Bande Annonce de DOCTEUR PETIOTDécouvrez la bande Annonce de DOCTEUR PETIOT sur FilmoTVhttp://
Christian de Chalonge
André ChaumeauAurore PrietoAxel BogoussalvskyBérangère BonvoisinMichel SerraultPierre RomansZbigniew HoroksMaxime Collion

DOCTEUR PETIOT

100 mn

Note de SensCritique :

6.7 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Christian de Chalonge.

Casting : André Chaumeau, Aurore Prieto, Axel Bogoussalvsky, Bérangère Bonvoisin, Michel Serrault, Pierre Romans, Zbigniew Horoks. Maxime Collion

Synopsis : Paris sous l'Occupation. Le docteur Gaston Petiot exploite la crédulité des Juifs en leur promettant de les faire passer par une filière en direction de l'Argentine. Il les tue et les spolie. La Gestapo le traque, persuadée de l'efficacité de cette filière. Le feu de cheminée de son hôtel particulier trahira son horrible commerce. Petiot se réfugie, sous une nouvelle identité, chez les FFI, avant d'être confondu par son écriture.

Scénario : Christian de Chalonge, Dominique Garnier.
Musique : Michel Portal.
Pays : France
Tags : Fantastique / Horreur, Drame, Seconde Guerre Mondiale, Biopic, Histoire vraie, Tueur psychopathe.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

En mars 1944, la fumée noire qui s’échappe de la cheminée d’un hôtel particulier de Paris permet la découverte macabre de corps humains dépecés, de restes calcinés de 24 personnes dans le fourneau d’une cuisine, d’une chambre à gaz avec un judas, d’un puits de chaux vive dans une cave aménagée, de 70 valises et de milliers d’objets dérobés. Le « Docteur Satan » est démasqué, surnom attribué par la presse au médecin Gaston Petiot, qui profitait de l’Occupation pour s’enrichir en tuant essentiellement des Juifs à qui il promettait des jours meilleurs en Argentine. Le voyage s’arrêtait à l’hôtel particulier du 21 rue Lesueur. Petiot se volatilisa, s’engagea sous une fausse identité dans les Forces Françaises de l’Intérieur avant d’être confondu à la Libération et exécuté.

Nous ne dévoilons rien du film Docteur Petiot, réalisé en 1990. Les faits sont historiques et connus. Au générique, il est précisé « librement inspiré de la vie du docteur Petiot ». Christian de Chalonge ne cherche pas l’exactitude, encore moins le réalisme qu’il a su éviter tout au long de sa carrière. L’Argent des autres était un film d’épouvante sur le monde de la finance. Son Docteur Petiot est un cauchemar expressionniste sur l’Occupation allemande. Le préambule au cours duquel Petiot assiste à la projection d’un pseudo-Nosferatu en noir et blanc contrasté et crève la toile pour entrer dans le film-même donne la clé de cette construction narrative hallucinée. Le spectateur est invité à voir une fiction qui mettra tout en œuvre pour brouiller le réalisme. Les décors, les éclairages, les plongées en souligneront le fantastique.

Et puis il y a Michel Serrault, vampire autrement plus dangereux que le Nosferatu de pacotille, qui soutient pleinement le parti-pris esthétique du cinéaste. Traversant le Paris nocturne avec sa bicyclette et sa remorque, une cape noire voletant et des ombres gigantesques, il affirme la métaphore expressionniste. Son maquillage, les yeux cernés, les sourcils broussailleux, rappelle le Werner Krauss du docteur Caligari. Son jeu expressif et ses ruptures ouvrent les portes de la folie. L’état mental de Petiot se posa justement à plusieurs reprises dans sa vie, déclaré dépressif paranoïaque et sujet aux phobies pendant la Première guerre mondiale, puis délirant et irresponsable en 1936 après un flagrant délit de kleptomanie. De Chalonge et Serrault se sont passionnés pour les cauchemars intérieurs du personnage. L’Occupation ainsi filmée peut aussi se lire comme une projection de sa folie.

Christian de Chalonge et Michel Serrault ont dérouté dans un cinéma français qui privilégie trop souvent l’approche réaliste face à la Seconde guerre mondiale. L’œuvre dont Docteur Petiot est le plus proche est Monsieur Klein de Joseph Losey, autre vision de cauchemar d’un Paris prédateur, au bord constant de l’épouvante. Comme Losey, de Chalonge compose d’étonnantes scènes rêvées, soutenues par son interprète hors-pair mais aussi par le travail musical de Michel Portal. Mais par touches feutrées, il dévoile les ressorts de la France collaborationniste, gangrénée par la peur et l’âpreté.

Le jeu récurrent entre la fiction et le réel, les images d’actualité, le corps virevoltant et gesticulant de Serrault, tout concourt à l’ambiguïté voulue par le cinéaste. On ne sait plus si ce que l’on voit est réel. Dès lors, tout est admirablement justifié, y compris et surtout l’irruption burlesque au sein même de l’horreur. Les pas de tangos argentins esquissés par un Petiot hilarant, tandis que ses victimes agonisent en espérant la liberté sont d’un humour noir et corrosif.

D'avantage qu’à l’expressionnisme allemand, le film fait alors penser au théâtre du Grand-Guignol et à ses médecins déments. Dissimulé sous une fausse barbe, Serrault s’amuse enfin à cabotiner outrancièrement quand Petiot est engagé comme officier FFI. Le film frôle le grinçant vaudeville militaire. De Chalonge a réussi le portrait morcelé d’un personnage complexe dont il dévoile aussi la générosité de cœur face à une famille de démunis et la tendresse d’un père. Sans aucun doute l’un des très grands rôles de Michel Serrault qui était coproducteur du Docteur Petiot.

Docteur Petiot (1990)

Le film est inspiré très librement de faits réels. Ce n'est pas une reconstitution précise des faits mais le docteur Petiot a bel et bien existé. Durant l'occupation il a assassiné au moins 27 personnes, probablement plus, essentiellement des juifs. L'atmosphère du film ...

Lire la suite
8
greenwich

Docteur, Résistant, faussaire, cleptomane et meurtrier

Le film est glaçant à plus d'un titre puisqu'il est tiré d'une histoire vraie, quasiment invraisembable, démente, sidérante, celle du docteur Petiot, médecin généreux d'apparence, toujours prêt à rendre service, père de famille, aimé de tous, qui, poussé par les circonstances ...

Lire la suite
7
Tom_Ab

"Les visiteurs du soir" voulant fuir l'Occupation sadiquement vaccinés

"En tant qu'acteur, plus un personnage est ambigu et plus il m'intéresse", a avoué un jour Michel Serrault. Il n'a pu que se sentir comblé avec ce film ! Il y incarne l'abominable et insaisissable "Docteur Petiot", un des plus grands criminels de tous les temps ! Et comme sa ...

Lire la suite
9
Ticket_007
 
le contexte
A voir également
Affiche du film PARS VITE ET REVIENS TARD

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Ville à vendre

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film OTAGES A ENTEBBE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film 7 PSYCHOPATHES

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film NEUILLY SA MÈRE, SA MÈRE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film UNDER THE SILVER LAKE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DETECTIVE DEE : LA LÉGENDE DES ROIS CÉLESTES

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CONTRÔLE PARENTAL

à partir de

4.99
 
Affiche du film READY PLAYER ONE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film PRINCE DES TÉNÈBRES (VERSION RESTAURÉE)

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés