Bande Annonce de CRACKSDécouvrez la bande Annonce de CRACKS sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/1874/fond/1874_w_500.jpg
Jordan Scott
Eva GreenJuno TempleMaria ValverdeSinéad CusackAdele MccannClemmie DugdateElie NunnImogen PottsZoe CarrollBarbara AdairDeirdre DonnellyHelen Horton

CRACKS

100 mn

Note de SensCritique :

6.7 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Jordan Scott.

Casting : Eva Green, Juno Temple, Maria Valverde, Sinéad Cusack, Adele Mccann, Clemmie Dugdate, Elie Nunn, Imogen Potts, Zoe Carroll, Barbara Adair, Deirdre Donnelly. Helen Horton

Synopsis : 1934. Sainte Mathilde, un pensionnat de jeunes filles, isolé sur une île irlandaise. Miss G. enseigne l’art du plongeon à un groupe d’élèves qui idolâtrent cette charismatique et rebelle jeune femme, très différente des autres professeurs. Une relation privilégiée s’est établie entre Miss G. et l’une de ses élèves qui voit d’un très mauvais œil l’arrivée d’une nouvelle pensionnaire. Mystérieuse, sans doute issue d’une grande famille aristocratique, Fiamma arrive d’Espagne et ne va pas tarder à mettre en péril le fragile équilibre du groupe.

Scénario : Ben Court, Caroline Ip, Jordan Scott.
Musique : Javier Navarette.
Pays : Irlande | Royaume-Uni
Tags : Drame, Entre femmes, Souvenirs d'antan, Films sur l'école, Spécial années 30.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Cracks est le premier long métrage de Jordan Scott, la fille de Ridley Scott et la nièce de Tony Scott qui se sont unis – pour la première fois – afin de produire ce film, adapté du roman homonyme de la sud-africaine Sheila Kohler, paru en 1999. Après trois courts métrages, dont un coréalisé avec son père et diffusé dans un programme de films consacrés aux destins malheureux d’enfants du monde entier, Jordan Scott découvre Cracks, le livre qu’elle attendait pour passer à la réalisation de son premier long métrage. Il lui faudra encore quatre années pour mener à bien son projet et transformer l’Afrique du Sud des années 1960 décrite par la romancière, en Grande-Bretagne des années 1930, plus exactement en Irlande des années 1930, puisque c’est là, dans une île imaginaire nommée Stanley Island – le nom d’une île sud-africaine – que la jeune cinéaste décida de planter sa caméra en raison de la diversité et de la beauté magique des paysages. « Nous avions besoin de cet environnement pour sous-tendre la dimension féerique de l’histoire », déclara-t-elle.

Ce sont les thèmes développés dans le roman de Sheila Kohler qui intéressèrent Jordan Scott : le passage à l’âge adulte, la perte de l’innocence et la figure de gourou, fascinante et très inquiétante, de Miss Greeburn, dite Miss G, cette charismatique professeur de natation, éveillant les consciences autant que les corps. Vous y reconnaîtrez la comédienne Eva Green, enfant de la balle comme la réalisatrice, puisque fille de la Française Marlène Jobert et du Suédois Walter Green, le petit Parisien de Au hasard Balthazar, le film de Robert Bresson, son unique expérience de comédien. Par la suite, il deviendra dentiste ! Eva Green avait fait ses débuts au cinéma six ans plus tôt, dans le soixante-huitard Innocents de Bernardo Bertolucci. Depuis, on l’avait vu en cousine, et épouse, du gentleman cambrioleur (Romain Duris) dans Arsène Lupin, en sœur de roi (Edward Norton) aimée d’un forgeron (Orlando Bloom) dans Kingdom of Heaven, d’un certain Ridley Scott (!) et en représentante du trésor britannique amoureuse de James Bond (Daniel Craig) dans Casino Royale. Autre « fille de... », Juno Temple, qui incarne la jeune élève qui ne supporte pas que la nouvelle pensionnaire prenne sa place auprès de Miss G. En effet, elle est la fille du cinéaste Julien Temple, à qui l’on doit, entre autres, Absolute Beginners, avec David Bowie, en 1986, et Vigo, le film consacré à Jean Vigo, avec Romane Bohringer, en 1998.

J’en aurai fini lorsque je vous aurai dit que Miss Nieven, la sévère directrice du pensionnat, est interprétée par la comédienne Sinéad Cusack, fille du prolixe comédien des années 1930 à 1990 – né en Afrique du Sud et élevé en Irlande – Cyril Cusack, et épouse de Jeremy Irons depuis 1978.

Au cinéma, de Zéro de conduite à Cracks, les figures d’enseignants ne manquent pas, tout particulièrement d’enseignants inspirant le respect, voire l’admiration, de leurs élèves, tout comme Miss G, durant une bonne partie du film. Le prof devenant alors un véritable maître à penser, dont il fera bon se souvenir plus tard, beaucoup plus tard, tels ces quinquagénaires japonais organisant des retrouvailles, très arrosées, avec leur ancien et estimé professeur dans le Gout du saké, le dernier film de Yasujiro Ozu (1962).

