Bande Annonce de RUE DES CASCADESDécouvrez la bande Annonce de RUE DES CASCADES sur FilmoTVhttp://
Maurice Delbez
Daniel JacquinotLucienne BogaertMadeleine RobinsonRené LefebvreSerge NurbetSuzanne GabrielloEric BerneErik BaruckJoseph CottinPhilippe AuberSammy Assié

RUE DES CASCADES

88 mn
voir la bande annonce

Réalisateur : Maurice Delbez.

Casting : Daniel Jacquinot, Lucienne Bogaert, Madeleine Robinson, René Lefebvre, Serge Nurbet, Suzanne Gabriello, Eric Berne, Erik Baruck, Joseph Cottin, Philippe Auber. Sammy Assié

Synopsis : Le jeune Alain vit seul à Ménilmontant avec sa mère, Hélène, qui tient un café-épicerie fréquenté par des habitués. Il n'a plus de père. Sa mère, encore pleine de vie, décide de prendre un amant, Vincent, un jeune danseur noir, robuste et gai. Autant par jalousie que par racisme, Alain lui montre d'abord la plus grande hostilité, voyant d'un très mauvais oeil l'intrusion de cet inconnu dans le foyer où il était le seul homme. Mais la gentillesse de Vincent le désarme peu à peu et ils deviennent de grands amis. Quelques mois plus tard, Vincent se trouve confronté à une situation difficile. En effet, il ne sait comment annoncer à sa nouvelle petite famille qu'il doit partir durant plusieurs mois en tournée...

Scénario : Jean Cosmos, Maurice Delbez.
Musique : André Hodeir.
Tags : Racisme, Couple, Paris.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Ce film, qui avait jadis pour titre Un gosse de la butte, est un film de Maurice Delbez. Réalisé en 1963, sorti en salle l’année suivante, il n’est resté sur les écrans qu’une semaine. Peut-être le thème de Rue des cascades, une histoire d’amour entre une femme quarantenaire, mère de famille et un jeune homme noir de vingt ans son cadet ne coulait-il pas de source. Peut-être le film n’a-t-il eu tout simplement pas de chance…

C’est donc à une séance de rattrapage que nous sommes aujourd’hui conviés puisqu’une large souscription populaire a été ouverte pour que le film soit restauré en 4K. Et franchement, il le mérite. Ne serait-ce que parce qu’il fait revivre de façon presque documentaire un Paris oublié, qui n’est pas celui des beaux quartiers, mais bel et bien ce Paris populaire dont seul le cinéma porte encore la trace.

Le film est une adaptation d’un roman de Robert Sabatier, Alain et le Nègre, publié en 1953, que son auteur pitche de la façon suivante : Nous sommes à Montmartre au tout début des années trente. Parmi les gens de la Rue, trois êtres, trois personnages : Alain, le petit garçon, sa mère, une femme vieillissante, et l'amant de cette dernière, Vincent, le bel Africain, jazzman et sportif. Au début de cette liaison, Alain déteste l'intrus. Il connaît des tourments fondés sur des confusions…  Quelles vont être les relations d'Alain, l'enfant fragile, et de ce noir costaud et plein de fantaisie ? Là, il faut compter sur la rencontre d'une enfance d'âge et d'une enfance de cœur. Ira-t-on de la détestation à la tendresse?...

Le propos du film est évidemment généreux, son credo antiraciste central. Mais le premier intérêt de Rue des cascades est aujourd’hui de nous faire retrouver des parfums du Paris d’antan, qui de Belleville à Ménilmontant évoquait encore la ville qu’avaient su faire revivre Prévert, Doisneau ou Becker.  Une ville faite de ruelles pittoresques, de terrains vagues, d'aires de jeux et de bâtisses de guingois. Nous y retrouvons naturellement des bandes de gosses, ces poulbots d’un autre âge auxquels le temps n’a sans doute pas fait de cadeau. La photographie en noir et blanc, qui était encore dominante en ce début des années 60 pour les films de ce type, finit de conférer au film une patine qui lui ouvre notre cœur. En creux il n’est pas interdit d’y voir comme un procès-verbal établi contre l’argent-roi qui a peu à peu grignoté ce Paris sans doute encore insalubre mais tellement vivant…

Le film est adapté, on l’a dit, d’un roman de Robert Sabatier, l’heureux signataire des Allumettes suédoises. C’était la seconde fois que le cinéma s’intéressait à son œuvre après Boulevard, de Julien Duvivier, avec un Jean-Pierre Léaud qui, quelques mois après Les 400 coups, restait plus Antoine Doinel que nature. Mais il serait injuste de ne pas ajouter que l’adaptation est de Jean Cosmos. Décédé en 2014, ce dernier reste l’un des scénaristes les plus féconds de la télévision et du cinéma français. On lui doit d’avoir beaucoup écrit de films historiques, et notamment pour Bertrand Tavernier, dont il était l’une des plumes régulières. Celui-ci a écrit de très belles pages sur son ami disparu, vantant la manière dont il entrait en symbiose avec une époque ou un milieu.

Un mot pour terminer sur les deux protagonistes principaux de cette histoire d’amour impossible. Tout le monde connaît Madeleine Robinson, assurément l’une des grandes dames du cinéma français, à la filmographie bouillonnante depuis le mitan des années 30, et qui venait quelques temps plus tôt de tourner sous la direction d’Orson Welles. Mais on a sans doute un peu oublié Serge Nubret, un comédien natif de Guadeloupe qu’on avait pu voir auparavant dans Les Titans ou Goliath et l’Hercule noir. Mais qu’on croisera par la suite chez Boisset ou Sautet. Reste que l’essentiel de sa carrière doit davantage à son physique d’athlète qu’à ses talents de comédien. Notre homme a été l’un des culturistes les plus en vogue de son temps, dirigeant en titre de la fédération et rival le temps de plusieurs compétitions d’Arnold Schwarzenegger himself. Qui a quant à lui connu de façon plus évidente la gloire du 7e Art.

 
le contexte
A voir également
Affiche du film J ai épousé une ombre

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film Une histoire simple

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film A UNITED KINGDOM

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Aux yeux de tous

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film THE CIRCLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MISSION PAYS BASQUE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film BLEEDER

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film HANGMAN

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MOI, MOCHE ET MÉCHANT 3

à partir de

4.99
 
Affiche du film LA LA LAND

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés