Bande Annonce de MAD MAX 2 : LE DÉFIDécouvrez la bande Annonce de MAD MAX 2 : LE DÉFI sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/752/fond/752_w_500.jpg
George Miller
Bruc SpenceMel GibsonEmil MintyKjell NilssonMax PhippsMike PrestonVernon WellsVirginia Hey

MAD MAX 2 : LE DÉFI

91 mn

Note de SensCritique :

7.2 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : George Miller.

Casting : Bruc Spence, Mel Gibson, Emil Minty, Kjell Nilsson, Max Phipps, Mike Preston, Vernon Wells. Virginia Hey

Synopsis : Dans un monde post apocalyptique, tout le monde se bat pour les dernières gouttes de pétrole. A commencer par les derniers automobilistes, devenus des "guerriers de la route". Max Rockatansky est un ancien flic, qui a eu des malheurs dans le premier épisode. Il se retrouve bientôt pris entre une bande pillards sauvages et un camp retranché, abritant une citerne d'essence.

Scénario : George Miller, Terry Hayes.
Musique : Brian May.
Pays : Australie
Tags : Fantastique / Horreur, Les Indispensables 80', Mad Max, Désertique, Films dystopiques, Survivre, Apocalypses, Sélection Sci-Fi, Le meilleur de l'action, Vroum Vroum, Road movies, Films australiens, Sélection Mad Movies, Max de Max, En voiture, Films de caisse, On the move, Westerns modernes.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film
C’est rigolo de revoir ce film aujourd’hui. D’abord parce qu’on reconnaît à peine Mel Gibson, qui avait 25 ans en 1981, et dont tout le monde croyait à l’époque qu’il s’agissait d’un nouvel acteur australien. Ensuite parce que la série des Mad Max a inauguré un degré de violence jusqu’alors inédit au cinéma : à sa sortie en 79, le premier Mad Max était quand même interdit aux moins de 18 ans. Enfin parce que ce n’est pas si souvent qu’on peut qualifier un film de « western punk ».

Et puis, bien sûr, il est toujours amusant de voir, avec le recul, qu’elle était la vision d’un monde post-apocalyptique au tournant des années 80. On est à l’époque du deuxième choc pétrolier, ce sera donc pour le pétrole qu’on se bat. Et il n’y a pas de petits profits : on s’étripe pour un réservoir à moitié plein. Ainsi, quand la plupart des automobilistes sont morts, il ne reste que les « guerriers de la route ».

Et le plus fort, le plus solitaire et le plus meurtri d’entre eux, c’est Max ; qui dort avec sa pétoire sur le ventre, mange de la pâtée pour chiens et se retrouve, malgré lui, dans un camp de pétrole retranché, encerclé par des sauvages à moto, obligé de défendre la veuve et l’orphelin. Une trame qui rappelle furieusement un des meilleurs westerns de Clint Eastwood, en 76, Josey Wales, hors la loi. Une sacrée référence.
Ah les autos, les camions... Si vous en redemandez dans le genre vroum vroum qui bastonne, je ne peux que vous conseiller un grand film bête de 1975 : Les Seigneurs de la route, également titré La Course à la mort de l’an 2000, où David Carradine et Sylvester Stallone faisaient la course à travers les USA, en essayant d’écraser un maximum de piétons. Et n’oublions pas non plus, le téléfilm qui fit de Steven Spielberg une vedette du cinéma : Duel, en 1971, avec un gros camion dans le rôle du requin.
Pour en revenir au Max Fou, la trilogie aura suivi une évolution logique : un premier film, fauché et sec, qui fait sensation ; un deuxième épisode beaucoup plus cher, moins radical et plus explosif : en 81, Mad Max 2 était ainsi le plus gros budget de l’histoire du cinéma australien ; il faut dire que ce camp retranché dans le désert de Nouvelles Galles du Sud, il avait fallu le construire avant de le faire exploser ; et enfin Mad Max 3, en 85, rattrapé par le business, et par une coproduction australo-américaine : s’il restait efficace, le résultat était gras et survitaminé, comme Tina Turner.

Aux commandes des trois films, on retrouve un Australien d’origine grecque, George Miller, qui a appris le métier de réalisateur alors qu’il terminait ses études de médecine au début des années 70. Le succès du premier Max en 79 lui a définitivement permis de changer de casquette (et d’ôter sa blouse). Et il a bien fait. En 2007, il y a même remporté un Oscar, en tant que producteur cette fois, pour le film d’animation Happy Feet, nettement moins chargé en testostérone puisqu’on y suit les aventures d’un pingouin qui chante mal mais qui danse bien (à ne pas confondre avec La Marche de l’Empereur, ce documentaire français qui reçut lui aussi un Oscar, mais un an plus tôt).

Ce tournant dans la carrière de Miller est moins étonnant qu’il n’y paraît, lorsqu’on rappelle qu’après les Max, il s’était attelé en tant qu’auteur et producteur, à un film en animatronix, soit une réalité terriblement assistée par ordinateur ; le film, excellent, s’appelait Babe, et racontait l’histoire d’un petit cochon excessivement sympathique qui voulait devenir chien de berger. La curiosité, c’était que les animaux, apparemment réels, y discutaient comme vous et moi. Pour ce film, George Miller et son cochon furent même nominés à l’Oscar du meilleur (film). Et savez-vous par qui ils ont été battus ? Par Mel Gibson et son Braveheart. Quel salopard ce Mel...

Max.

L’humanité n’est plus qu’un mot. Mort. Enterré. L’horizon c’est devant toi, sous ton nez, le reste, ceux qui restent, sont, soit des dégénérés, violeurs, voleur, assassins, soit, ceux qui vivent ensemble, des barges, qui vivent reclus, en sectes d’illuminés, ...

Lire la suite
10
DjeeVanCleef

Miller la pâtée

Mad max 2 m'a toujours semblé être Mad Max au carré, surement parce que je l'ai découvert en premier. J'ai beaucoup réévalué l'original depuis mais bref. Pourquoi ce film reste-t-il dans beaucoup de coeurs le meilleur post-apo ? Je crois bien qu'outre le désert et toutes ...

Lire la suite
9
drélium

L'épopée sauvage

[SanFelice révise ses classiques, volume 11 : http://www.senscritique.com/liste/San_Felice_revise_ses_classiques/504379 ] Comme beaucoup de ma génération, j'ai découvert la trilogie Mad Max par cet épisode 2. Après ça, il ne faut pas s'étonner que le premier paraisse fade, ...

Lire la suite
10
SanFelice
A voir également
Affiche du film MAD MAX 3 : AU-DELA DU DÔME DU TONNERRE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film PACK TRILOGIE MAD MAX

à partir de

6.99
 
Affiche du film LA QUATRIÈME DIMENSION

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film MAD MAX

à partir de

1.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés