Bande Annonce de LA TAUPEDécouvrez la bande Annonce de LA TAUPE sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/3528/fond/3528_w_500.jpg
Tomas Alfredson
Colin FirthGary OldmanJohn HurtJohn Le CarréKatrina VasilievaKonstantin KhabenskiyRoger LloydStuart GrahamSvetlana KhodchenkovaTomasz Kowalski

LA TAUPE

122 mn

Note de SensCritique :

6.4 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Tomas Alfredson.

Casting : Colin Firth, Gary Oldman, John Hurt, John Le Carré, Katrina Vasilieva, Konstantin Khabenskiy, Roger Lloyd, Stuart Graham, Svetlana Khodchenkova. Tomasz Kowalski

Synopsis : Nous sommes en pleine guerre froide, et la méfiance règne sur les relations internationales. Les services secrets britanniques sont aux abois de crainte d'avoir été infiltrés par un agent double soviétique. Très vite une liste de cinq suspects est dressée. Qui est la taupe?

Scénario : Bridget O'Connor, Peter Straughan.
Musique : Alberto Iglesia.
Pays : Allemagne | France | Royaume-Uni
Tags : Policier / Suspense, Traqués, Films d'action aventure d'espionnage, Angleterre moderne, Destruction massive, Services secrets, Coups de coeur de l'été.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

1973. La guerre froide empoisonne toujours les relations internationales. Les services secrets britanniques sont,comme ceux des autres pays, en alerte maximum. Suite à une mission ratée en Hongrie, le patron du MI6 se retrouve sur la touche avec son fidèle lieutenant, George Smiley.
Pourtant, Smiley est bientôt secrètement réengagé sur l’injonction du gouvernement, qui craint que le service n’ait été infiltré par un agent double soviétique.

Tel est le point de départ de La Taupe, réalisé par Tomas Alfredson découvert grâce à son film Morse en 2008. Il s’agit cette fois-ci de l’adaptation d’une oeuvre littéraire signée John le Carré, dans la plus pure tradition du roman d’espionnage. Le film aussi rappelle de par sa mise en scène au cordeau, tout un pan de la culture cinématographique consacré à la guerre froide avec des films comme Le Rideau déchiré d’Alfred Hitchcock, The Human Factor d’Otto Preminger ou encore En quatrième vitesse de Robert Aldrich.
La distribution y est de haut vol qui réunit devant la caméra aussi bien Colin Firth, George VI d’Angleterre dans Le Discours d’un Roi, que John Hurt, Elephant Man en personne, Gary Oldman alias Sirius Black dans les cinq derniers épisodes de la saga Harry Potter, Mark Strong, vu dans le Sherlock Holmes de Guy Ritchie, Ciaran Hinds, le démoniaque Roarke dans Ghost Rider : L’esprit de vengeance, et beaucoup d’autres dont l’auteur John le Carré lui-même qui s’est réservé une apparition dans la séquence de la fête de Noël.

Un conseil : Evitez de laisser votre esprit vagabonder ailleurs, même un petit instant, pendant le film qui est très dense, vous risqueriez d’en perdre un élément essentiel et ce serait dommage.

L’auteur John le Carré raconte à propos du film La Taupe auquel vous venez d’assister, comment il a d’abord été réticent accorder l’autorisation d’adaptation cinématographique de son roman. Il explique avoir tellement été en admiration devant la série télévisée qui en avait été tirée au début des années 80, qu’il ne s’imaginait pas qu’une autre forme d’adaptation en fut envisageable. D’autant plus que la série comptait sept épisodes et qu’un long métrage au cinéma ne dépasse pas les deux heures, sauf exception. Et puis il y avait le personnage de George Smiley, incarné avec une telle conviction pour la télévision par Sir Alec Guinness, qu’il en devint indissociable. Comment un autre acteur aussi talentueux fut-il, pourrait-il s’acquitter honorablement de cette tâche ?
En dépit de ces différents questionnements, John Le Carré finit par accorder les droits d’adaptation et devint même producteur exécutif du film. Il avoue avoir par la suite salué bien bas le génie de l’acteur Gary Oldman, le nouveau George Smiley, qui en fin de compte n’eut rien à envier à son prédécesseur. Tout comme il reconnut la capacité du réalisateur Tomas Alfredson à rendre plausible en deux heures et sept minutes un roman pour le moins volumineux, de 349 pages.

En fait, si John le Carré manie aussi bien le roman d’espionnage, n’oublions pas qu’il est l’auteur d’une vingtaine de romans qui se déroulent tous dans cet univers, c’est tout simplement qu’il fut lui-même agent secret dans les années cinquante, au plus fort de la guerre froide, au sein des services secrets britanniques MI5 et MI6.

Le producteur Tim Bevan explique le choix du suédois Tomas Alfredson à la mise en scène du film, de par le fait que ce dernier ayant eu vent du projet, contacta la production et postula pour le poste de réalisateur. Il fallait être armé d’une certaine dose de culot pour agir ainsi, raconte Bevan, vu l’importance du projet et l’expérience relativement limitée d’Alfredson même si son film Morse mettait en lumière un talent indéniable de cinéaste. A la question de savoir pourquoi le projet de La Taupe l’intéressait, Alfredson répondit qu’il avait toujours été en admiration devant les individus forts en maths qui choisissent de faire carrière dans l’espionnage, pendant que les musclés eux, entrent à l’armée. Devant cette réponse incongrue, Tim Bevan rit de toutes ses forces et sans trop y réfléchir engagea Tomas Alfredson aux manettes du film.

Sachez enfin que le titre original du roman, de la série télévisée et du film est Tinker, Tailor, Soldier, Spy, faisant référence à une comptine pour enfants. Dans l’histoire comme vous avez pu le constater, ces qualificatifs désignent des personnages hauts placés suspectés de trahison.

 

 

Le Carré de l'hypothèse nue

N'en déplaise à certains, oui, il m'arrive d'apprécier un film récent, la preuve ici, dans une très jolie tentative pour ressusciter les grands films d'espionnage des 70's, entre Ipcress et Human Factor... John le Carré surveille de près cette adaptation du premier tome ...

Lire la suite
8
Torpenn

Une taupe qui n'a pas de problème de vue

Long métrage signé du réalisateur suédois Tomas Alfredson, déjà auteur du très remarqué Mors en 2009, qui est une adaptation du roman éponyme écrit par le maitre du roman d'espionnage John le Carré (enfin, je dis ça, mais je n'ai lu aucun de ses livres), nous place ...

Lire la suite
8
Confucius

LA TAUPE de Tomas Alfredson

Sachant que: 1)Le film d'espionnage est un des genres que je préfère, 2) John Le Carré est mon auteur préféré dans ce genre, je me faisais une joie d'aller voir le résultat de l'adaptation du roman homonyme. Et je n'ai pas été déçu. Merveilleuse adaptation. La construction ...

Lire la suite
8
littlebigxav
le contexte
A voir également
Affiche du film SNOWPIERCER - LE TRANSPERCENEIGE

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LE DISCOURS D UN ROI

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES TROIS JOURS DU CONDOR

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film RED

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés