Bande Annonce de GUEULE D'ANGEDécouvrez la bande Annonce de GUEULE D'ANGE sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/14258/fond/14258_w_500.jpg
Vanessa Filho
Alban LenoirAmélie DaureAyline Aksoy-EtaixMarion CotillardStéphane RideauJoël BoudjeltaMario Magalhaes

GUEULE D'ANGE

106 mn

Note de SensCritique :

5.9 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Vanessa Filho.

Casting : Alban Lenoir, Amélie Daure, Ayline Aksoy-Etaix, Marion Cotillard, Stéphane Rideau, Joël Boudjelta. Mario Magalhaes

Synopsis : Un matin, une petite fille de 8 ans écoute le message laissé par sa mère célibataire sur le répondeur. Elle lui annonce qu'elle doit partir car elle a rencontré, en boîte de nuit, un homme qui pourrait changer sa vie. L'enfant rencontre un forain, qui va s'occuper d'elle et devenir un père de substitution...

Scénario : Vanessa Filho.
Musique : Audrey Ismael, Olivier Coursier.
Pays : France
Tags : Drame, Avec une relation mère / fille, Avec une relation adulte / enfant.

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Gueule d’ange est le portrait croisé d’une mère totalement à côté de ses pompes, qui semble cultiver l’irresponsabilité comme l’un des beaux-arts, une bimbo décolorée qui est faite pour être mère comme Harvey Weinstein pour entrer dans les ordres, et de sa fille de huit ans, qui cherche tant bien que mal à colmater les brèches. Un portrait saisissant, c’est le moins que l’on puisse dire. Dans un premier temps, on se demande même si ce n’est pas la fillette la plus adulte des deux… Et puis la mère disparaît, un béguin soudain à la sortie d’une boite de nuit, et la gamine perd pied… Dès lors le film se focalise sur elle et se mue en un troublant plaidoyer sur l’enfance abandonnée.

Gueule d’ange n’est pas un titre inédit. Un film de Marcel Blistène de 1955 le portait déjà, qui racontait l’histoire d’un gigolo sans foi ni loi, interprété par Maurice Ronet. Le film qui nous intéresse ici aurait tout aussi bien pu s’appeler Mère agitée, un titre que Guila Braoudé avait un temps envisagé pour son film unique qui sortira finalement sous une appellation plus convenue, Je veux tout. Mais force est de reconnaître que la mère dont le film brosse le portrait est l’objet de toutes les tempêtes.

Tout le talent de la signataire du film est de nous placer dans le même inconfort que ses personnages. Le film lui-même semble dans un état d’équilibre instable. Oscillant en permanence entre naturalisme et baroque, entre fantaisie et pathétique, Gueule d’ange traite d’un sujet qui relève du fait divers. Mais plutôt que de nous contenter de quelques lignes sèches dans un journal, nous sommes mis face à des êtres de chair et de sang, et qui souffrent. Le cinéma n’a pas son pareil pour incarner.

Ce n’est pas la première fois qu’un film traite du rapport parfois compliqué entre une femme que le destin a fait mère sans lui livrer le moindre mode d’emploi, et sa fille en bas âge. On se souvient du très beau et déchirant My little princess, réalisé par Eva Ionesco suivant ses douloureux souvenirs d’enfance. Mais Gueule d’ange développe une autre dimension, celle de la solitude, du manque d’amour, de la dépendance affective. Et sur ce plan-là, les deux personnages féminins sont à égalité. La mère et la fille sont prêtes l’une et l’autre au déraisonnable pour combler un vide devenu abyssal. Ce qui ne veut pas dire qu’elles soient pour autant à égalité, la mère étant adulte, il n’est pas déraisonnable de lui demander un peu plus de jugeote.

Gueule d’ange est un premier film, un film de femme, Vanessa Filho, qui a longtemps arpenté les scènes musicales avant de passer à la mise en scène. Mais le scénario a été écrit à plusieurs mains, puisque la cinéaste a reçu le renfort de deux collègues de talent. Diastème, à qui l’on doit le portrait d’un skinhead en pleine pertes de repères, Un Français, avec Alban Lenoir dans le rôle-titre, Alban Lenoir que l’on retrouve ici dans la peau d’un grand frère inespéré. Et François Pirot, signataire du réjouissant Mobile home, qui réunissait Arthur Dupont et Guillaume Gouix dans un road movie immobile. Il y a du mélo, du tire-larmes dans ce premier film que le spectateur est invité à regarder à travers les yeux de la petite fille. Il y a aussi de belles prestations d’acteurs. Marion Cotillard s’est manifestement régalée à jouer les pétasses, quitte à en faire parfois un poil trop. Mais il est vrai qu’en termes de débordements humains et de déchéance profonde, la réalité bat souvent la fiction à plate couture.

Force est de reconnaître que la petite Ayline Aksoy-Etaix, huit ans au moment du tournage, nous subjugue. Le mélange de force et de faiblesse, la volonté de jouer les grandes pour aussitôt retrouver les postures de l’enfance nous émeuvent au plus haut point. Mais elle ne saurait faire oublier l’incroyable prestation de Marion Cotillard, qui décidemment se délecte à jouer les personnages borderline. On a parfois raillé sa propension à en faire beaucoup, à multiplier les accents, à vouloir prendre pied en Amérique. La comédienne ne manque pas d’humour, se parodiant elle-même avec délectation dans le très décapant Rock’n’roll réalisé par son compagnon, Guillaume Canet. En la voyant perdre pied sous les traits d’une blonde platine au rimmel dégoulinant, qui vit dans l’instant présent sans songer à ce qu’il adviendra cinq minutes plus tard, on pense un peu à son personnage de Rock’n’roll et on se dit qu’elle a travaillé dur, et qu’elle s’est régalée. Nous aussi.

Un film vrai et émouvant

Le film en lui même dans son décor de Bord de mer est un bijou, l’actrice qui joue Elli (Ayline Aksoy-Etay) est émouvante et joue magnifiquement. Elle nous emporte dans toutes ses émotions que ce soit enfantine et même dans le monde d’adulte qu’elle côtoie. Elle nous ...

Lire la suite
8
Cancan20

un "Florida Project" français, ou le saut de l’Ange...

Cet excellent "Gueule d’Ange" de Vanessa Filho, m'a fait immédiatement penser au film "Florida Project" que j'ai découvert dernièrement, comme le film anglo-saxon j'ai beaucoup aimé le sujet et les personnages, bien qu'il puisse y avoir des petits soucis je vais fermer les ...

Lire la suite
7
theomix57

Poignant

Gueule d’Ange ne laisse pas indifférent. Vanessa Filho livre un film qui semble être l’envers du décors des pires faits divers et explore les répercussions d’une mère irresponsable et fragile à travers le parcours d’une enfant en mal d’affection. Poignant et dérangeant, ...

Lire la suite
7
Dunnø
 
le contexte
A voir également
Affiche du film INCEPTION

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CONTAGION

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film GUEULE D ANGE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film TAMARA VOL.2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film UNE PRIÈRE AVANT L AUBE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film PUR-SANG

à partir de

4.99
 
Affiche du film BUDAPEST

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CONTES AUX LIMITES DE LA FOLIE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés