IL DIVO

À partir de 2.99 €
Parce que ce faux biopic sur Giulio Andreotti a remporté le Prix du Jury a Cannes
Politique / Histoire - 2008 - France | Italie - 110 MIN - VF - Tous publics
Début des années 90, quand Rome dort, un homme veille, travaille, prie. Mais qui est le président du conseil Giulio Andreotti, le Machiavel de la vie Politique italienne de la seconde moitié du vingtième siècle? Portrait opéra-baroque en creux et en-bosses.

Réalisé par

6.8 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Alain Kruger
Alain Kruger
CHRONIQUEUR
Connaissez vous le divin Jules? Il Divo Giulio, en référence au divin Julius Cesar, c’est Giulio Andreotti, dit l’inoxydable, dit Belzebuth, dit Moloch, dit le sphinx. L'alchimiste de la démocratie chrétienne italienne pendant presque un demi-siècle.

Nous sommes au débutdes années 90, 7 fois président du Conseil et 25 fois ministre, Il Divo retrouve le pouvoir, son parti se déchire, la mafia recule devant la justice. Le petit diable boiteux, bossu, bigleux, dévot insomniaque tellement malicieux et bien renseigné que soupçonné de manipulations avec le Vatican, la mafia, la franc maçonnerie, voire le  parti communiste, ce sénateur à vie est blanchi de toutes les accusations de corruption, de meurtres et de collusion portées contre lui.

Au sphinx romain né en 1919, le cinéaste napolitain Paolo Sorrentino né quarante ans après consacre un son et lumière en rouge et noir. Ce n’est pas un biopic c’est un opéra pop et baroque. Musiques de Cassius à Vivaldi.

Sorentino est un abonné du festival de Cannes, il vient en compétition tous les deux ans : en  2004 il présentait Les conséquences de l’amour, en 2006 L’ami de la famille. En 2008 Il Divo a reçu le prix du jury présidé par Sean Penn.

FILMOTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Paolo Sorrentino

GOMORRA DE MATTEO GARRONE (2008)

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité