THE WAVE

2016
101 mn
À la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés

2016
101 mn
le film parvient à casser les codes d'un genre ultra balisé...
Kristian Eikjord, un géologue norvégien, doit quitter l'équipe chargée de la surveillance de l'Akerneset, un massif montagneux dont l'effondrement créerait un megatsunami menaçant la population du fjord dont celle de la ville touristique de Geiranger où travaille sa femme Idun Karlsen. Il a en effet décidé de partir travailler pour l'industrie pétrolière.  Or, le jour de son départ...
À la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés
Aventure / Action
Norvège
Tous publics
VM - HD

1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

L’origine de The Wave, le film norvégien réalisé en 2015 par Roar Uthaug remonte, excusez du peu, à l’année 1934 quand un glissement de terrain provoqua en Norvège un tsunami qui fit pas moins de quarante victimes sur les rives du fjord. Le film reprend à son compte et modernise cet épisode dramatique à travers la figure principale de Kristian Eikjord, un géologue chargé de la surveillance des massifs montagneux dont l’effondrement pourrait engendrer un gigantesque tsunami menaçant ainsi la population du fjord dont celle de la ville touristique de Geiranger où travaille la femme de Kristian. Or, ce dernier doit quitter son poste pour travailler dans l’industrie pétrolière le jour même où des capteurs détectent une anomalie inquiétante.

L’événement de 1934 fut assurément l’une des pires catastrophes naturelles que connut la Norvège au siècle passé. Et le film qui s’en inspire peut être considéré comme le premier film-catastrophe de toute l’histoire des cinématographies scandinaves dans leur ensemble. Avec près d’un million de spectateurs en salles dans un pays qui compte cinq millions d’habitants, The Wave a rencontré un succès phénoménal dans son pays d’origine, étant de très loin le plus gros succès du cinéma norvégien l’année de sa sortie.

Dans le rôle principal, l’acteur Kristoffer Joner s’emploie comme on va le voir à distiller le doute qui étreint progressivement son personnage. En cela, il se détache de la figure traditionnelle de Cassandre que recèle en général tout film-catastrophe qui se respecte. Car ce ne sont pas tant ses connaissances d’expert qui le conduisent à douter mais une sorte d’intuition empirique qui l’oppose à l’optimisme ambiant auquel il finit même par se rallier temporairement. Cette ambivalence ne le quittera jamais vraiment même au plus fort de la catastrophe redoutée, comme s’il s’agissait de mettre en avant son humanité plutôt que son héroïsme par ailleurs indéniable.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver LE JOUR D'APRÈS (Avec ce film-catastrophe réalisé en 2004, le cinéaste Roland Emmerich montre à son tour les possibles conséquences du dérèglement climatique) ou encore THE IMPOSSIBLE (Ce film réalisé en 2012 par Juan Antonio Bayona raconte l'histoire d'une famille prise dans une des plus terribles catastrophes naturelles récentes, le tsunami de décembre 2004 en Thaïlande).

FilmoTV vous recommande

Même casting

Pas si éloigné