Contact

À partir de 2.99 €
Parce que Bill Clinton, alors Président, avait à l'époque râlé contre l'utilisation de son image dans le film
Science-fiction - 1997 - Etats-Unis - 144 MIN - VM - Tous publics
Passionnée depuis l’enfance par les étoiles, Eleanor Arroway est devenue une astronome qui se consacre à la recherche d’une éventuelle vie extraterrestre. Quand son supérieur David Drumlin lui annonce que son programme est interrompu, elle réussit à se faire financer par le milliardaire Hadden. Quatre ans plus tard, elle capte un signal et une invitation en provenance de la planète Vega. Une expédition est montée. Mais c’est Drumlin qui est choisi comme pilote. Un fanatique le fait sauter avec son vaisseau, avant son départ, Hadden apprend alors à Eleanor qu’il a construit secrètement pour elle un second appareil...

Réalisé par

6.8 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Philippe Rouyer
Philippe Rouyer
CHRONIQUEUR

A l’origine du film Contact, il y a l’astrophysicien américain Carl Sagan. C’est lui qui dès 1979 commença à plancher sur le scénario avant d’abandonner le projet après plusieurs réécritures pour en tirer finalement un roman à succès en 1985. Huit ans plus tard, la Warner a voulu réactiver le projet en mettant sur le coup George Miller, le réalisateur de Mad Max. Miller avait pensé confier les rôles principaux à Linda Hunt et Ralph Fiennes avant qu’il soit amené à se retirer du projet.

Finalement c’est Robert Zemeckis qui en a assuré la mise en scène. Il venait alors de triompher avec Forrest Gump, mais avait précédemment multiplié les succès et témoigné de son goût pour les effets spéciaux qu’il s’agisse de sa trilogie Retour vers le futur ou de sa comédie fantastique La Mort vous va si bien.

Pour le premier rôle, Zemeckis choisit lui Jodie Foster dont les interprétations dans des films comme Les Accusés et Le Silence des agneaux avaient forgé l’image d’une femme toujours prête à se battre pour défendre ses idées. Parmi les seconds rôles masculins qui l’entourent, John Hurt et Tom Skerritt avaient déjà été réunis dans une histoire d’extraterrestre, mais hostile celui-là puisqu’il s’agissait d’Alien.

Loin de ce classique de la science-fiction, Contact a soigné au contraire l’authenticité de son récit jusque dans les moindres détails. C’était un des souhaits de Carl Sagan qui a accompagné toutes les étapes du projet, jusqu’à sa mort pendant le tournage du film, le 20 décembre 1996. Tout naturellement Robert Zemeckis lui a dédié le film.

FILMOTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Robert Zemeckis

LE SILENCE DES AGNEAUX

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité