Bande Annonce de REVANCHEDécouvrez la bande Annonce de REVANCHE sur FilmoTVhttp://
Stéphane Roquet
Emmanuel BonamiJean-Yves BourgeoisMarie DelmasPatrick MédioniXavier PerezFanny EscobarGildas MoriceHervé Laudière

REVANCHE

81 mn
voir la bande annonce

Réalisateur : Stéphane Roquet.

Casting : Emmanuel Bonami, Jean-Yves Bourgeois, Marie Delmas, Patrick Médioni, Xavier Perez, Fanny Escobar, Gildas Morice. Hervé Laudière

Synopsis : Franck Bériat a été policier. Il vient de purger plusieurs années de prison pour avoir vengé la mort d'un de ses indics... Désormais détective privé, il est approché par une femme mystérieuse : Camille. Elle lui demande de partir à la recheche des meurtriers de sa soeur... Une mission que Bériat va accepter, au risue de se confronter à la violence à l'état brut...

Scénario : Jean-Yves Bourgeois, Stéphane Roquet.
Musique : Xavier Bourgeois.
Tags : Policier / Suspense, Vengeance, Des enquêteurs, avec une femme fatale / femme mystérieuse, de moins de 90 minutes.

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Une mise en garde pour commencer : attention, le film qui va suivre est interdit aux moins de 16 ans avec avertissement, ce qui veut dire qu’à côté de « Revanche », même le programme migratoire de Donald Trump est une aimable plaisanterie…

Vous allez découvrir un des polars désespérés qui n’évitent aucun déchaînement de violence et plonge avec ferveur dans la plus extrême des noirceurs. L’histoire de Franck Bériat, ex policier revenu de tout et notamment de l’enfer après avoir purgé quelques années de prison pour avoir vengé la mort d’un de ses indics. Désormais employé comme détective privé aux méthodes musclées, il va être engagé par une femme, Camille, à la recherche des assassins de sa soeur… Franck va évidemment prendre sa mission très à cœur et trouver sur sa route un gang mafieux aux méthodes au moins aussi redoutables que les siennes… A partir de là, tous les coups sont permis !

Stéphane Roquet signe un film éprouvant et marquant, porté par un acteur tout en force et fureur, par ailleurs son coscénariste, Jean-Yves Bourgeois…

C’est bon : vous pouvez rouvrir les yeux, lâcher le coussin que vous aviez agrippé et commencer à respirer de nouveau. Il faudra juste penser à enlever le morceau de cervelle qui pend au bord du cadre au-dessus du canapé… Ah ben je vous avais prévenu : « Revanche » porte la marque de ces thrillers poisseux et sanglants qui jalonnent le rayon polar du cinéma… Stéphane Roquet, son réalisateur, se réclame d’ailleurs de cette héritage-là. « L’inspecteur Harry » de Don Siegel, « Pusher » de Nicolas Winding Refn ou la série « Braquo » d’Olivier Marchal font partie de ses références assumées. Un univers où la pitié n’est pas de mise et où les héros solitaires finissent encore plus seuls…

Alors je vous le concède, sur le fond, la morale de « Revanche » peut-être discutable. Elle mérite en tout cas d’être discutée… Face à l’inaction des autorités, le personnage de Camille décide de se tourner vers un homme en dehors du système, dont elle sait que l’expérience et la méthode pourront porter leurs fruits pour retrouver sa sœur. Bériat lui, plonge dans cette mission en espérant sans doute qu’elle puisse être la dernière et le libérer de ses démons… Un principe qui n’est pas sans rappeler « L’inspecteur Harry », dont je parlais à l’instant, qui mettait en scène en 1971 un flic incarné par Clint Eastwood, partant à la chasse au tueur en série en appliquant grosso modo les mêmes méthodes sanglantes que le criminel. Dans « Un justicier dans la ville » de Michael Winner en 1974, Charles Bronson donnait vie à Paul Kersey, architecte pacifiste, soudainement transformé en bête sanguinaire impitoyable après le meurtre atroce de sa femme et l’agression de sa fille…

On peut évidemment ajouter à cette liste initiale d’autres films où la vengeance sert de ressort principal : « Mad Max » de George Miller avec Mel Gibson, « Kill Bill » de Quentin Tarantino avec Uma Thurman, « Gladiator » de Ridley Scott avec Russell Crowe et dans le cinéma français : « 36 quai des orfèvres » d’Olivier Marchal ou « Le vieux fusil » de Robert Enrico avec Philippe Noiret…

 
le contexte
  • Egalement interprété par
    Emmanuel Bonami
  • Pas si éloigné
    Comme dit le film "Ne réveillez pas un flic qui dort"... Denzel Washington comme Jean-Yves Bourgeois retrouvent vite leurs réflexes pour redevenir des machines à enquêter et gare à qui se mettra en travers de leur chemin...
  • Egalement realisé par
    Stéphane Roquet
  • Dans le même genre
    Stéphane Roquet et Olivier Marchal partagent le goût des antihéros torturés, attirés par les abîmes mais sachant renaître de leurs cendres pour faire triompher la justice...
A voir également
Affiche du film ZODIAC

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film PAYBACK

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film The Good German, l ami allemand

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film GRETA LA TORTIONNAIRE
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film NORMANDIE NUE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES HEURES SOMBRES

à partir de

4.99
 
Affiche du film IN THE FADE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA MALÉDICTION WINCHESTER

à partir de

6.99
 
Affiche du film AMI-AMI

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film L étoffe des héros

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés