ASPHALTE

2015
100 mn
À la carte à partir de 7.99 €

2015
100 mn
Un immeuble dans une cité, dont l’ascenseur est tombé en panne. Trois histoires se déroulent en parallèle. Sterkowtiz, coincé dans son fauteuil roulant réussira-t-il à trouver l’amour d’une belle infirmière de nuit ? Charly, ado délaissé par ses parents, se prend d’affection pour sa voisine de palier, Jeanne Mayer, actrice des années 80. Réussira-t-il à lui faire reprendre...
À la carte à partir de 7.99 €
Comédie
France
Tous publics
VF - HD

1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

Samuel Benchetrit avait écrit le scénario d’Asphalte après le tournage de J’ai toujours rêvé d’être un gangster, mais il s’était engagé à tourner Chez Gino avant de pouvoir s’y consacrer. Après, il n’a pas trouvé de financement. Et il est allé tourner dans son coin Un voyage qu’il a produit lui-même avant de trouver de nouveaux producteurs qui eux se sont emballés pour Asphalte et cette confrontation de trois duos inattendus dans le même immeuble de banlieue.


En fait, deux de ces trois histoires sont adaptées des nouvelles réunies dans Chroniques de l’asphalte que Benchetrit a écrites en 2005. La troisième est l’histoire de la comédienne qui vient s’installer dans cet immeuble « J’avais envie de raconter la banlieue différemment à travers des personnages qu’on n’a pas l’habitude de voir quand on aborde ce sujet », raconte le cinéaste qui résume son film comme trois histoires de chutes (du ciel, d’un fauteuil roulant et de son piédestal). Selon le principe que ceux qui tombent peuvent ensuite être récupérés. Une idée qui tenait au cœur de Benchetrit qui a grandi en banlieue et a pu y mesurer la force de la solidarité.


À cause du report du tournage, Benchetrit a dû changer de directeur de la photo. Pierre Aïm a ainsi rejoint l’aventure seulement deux semaines avant le début des prises de vues. Mais habitué à travailler avec Benchetrit, il n’a pas eu besoin de beaucoup échanger avec lui. L’étroitesse des décors interdisait le choix du scope. Mais le cinéaste a radicalisé son choix en optant carrément pour le format carré 1.33

 
Dans le même genre vous pouvez trouver L'IMMEUBLE YACOUBIAN (Plusieurs destins se croisent dans un même immeuble) ou encore LA HAINE (Un autre film de banlieue éclairé par Pierre Aïm).

FilmoTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné