SYMPHONIE POUR UN MASSACRE (VERSION RESTAURÉE)

À partir de 8.99 €
Parce qu'avec son 3ème film, Jacques Deray faisait de Jean Rochefort un premier rôle
Policier / Suspense - 1963 - France|Italie - 105 MIN - VF - HD - Tous publics
Pour s'approprier un stock de drogue, un gangster tente de doubler ses quatre associés. Dans ce but, il entreprend d'attiser la méfiance et la haine entre eux.
7 / 10
7 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Sylvain Angiboust

Après le Gigolo et Rififi à Tokyo, Symphonie pour un massacre est le troisième film de Jacques Deray (34 ans), ancien assistant de Gilles Grangier et futur réalisateur de La Piscine et de Borsalino

Sorti en août 1963, il est adapté du roman d’Alain Reynaud-Fourton paru dans la Série noire de Marcel Duhamel un an plus tôt et intitulé : Les Mystifiés. Je peux vous dire qu’il s’agit de cinq malfrats se cotisant pour un gros coup qui, vous vous en doutez, ne se passera pas exactement comme prévu. Vous en dire plus sur ce grand classique du polar serait criminel !

Sachez simplement que ces cinq truands sont incarnés par Charles Vanel – déjà vu dans Rififi à Tokyo –, José Giovanni – coauteur du scénario avec Claude Sautet – Michel Auclair, Claude Dauphin et Jean Rochefort, dans son premier « premier rôle », un rôle dramatique qui plus est. Deux actrices complètent cette brillante distribution : l’Italienne Daniela Rocca, deux ans après Divorce à l’italienne de Pietro Germi, et Michèle Mercier, un an avant Angélique, marquise des anges de Bernard Borderie. L’image, en noir et blanc, est signée Claude Renoir et la musique, très jazzy, est du prolixe Michel Magne qui, la même année, composait, également et entre autres, celles de Mélodie en sous-sol et des Tontons flingueurs.

 

 
Dans le même genre vous pouvez trouver CLASSE TOUS RISQUES (Ce polar mené par Belmondo et Ventura est écrit par José Giovanni et réalisé par Claude Sautet, qui sont deux des scénaristes de "Symphonie pour un massacre".) ou encore MÉLODIE EN SOUS-SOL (Un autre de ces films de gangsters "à l'ancienne" qui firent la joie des spectateurs des années 60. Ce casse remarquable est mené par Gabin et Delon.).

Réalisé par

Même réal

Même casting

Pas si éloigné