Le plus célèbre de ces personnages restera, sans doute, le très joyeux John Keating (Robin Williams), professeur de littérature hors normes, qui, dans le Cercle des poètes disparus (1989) de Peter Weir, permettra à chacun de ses élèves de se surpasser en devenant lui-même. Malheureusement, sa très conservatrice hiérarchie s’en débarrassera le plus vite possible. A noter que l’australien Peter Weir était déjà l’auteur du remarqué Pique-Nique à Hanging Rock, un film fantastique dans lequel virevoltait une flopée de jeunes filles de bonne famille, pensionnaires d’un collège huppé, dont Jordan Scott avoua s’être souvenu en préparant Cracks. Autre enseignant aux méthodes singulières, Glenn Holland (Richard Dreyfuss), prof de musique, dans Professeur Holland (1995) de Stephen Herek. D’abord contraint et forcé d’enseigner son art, alors qu’il rêve de passer ses journées à composer, il va finir par prendre goût à son boulot et à ses élèves, pas toujours faciles, qui pourtant, l’heure de la retraite ayant sonnée, se montreront très reconnaissants. Dans le Sourire de Mona Lisa, de Mike Newell, Katherine Watson (Julia Roberts) enseigne l’histoire de l’art, mais elle va surtout, par sa vision moderne de la féminité – nous sommes au début des années 1950 – bouleverser la vie de ses élèves, tout particulièrement celle de Betty (Kirsten Dunst), bien décidée à abandonner ses études au profit d’un riche mari et d’une imposante progéniture. L’opposition entre les deux femmes sera violente, mais les méthodes et la philosophie de Miss Watson  auront raison de l’entêtement de la demoiselle. C’est la violence de ses élèves, une violence due à leur chronique manque d’amour, que tente d’endiguer Clément Mathieu, professeur de musique auquel Gérard Jugnot prête ses traits et sa bonhomie, dans les Choristes de Christophe Baratier, remake de la Cage aux Rossignols, de Jean Dréville, avec Noël-Noël. Bien sûr, ses méthodes, faites de compréhension et d’humanité, ne plairont pas à l’irascible directeur (François Berléand). Pourtant, quand il sera obligé de quitter l’établissement, tous ces p’tits garnements sauront, à bon escient, braver la tyrannie directoriale afin de lui témoigner leur attachement.

Il y en aurait bien d’autres à citer, de Robert Donat dans Good Bye, Mr. Chips de Sam Wood à Gérard Depardieu dans le Plus beau métier du monde de Gérard Lauzier, en passant par Glenn Ford dans Graine de violence de Richard Brooks, William Hurt dans les Enfants du silence de Randa Haines ou encore Hillary Swank dans Ecrire pour exister. Mais, plus près de nous, ce sont les visages de François Bégaudeau, dans Entre les murs de Laurent Cantet, et d’Isabelle Adjani, dans la Journée de la jupe de Jean-Paul Lilienfeld, qui s’imposent lorsque sont évoqués ces professeurs de collège ou de lycée obligés d’affronter, au quotidien, des élèves, adolescents ou préadolescents, plus ou moins violents, plus ou moins bien dans leur peau, malmenant aussi durement leurs enseignants que la langue française. Ici, on sent bien que les temps ont changé. L’époque est rude et, même quand il s’en va, on ne chante plus « Adieu monsieur le professeur.... » !

Créatures célestes

Cracks m'apparaît personnellement comme la réminiscence (hasardeuse ou non) de deux films d'un même réalisateur : Peter Weir. Jordan Scott aurait en effet pu fusionner Pique-nique à Hanging Rock et Le Cercle des poètes disparus pour accoucher d'un film qui en fait presque ...

Lire la suite
8
Lehane

Etant attirée par les films se déroulant en Angleterre dans les années 30 mais ayant une aversion toute particulière pour Eva Green, j'ai regardé ce film avec état d'esprit neutre, ce qui s'avère plutôt rare. Je dois dire que l'atmosphère lugubre, fantasque par moment ...

Lire la suite
9
raphynette

Eva Green est simplement magnifique dans la complexité de son personnage, et les jeunes filles, Di et Fiamma, sont exceptionelles, surtout dans la scènes la plus dramatique, qui nous laissera un goût amer sur la langue. L'esthétique quand à elle est très anglaise, florale, ...

Lire la suite
10
Arpad Antonietti Kovalevsky
A voir également
Affiche du film ST TRINIAN S: PENSIONNAT POUR JEUNES FILLES REBELLES
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film V POUR VENDETTA

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES CHORISTES

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CROWS ZERO
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés