Blue Ruin
À partir de 2.99 €
Un revenge movie taiseux, par le nouveau prodige du film de genre.
Fantastique / Horreur - 2014 - Etats-Unis - 92 MIN - VM - interdit aux moins de 12 ans
Dwight est désocialisé. Il dort dans sa voiture, sans le sou, non loin de la mer. Mais le jour où la police lui annonce que l'assassin de ses parents va sortir de prison, il n'a plus qu'une idée en tête : se venger. Il reprend sa vie en main et se prépare à un engrenage de violence.

Réalisé par

6.6 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Emmanuelle Spadacenta

Emmanuelle Spadacenta

CHRONIQUEUR

Jeremy Saulnier mène deux carrières en parallèle : d’un côté, il est chef opérateur et aide des metteurs en scène à donner vie à leur vision, et d’un autre côté, il réalise ses propres films et assouvit ses propres envies. Après avoir sorti un premier film en 2007, Murder Party – une parodie de film gore bien accueillie par la critique –, il livre une deuxième long métrage plus sérieux, plus solide et d’une beauté visuelle remarquable. Blue Ruin, un revenge movie qui va mal tourner.

Dwight, interprété par Macon Blair, vit comme un vagabond. Il habite une vieille Pontiac bleu ciel stationnée non loin de la mer, se nourrit dans les poubelles et rentre par effraction dans des maisons vides pour se laver. Mais un jour, la police lui dit que l’assassin qui a tué ses parents va sortir de prison. Dwight se reprend. Il n’a plus qu’une obsession : se venger et reprendre possession de son destin. Or, tout acte a ses conséquences. Et l’engrenage de violence ne fait que commencer. Tueur contre tueur, fils contre fils, famille contre famille.

Inspiré autant du romancier Cormac McCarthy, connu pour ses héros désespérés et ses univers pessimistes, que du Solitaire de Michael Mann ou de Taxi Driver de Scorsese, Jeremy Saulnier fait de Blue Ruin un film où le dialogue est presque secondaire. Un vrai exercice de storytelling par l’image, aussi graphique que tragique. S’il montre une Amérique armée jusqu’aux dents, et s’il filme les rares effusions de sang de manière très frontale, il avoue aussi que “son petit film cynique est devenu une réflexion profonde et personnelle sur la morale parentale, les liens familiaux et la fin du patriarcat”. Tendu, parfois poétique et porté par une grande élégance de mise en scène, Blue Ruin est un film de genre de très haute volée. 

FILMOTV vous recommande

Même réal

Même casting

Contexte

Macon Blair

Comme Blue Ruin, We are what we are de Jim Mickle, film de genre lui aussi, a démarré sa carrière par la Quinzaine des réalisateurs, au Festival de Cannes.

Jeremy Saulnier

Dans Shotgun Stories, premier film de Jeff Nichols, la mort d'un père amène deux familles à s'affronter dans un tourbillon de violence.

YOU HURT MY FEELINGS

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité

Disponible sur
Bouygues
Vdf
Free
Numericable
Orange

Paiement sécurisé

SlimpayPaybox

Mode de paiement

CBVisaMastercardEbleue

Partenaires

UE MédiaCNC

Avec l'offre d'abonnement VOD FilmoTV, visionner les meilleurs films à domicile est simple comme bonjour ! FilmoTV, une offre fonctionnant de manière ouverte : PC, application smartphones Android, OS iPhone et tablettes tactiles, service dédié au câble, télévisions sur Internet, faites entrer le cinéma sur vos écrans ! Découvrez vos films comédies romantiques en abonnement VOD ou de vos films de comédie à visionner en téléchargement légal. Pour cela rendez-vous sur nos espaces mode d'emploi ou comment s'abonner.