Bande Annonce de Cheba LouisaDécouvrez la bande Annonce de Cheba Louisa sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/4877/fond/4877_w_500.jpg
Françoise Charpiat
BiyounaIsabelle CarréRachida BrakniStanley WeberAgathe de La BoulayeBaya BelalMalonn LévanaMhamed Arezki

Cheba Louisa

95 mn
voir la bande annonce

Réalisateur : Françoise Charpiat.

Casting : Biyouna, Isabelle Carré, Rachida Brakni, Stanley Weber, Agathe de La Boulaye, Baya Belal, Malonn Lévana. Mhamed Arezki

Synopsis : Djemila est une jeune femme française d’origine maghrébine. Célibataire de 30 ans, juriste dans une banque, elle habite, depuis peu, dans son propre appartement – pas loin de chez ses parents – et fait tout pour gommer ses origines. Veuve et mère-courage fauchée, sa voisine, Emma, caissière dans un supermarché, élève ses deux enfants entre deux visites d’huissiers. Alors que tout les oppose, une amitié profonde va naître entre ces deux femmes, grâce à leur amour de la musique...

Scénario : Françoise Charpiat, Mariem Hamidat.
Musique : Rachid Taha.
Pays : France

à partir de

9.99
voir ce film

Cheba Louisa est le premier long métrage de Françoise Charpiat, par ailleurs prolifique scénariste de télévision depuis le milieu des années 1990. Elle a travaillé notamment sur des séries d’animation, telles que Fantômette ou Mon ami Marsupilami, sur plusieurs épisodes de Famille d’accueil et de Clara Sheller et même, entre 2006 et 2012, sur 488 épisodes de Plus belle la vie.

Ce premier long métrage, écrit en collaboration avec Mariem Hamidat – de Plus belle la vie, également – est né en réaction aux polémiques survenues, en France, à propos de « l’identité nationale » et des tests ADN réservés aux étrangers, initiés par un éphémère Ministère de l'Immigration, de l'Intégration, de l'Identité nationale et du Développement solidaire.

Imaginé comme une « réplique » à ces austères débats, Cheba Louisa fut pourtant qualifié de « comédie lumineuse » par le Canard enchaîné et d’« hymne à la joie ! » par le Figaro Magazine. Le projet était d’inverser les idées reçues, en opposant une Maghrébine trop intégrée et une Française « désintégrée », deux jeunes femmes respectivement interprétées par Rachida Brakni et Isabelle Carré. Elles s’étaient déjà rencontrées, cinq ans plus tôt, dans un centre du Planning familial, pour le film de Claire Simon, les Bureaux de Dieu.

Sorti dans plus de 150 salles en France, le 8 mai 2013, Cheba Louisa resta cinq semaines dans le Top 40 des films, faisant ainsi se déplacer un peu plus de 87.000 spectateurs, touchés par ce drame, résolument traité sur le ton de la comédie. Avouant dans un éclat de rire, qu’elle ne saurait faire autrement, la réalisatrice, Françoise Charpiat, croit « au pouvoir de l'humour comme vecteur d'opinions et d'engagements. » Très admirative de la profonde humanité d’un Mike Leigh, notamment dans Secrets et mensonges, elle avoue aussi une passion pour le Ken Loach de la Part des anges, une fable positive pas si éloignée que ça de son film. Elle aurait pu citer, également, du même Ken Loach, Looking for Eric, mené par Eric Cantona, depuis deux ans à l’époque, le mari de Rachida Brakni.

Ex-enfant de Savigny-sur-Orge née de parents algériens, ex-pensionnaire de la Comédie Française, Rachida Brakni avait reçu en 2002 le Molière de la révélation théâtrale pour son rôle de Reine d’Espagne dans Ruy Blas ainsi que le prix Lumière et le César du meilleur espoir féminin pour son rôle de prostituée rebelle dans Chaos, de Coline Serreau. Quelques mois avant de jouer et de chanter dans le double rôle de Djamila et de sa grand-mère, elle avait enregistré un premier album, écrit par Eric Cantona et composé par Cali. Chanter en arabe, dans le film, la décida à enregistrer son prochain CD en anglais et en arabe. Mais, immédiatement après Cheba Louisa, l’actualité de Rachida Brakni fut plutôt théâtrale puisque, 35 ans après Liv Ullmann et Ingrid Bergman, elle entamait, au théâtre de l’Œuvre, face à Françoise Fabian, les répétitions de Sonate d'automne, d'Ingmar Bergman.

Si le film que vous venez de voir naquit un jour du désir de faire la peau à certains préjugés, Françoise Charpiat ne cacha pas, non plus, son coup de cœur pour le raï et le chaâbi, musiques populaires d'origine algérienne et de tradition orale qu’elle découvrit en suivant une chanteuse se produisant dans des cabarets de la périphérie parisienne, d’où la présence de cette fascinante grand-mère, star de la chanson. C’est à l’Algérien Rachid Taha, qui venait d’achever son neuvième album solo, qu’elle confia la bande originale de son film, avouant que dans la séquence finale, cette musique avait transformé le bal en mini concert dont l'alchimie galvanisa toute l’équipe.

 
le contexte
A voir également
Affiche du film La ligne droite

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Mohamed Dubois

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DENIS LA MALICE

à partir de

7.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film GRAN TORINO

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film SALES GOSSES

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film TOM OF FINLAND

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA FEMME DU GARDIEN DE ZOO

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE CIRCLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film PACK BLACK STORM - SAN ANDREAS

à partir de

1.99
 
Affiche du film Chobizenesse

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés