Bande Annonce de LA PRIMA COSA BELLADécouvrez la bande Annonce de LA PRIMA COSA BELLA sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/2872/fond/2872_w_500.jpg
Paolo Virzi
Claudia PandolfiMarco MesseriMicaela RamazzottiStefania SandrelliValerio MastandreaAurora FrascaFabrizia SacchiFrancesco RapalinoGiacomo BibbianiGiulia BurgalasseDario BallantiniIsabella CecchiSergio Albelli

LA PRIMA COSA BELLA

107 mn

Note de SensCritique :

6.2 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Paolo Virzi.

Casting : Claudia Pandolfi, Marco Messeri, Micaela Ramazzotti, Stefania Sandrelli, Valerio Mastandrea, Aurora Frasca, Fabrizia Sacchi, Francesco Rapalino, Giacomo Bibbiani, Giulia Burgalasse, Dario Ballantini, Isabella Cecchi. Sergio Albelli

Synopsis : A l'été 1971, Anna a la surprise d'être élue Miss Maman de la station balnéaire où elle passe ses vacances avec ses deux enfants, Bruno et Valeria, et son mari Mario, qui apprécie peu cette élection. Quelques temps plus tard, devant la jalousie et la violence de Mario, Anna quitte la maison avec ses deux enfants. Elle va tant bien que mal les élever et les protéger en exerçant divers métiers, comme celui de figurante. Les années passent. Bruno s'est éloigné de sa ville natale de Livourne et de sa mère. Quand sa soeur Valeria vient lui demander d'aller au chevet d'Anna dans un centre se soins palliatifs, il refuse d'abord de la suivre puis accepte...

Scénario : Francesco Bruni, Francesco Piccolo, Paolo Virzi.
Musique : Carlo Virzì.
Pays : Italie
Tags : Comédie, Drame, Famille je vous hai...me, Mare nostrum, Sélection famille je vous hai...me, Films italiens.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

La Prima Cosa Bella, titre qu’on pourrait traduire par le premier grand bonheur, est emprunté à un tube italien des années 70 interprété par Nicola di Bari. Cette chanson de variétés joue un rôle important dans le film puisque c’est elle que chantent Anna et ses deux enfants dans les moments de détresse, comme lorsqu’elle s’enfuit de chez elle dans la nuit sous la menace d’un mari violent.

Pour évoquer ce film de Paolo Virzi, le réalisateur de Napoléon (et moi) avec Daniel Auteuil et Monica Bellucci, c’est autre chanson fameuse d’Aznavour qui vient à l’esprit : « ils sont venus, ils sont tous là, elle va mourir la Mamma »… Quarante ans après avoir été élue miss Maman de l’été dans une station balnéaire et après quitté le domicile conjugal, Anna est en soins palliatifs. Son fils Bruno et sa fille Valeria sont à son chevet. Par une série d’aller-retour entre le passé et le présent, Virzi va nous raconter la destinée à la fois banale et extraordinaire de cette femme interprétée par Micaela Ramazzotti pour la partie 70/80 et par Stefania Sandrelli pour les années 2010.

Passant sans crier gare de la comédie au mélo, de l’émotion au burlesque, La Prima Cosa Bella a représenté l’Italie aux Oscars et a remporté trois Donatello, l’équivalent des César, celui de la Meilleure Actrice, décerné à Micaela Ramazzotti, celui du Meilleur Acteur à Valerio Mastandrea, qui joue Bruno adulte, ainsi que celui du scénario.

C’est à Livourne que Paolo Virzi a choisi de situer l’action de La Prima cosa bella. Natif de ce port de Toscane, le cinéaste explique que son film n’est pas exactement une autobiographie. Il reconnaît pourtant que de tourner dans cette ville dont il a essayé de s’échapper pendant vingt-cinq ans a constitué un moment particulièrement émouvant pour lui. Ce retour à Livourne qu’effectue le personnage de Bruno représente en effet une sorte de réconciliation avec son passé, avec ses racines familiales, avec lui-même. Il s’agit pour lui d’arriver à s’aimer un peu et de parvenir à manifester ses sentiments à ses proches.

Et même si le scénario se déroule en partie dans les années 70 et 80, l’approche du réalisateur ne verse pas dans la nostalgie. Les séquences au présent sont dominantes. Ce qui importait à Virzi, c’était de faire vivre des êtres attachants avant tout. Face au spectacle d’une société peu réjouissante, il avait besoin d’une histoire et de personnages qui « réchauffent le cœur », selon ses propres mots.

Pour imaginer la touchante et surprenante Anna, le cinéaste a été beaucoup inspiré par Stefania Sandrelli, l’inoubliable actrice de Nous nous sommes tant aimés d’Ettore Scola. De son côté, la comédienne explique que ce personnage d’Anna lui est familier. « Elle ressemble à pas mal de personnages que j’avais déjà interprétés, dit-elle. C’est une femme à la fois fragile et forte, qui suscite des sentiments puissants chez les autres tout en étant, elle aussi, victime de ses passions. »

Pour interpréter Anna dans ses jeunes années, Paolo Virzi a choisi Micaela Ramazzotti, sa femme à la ville, qu’il avait déjà dirigée dans Tutta la vita davanti et que l’on a vue également dans Question de cœur.

Micaela Ramazzotti qui a tenu l’un des rôles principaux dans la série italienne Le Dernier parrain, en retrouve ici le réalisateur Marco Risi, le temps d’une scène. Mais cette fois c’est comme comédien, et dans un rôle en forme de clin d’œil, puisque Marco Risi incarne… Dino Risi, son propre père, qui a notamment signé Le Fanfaron et, bien sûr, La Femme du prêtre.

Une histoire de famille italienne comme les autres, ou presque.

L'histoire est un peu un remix du retour du fils prodigue. Un homme retourne auprès de sa sœur et de sa mère quand le cancer de cette dernière ne peut plus être « contenu ». Le scénario utilise ce retour au source pour incorporer des souvenirs et autres flashs back pendant ...

Lire la suite
8
cityhunternicky

Sei tu.

Soumis aux Oscars 2011 dans la catégorie Meilleur film étranger, La Prima Cosa Bella n'aura hélas pas été sélectionné, alors que les retours presse et public étaient plutôt bons, et transportait un bagage plutôt impressionnant de prix, dont 3 Donatello. Eté 1971. Anna, ...

Lire la suite
8
SlashersHouse

Le film parle d'une femme italienne de caractère, qui tente de s'imposer et de se débrouiller face aux machos et fier italiens. On suit sa vie, de flash-back en flash-back et avec des scènes actuelles : celles de sa fin de vie. Anna est une mère, une femme qui a subit beaucoup ...

Lire la suite
7
Ellen Nivrae
le contexte
A voir également
Affiche du film NID DE GUÊPES

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LE DÎNER

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film FOLLES DE JOIE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film HAPPINESS THERAPY

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés