long métrage de Sam Taylor Woods, réalisatrice palmée d’Or au Festival de Cannes, en 2008, pour son court métrage, Love you more, est un biopic de John Lennon, le fondateur avec Paul Mc Cartney des Beatles. John Lennon qui, s’il n’avait été assassiné le 8 décembre 1980 à New York, aurait eu 70 ans en 2010. Le nom des Beatles n’est pas prononcé une seule fois dans le film. Vers la fin, quand John annonce à sa tante Mimi son départ pour Hambourg, elle demande : «Avec ton nouveau groupe ? Comment s’appelle-t-il, déjà ?», et il rétorque, dans un sourire : «Comme si ça t’intéressait !» Nowhere Boy, c’est John avant Lennon, cinq années (de 1955 à 1960) dans la vie d’un grand adolescent pris entre deux femmes : Mimi, sa tante rigide qui l’a élevé, et Julia, sa mère désinvolte qui l’a abandonné alors qu’il n’avait que cinq ans et qui lui donne, lorsqu’ils se retrouvent, le goût du rockn’roll. La première est incarnée par Kristin Scott-Thomas, moins séduisante que dans Le Patient anglais, british jusqu’au bout des ongles et parfaite, comme à son habitude, dans un personnage pourtant ingrat, qui passe son temps à le houspiller pour qu’il porte ses lunettes ou travaille mieux à l’école et qui entre dans des colères homériques au cours desquelles elle scande : «Don’t lie to me, John Lennon ! / Ne me mens pas, John Lennon !». La mère copine, ici sans doute idéalisée, celle pour laquelle John écrira, en 1968, la magnifique chanson qui porte son prénom, Julia, est interprétée par Anne-Marie Duff, repérée chez Peter Mullan dans The Magdalene Sisters (2002), toute de fragilité affichée et d’enthousiasmes enfantins. Face à elles, le jeune Aaron Johnson, né le 13 juin 1990 à High Wycombe, en Angleterre, et déjà à la tête d’une jolie carrière démarrée à dix ans à la télévision, est un John Lennon, certes un peu âgé et doté de très beaux yeux bleus, mais qui personnifie parfaitement le personnage en devenir, bagarreur, insolent, présomptueux et assoiffé d’amour.

De nombreux téléfilms et quelques films ont retracé l’histoire des Beatles, et plusieurs acteurs ont prêté leurs traits au fondateur des «Fab Four», John Lennon. La prestation la plus remarquable est celle de l’Anglais Ian Hart qui l’interpréta par deux fois, en 1991 dans The Hours and Time de Christopher Munch et, deux ans plus tard, dans Backbeat de Iain Softley, biographie très réussie consacrée à Stuart Sutcliffe, le 5e Beatles. Dans Chapitre 27 de J. P. Schaefer, qui retraçait la vie de l’assassin de John Lennon, Mark Chapman (sous les traits de Jared Leto), le musicien n’était qu’une ombre lointaine, entrant et sortant du Dakota Building, personnifiée par Mark Lindsay Chapman. Cet acteur de télévision, entrevu dans Titanic, ironiquement, porte le même nom que le fan tristement célèbre adepte de «L’attrape cœur» de Salinger, sans aucun lien de parenté, cependant. Il est toujours très difficile d’incarner une personne réelle dont le visage est mondialement connu. Le biopic, genre très répandu, nous a ainsi offert des interprétations de chanteurs et musiciens plus ou moins ressemblants. Notons les performances de Sam Riley, qui est un Ian Curtis, leader de Joy Division, plus vrai que nature dans Control de Anton Corbijn (2007) ; Joaquin Phoenix, impressionnant en Johnny Cash dans Walk the line de James Mangold (2006), Jamie Foxx, plus que convaincant en Ray Charles dans Ray de Taylor Hackford (2005) et Val Kilmer, impressionnant de charisme en Jim Morrison dans Les Doors de Oliver Stone (1991). Par ailleurs, contournant cette difficulté, Curtis Hanson a engagé Eminem pour jouer Eminem dans 8 Mile (2003), tandis que Todd Haynes a distribué six acteurs, dont un petit garçon noir et une actrice (!), pour donner vie aux personnalités diverses de Bob Dylan, dans I’m not there (2007).

"Tu ne gagneras jamais ta vie avec une guitare, John !"

Je suis entré dans ce "nowhere boy" de la manière la plus diamétralement opposée à la façon dont j'étais entré dans l'univers Proustien (objet de ma dernière critique): en terrain conquis. A reculons, et prêt à dégainer à la première faute historique ou de goût. Faut ...

Lire la suite
7
guyness

Non parce que vous êtes rigolo vous, vous vous dites: » ah mouais Aaron Johnson, mais bon, il est entré dans une case le mec, avec Kiss-Ass BOOM, il peut plus rien faire, alors imaginez-le dans le rôle de John Lennon, pas moyen. » Je le sais, je l'entends dans vos pensées ...

Lire la suite
9
Hortance

Aaron Johnson, excellent, à la manière d'un James Dean rock et révolté, incarne John Lennon jeune dans ce biopic british très réussi. La cinéaste, en se focalisant sur les débuts de Lennon, révèle subtilement tout un pan de sa vie méconnu du grand public : la complexité ...

Lire la suite
8
K1000
le contexte
A voir également
Affiche du film BEL AMI

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film THE MAGDALENE SISTERS

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MARLEY

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMADEUS (DIRECTOR S CUT)

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film BASTILLE DAY

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film APPRENTICE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film IRREPROCHABLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film SUICIDE SQUAD

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film GENIUS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés