Bande Annonce de THE WAVEDécouvrez la bande Annonce de THE WAVE sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/10176/fond/10176_w_500.jpg
Roar Uthaug
Ane Dahl TorpFridtjov SäheimKristoffer JonerThomas Bo LarsenEdith Haagenrud-SandeJonas Hoff OftebroLado HadzicLaila Goody

THE WAVE

110 mn

Note de SensCritique :

5.8 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Roar Uthaug.

Casting : Ane Dahl Torp, Fridtjov Säheim, Kristoffer Joner, Thomas Bo Larsen, Edith Haagenrud-Sande, Jonas Hoff Oftebro, Lado Hadzic. Laila Goody

Synopsis : Kristian Eikjord, un géologue norvégien, doit quitter l'équipe chargée de la surveillance de l'Akerneset, un massif montagneux dont l'effondrement créerait un megatsunami menaçant la population du fjord dont celle de la ville touristique de Geiranger où travaille sa femme Idun Karlsen. Il a en effet décidé de partir travailler pour l'industrie pétrolière.  Or, le jour de son départ, une partie des capteurs détectent une anomalie avec la nappe phréatique avant de se mettre à totalement dysfonctionner...

Scénario : Harald Rosenlow-Eeg, John Kare Raake.
Musique : Magnus Beite.
Pays : Norvège
Tags : Aventure / Action, Catastrophe naturelle.

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

L’origine de The Wave, le film norvégien réalisé en 2015 par Roar Uthaug remonte, excusez du peu, à l’année 1934 quand un glissement de terrain provoqua en Norvège un tsunami qui fit pas moins de quarante victimes sur les rives du fjord. Le film reprend à son compte et modernise cet épisode dramatique à travers la figure principale de Kristian Eikjord, un géologue chargé de la surveillance des massifs montagneux dont l’effondrement pourrait engendrer un gigantesque tsunami menaçant ainsi la population du fjord dont celle de la ville touristique de Geiranger où travaille la femme de Kristian. Or, ce dernier doit quitter son poste pour travailler dans l’industrie pétrolière le jour même où des capteurs détectent une anomalie inquiétante.

L’événement de 1934 fut assurément l’une des pires catastrophes naturelles que connut la Norvège au siècle passé. Et le film qui s’en inspire peut être considéré comme le premier film-catastrophe de toute l’histoire des cinématographies scandinaves dans leur ensemble. Avec près d’un million de spectateurs en salles dans un pays qui compte cinq millions d’habitants, The Wave a rencontré un succès phénoménal dans son pays d’origine, étant de très loin le plus gros succès du cinéma norvégien l’année de sa sortie.

Dans le rôle principal, l’acteur Kristoffer Joner s’emploie comme on va le voir à distiller le doute qui étreint progressivement son personnage. En cela, il se détache de la figure traditionnelle de Cassandre que recèle en général tout film-catastrophe qui se respecte. Car ce ne sont pas tant ses connaissances d’expert qui le conduisent à douter mais une sorte d’intuition empirique qui l’oppose à l’optimisme ambiant auquel il finit même par se rallier temporairement. Cette ambivalence ne le quittera jamais vraiment même au plus fort de la catastrophe redoutée, comme s’il s’agissait de mettre en avant son humanité plutôt que son héroïsme par ailleurs indéniable.

Né en Norvège en 1973, le cinéaste Roar Uthaug est un pur produit de l’école du cinéma norvégien de Lillehammer. Travaillant d’abord pour la télévision tout en réalisant des vidéos musicales, il passe au cinéma en 2006 avec un premier film d’épouvante angoissant intitulé Cold Prey, un huis clos qui se déroule dans les montagnes norvégiennes et qui suit l’enfer que vont vivre cinq amis adeptes des sports extrêmes. Le succès rencontré permet le tournage d’une suite deux ans plus tard. Avec The Wave, son troisième long métrage, sélectionné dans la course aux Oscars pour représenter la Norvège, Uthaug assoit définitivement sa place au sein du cinéma norvégien.

S’inscrivant dans un genre, le film-catastrophe, ô combien accaparé par le cinéma hollywoodien, The Wave tire cependant son épingle du jeu en développant quelques singularités notables et qui tranchent avec la production habituelle. Comme on l’a vu, la figure du héros principal laisse au doute une part récurrente, bien loin des certitudes mécaniques observées ailleurs. En outre, la soudaineté de l’événement et plus encore le décor naturel clos du fjord limitent et dans l’espace et dans le temps le spectacle de la destruction proprement dite. On est loin des catastrophes à effets multiples et aux rebondissements permanents. A l’unité de l’action correspondent au contraire une unité de temps et de lieu dans la plus pure tradition classique.

Dans cette volonté plus ou moins affichée de rupture avec ce qui se fait habituellement, le cinéaste norvégien affiche donc une très grande attention à la petite cellule familiale qui est au centre du film. Le père géologue, sa femme et leurs enfants occupent l’espace principal du film en opposition avec bien souvent la multiplication des personnages secondaires dans les films de ce genre, personnages censés incarner la diversité et le nombre des victimes. En se concentrant sur cette famille plongée au cœur de la tourmente, The Wave choisit l’intime contre le général, le secret contre le spectaculaire pur.

Attention la vague..

Les films norvégiens sont très peu connus et lorsque l’un d’eux arrivent à se frayer une place dans les cinémas français, il est de mon devoir de le visionner. Le film débute sur des paysages tous plus beaux les uns que les autres et l’on se prend à imaginer notre ...

Lire la suite
8
Mlle Latino

Catastrophe naturelle et norvégienne.

Considéré comme le film le plus vu dans le cinéma norvégien en 2015, The Wave est une production étonnante, mettant en contexte une famille qui doit survivre lors du passage d’une vague gigantesque, déclenchée par un glissement de terrain important. Le réalisateur n’avait ...

Lire la suite
7
LeTigre

j'ai succombé à la vague.

Mais que ce passe t-il au pays des glaçons ?? "Suffit" des séries et films merdiques et "bonjour" aux bonnes choses. Très bonne surprise qu'est ce film "The Wave" ou de son titre originel "Bølgen" ! De bons acteurs dont l'actrice Ane Dahl Torp , qui est dans la série "occupied" ...

Lire la suite
8
donfranchute
 
le contexte
  • Egalement interprété par
  • Pas si éloigné
    Ce film réalisé en 2012 par Juan Antonio Bayona raconte l'histoire d'une famille prise dans une des plus terribles catastrophes naturelles récentes, le tsunami de décembre 2004 en Thaïlande
  • Egalement realisé par
    Roar Uthaug
  • Dans le même genre
    Avec ce film-catastrophe réalisé en 2004, le cinéaste Roland Emmerich montre à son tour les possibles conséquences du dérèglement climatique
A voir également
Affiche du film DEAD SNOW

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA CHASSE

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film THE RAID

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Tokarev

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film UN PEUPLE ET SON ROI

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CLIMAX

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film THE LITTLE STRANGER

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film THE WIFE

à partir de

6.99
 
Affiche du film LES FRÈRES SISTERS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film L AMOUR EST UNE FETE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés