UNE GRANDE FILLE

À partir de 3.99 € | -50% avec le Pass Illimité (sous conditions)
Le siège de Leningrad est montré de l'intérieur, ce qui ajoute une dimension très intime à cette bataille dantesque...
Drame - 2019 - Russie - 137 MIN - VO - HD - Tous publics
1945, dans un Leningrad en ruines. Lya et Masha s'occupent des victimes des bombardements. Les deux femmes, en manque de figure paternelle, deviennent, l'une pour l'autre, le pilier dont elles ont besoin pour survivre. Alors qu'elles tentent de se reconstruire et de donner un sens à leur vie, elles rencontrent Sasha, un infirmier puceau et timide...

Réalisé par

6.7 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Stéphane Boudsocq
Stéphane Boudsocq
CHRONIQUEUR

On le sait peu ou on le dit peu mais le rôle des femmes durant la seconde guerre mondiale a été essentiel, quelle que soit leur nationalité. Aux champs, à l’usine et à la maison, elles ont pris la place des hommes partis au front, morts, blessés ou prisonniers. Le mouvement inéluctable de l’émancipation, toujours pas achevé, part sans doute de là…

Ce qu’on ignore encore plus, c’est que les femmes ont aussi été actives au combat : « Une grande fille » montre exactement cela. Le jeune cinéaste russe Kantemir Balagov y dresse un double portrait féminin qui prend place à l’issue de la terrible bataille de Leningrad en Russie. Nous sommes en 1945, la ville n’est plus que ruines après l’interminable affrontement contre les troupes nazies. Iya l’infirmière et Masha la guerrière vont tenter d’émerger des décombres de leur vie d’avant et de bâtir un avenir incertain, face aux apparatchiks dont le quotidien a, lui, peu souffert des 4 années de combats.

Un film rugueux, minéral, divinement mis en scène et porté par deux comédiennes remarquables, Viktoria Miroshni et Vasilisa Perelygina…

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Pas si éloigné

Le contexte

Ksenia Kutepova

Le siège de la ville russe a été peu traité au cinéma : en voici les deux exemples filmés de points de vue forts différents et donc complémentaires...

Kantemir Balagov

Filmer la guerre non pas du côté des batailles mais du point de vue de l'intime, auprès de celles et ceux qui la subissent au quotidien...

TESNOTA UNE VIE A L'ETROIT

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS