LE TEMPS DES AVEUX
Disponible dans le Pass Illimité
Parce que Régis Wargnier y retrouvait l'Asie 22 ans après le tournage d'Indochine
Politique / Histoire - 2014 - Belgique|France|Cambodge - 91 MIN - VF - Tous publics
Cambodge, 1971. Alors qu'il travaille à la restauration des temples d'Angkor, François Bizot, ethnologue français, est capturé par les Khmers rouges. Détenu dans un camp perdu dans la jungle, il est accusé d'être un espion à la solde de la CIA. Sa seule chance de salut, convaincre de son innocence Douch, le jeune chef du camp. Tandis que le Français découvre la réalité de l'embrigadement des Khmers rouges, il se construit entre le prisonnier et son geôlier un lien indéfinissable...

Réalisé par

5.9 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Laurent Delmas

Laurent Delmas

CHRONIQUEUR

Cambodge, 1971. Alors qu’il travaille à la restauration du temple d’Angkor, l’ethnologue français François Bizot est capturé par les Khmers rouges. Tel est le point de départ du film de Régis Wargnier, Le Temps des aveux, avec Raphaël Personnaz dans le rôle principal. Il s’agit en fait de l’adaptation très fidèle du livre Le Portail de François Bizot dans lequel il raconte ses trois mois passés  dans un camp de maquisards communistes. C’est là que chaque jour il fut interrogé par le futur responsable de plusieurs dizaines de milliers de morts qui sera jugé plus tard pour crimes contre l’humanité : Douch.

Au moment de son enlèvement par les Khmers rouges, François Bizot est membre de l’Ecole française d’Extrême-Orient affecté depuis six ans dans différents pays de la péninsule indochinoise dont il étudie plus précisément les religions. Mais il n'écrira le récit de sa détention que bien des années plus tard quand Douch sera arrêté alors qu’il se cachait au sein d’une organisation humanitaire. Le jour même de son arrestation, le bourreau n’aura d’ailleurs qu’une parole : "Je veux parler à mon ami français", c’est à dire à François Bizot.

C’est la parution d’un second livre de François Bizot qui déclencha chez Régis Wargnier l’envie de transcrire au cinéma cette incroyable rencontre. Dans Le Silence du bourreau, paru en 2011, Bizot raconte en effet cette confrontation avant le procès de Douch à Phnom Penh. Et la condamnation de Douch en 2012 a mis un point final au récit de Bizot, permettant à Wargnier de tourner le film au Cambodge même et avec le plein accord et la collaboration de François Bizot.

FILMOTV vous recommande

Pas si éloigné

Même casting

Contexte

Le documentaire écrit et réalisé par Rithy Pahn fait le portrait de Douch, l'autre personnage principal du film de Régis Wargnier

Régis Wargnier

Brillante Mendoza fait lui aussi le récit d'une captivité et des relations entre bourreaux et victimes

QUAI D'ORSAY

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité

Disponible sur
Bouygues
Vdf
Free
Numericable
Orange

Paiement sécurisé

SlimpayPaybox

Mode de paiement

CBVisaMastercardEbleue

Partenaires

UE MédiaCNC

Avec l'offre d'abonnement VOD illimité FilmoTV, voir vos films sur tous supports c'est tout de suite et en toute simplicité ! FilmoTV, une offre multi-supports : Windows, application Google Android, iPhone iOS et tablettes PC, Numericable, TV connectée, c'est ouvert ! Profitez de vos films de guerre par abonnement vidéo à la demande à petit prix ou de vos films de guerre à regarder en téléchargement légal. Pour cela dirigez vous sur nos espaces mode d'emploi ou comment s'abonner.