MIDNIGHT EXPRESS

Bientôt disponible
Pour la musique qui fit le tour du monde, comme le film
Drame - 1978 - Royaume-Uni|Etats-Unis d'Amérique - interdit aux moins de 16 ans

En octobre 1970, le jeune américain Billy Hayes est arrêté à l’aéroport d’Istanbul alors qu’il tentait de rentrer chez lui avec deux kilos de haschich scotchés autour de sa taille, sous ses vêtements. Condamné à quatre ans et deux mois de réclusion pour trafic de drogue, il tente tant bien que mal de supporter l’incarcération, les violences physiques, les brimades et la solitude. Il se lie d’amitié avec trois occidentaux : Jimmy, Erich et Max. Le premier souhaitant s’évader, Billy refuse de le suivre car il ne lui reste que quelques mois à tirer. Mais lorsqu’à 53 jours de sa remise en liberté, sa peine est commutée en 30 ans de prison pour faire un exemple, il perd complètement pied…

Réalisé par

7.6 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Isabelle Danel
Isabelle Danel
CHRONIQUEUR

C’est le deuxième long métrage réalisé par le Britannique Alan Parker, seulement deux ans après ses tonitruants débuts avec Bugsy Malone (1976), qui mettait en scène une histoire de gangsters dont la particularité est qu’ils étaient tous incarnés par des enfants. Comme le précédent, Midnight express fut sélectionné au Festival de Cannes, où Alan Parker est par la suite retourné souvent, notamment avec Pink Floyd The Wall (1982) et Birdy (1985), ainsi que comme membre du jury en 1991. C’est d’ailleurs quelques mois après la présentation de Midnight express dans ce Festival international qu’auraient repris les négociations entre les Etats-Unis et la Turquie, à propos de la libération des prisonniers américains. Basé sur l’histoire vraie d’un jeune homme arrêté pour trafic de drogue à l’aéroport d'Istanbul, le scénario de Midnight express prend un certain nombre de libertés avec le récit original de William Hayes dans son livre coécrit avec William Hoffer. Notamment la façon dont il s’est évadé après cinq années de réclusion. Le script est signé Oliver Stone, alors réalisateur débutant d’un court métrage, Last Year in Vietnam (1971) et d’un long métrage (La Reine du mal, 1974) : c’était donc bien avant les succès de Platoon (1986), Wall Street (1987) ou Les Doors (1991). Midnight express lui valut d’ailleurs l’Oscar du meilleur scénario en 1979, tandis que Giorgio Moroder recevait celui de la meilleure musique.

Tags

Contexte

Comme Midnight express, le scénario de ce film, mis en scène par un autre, est écrit par le réalisateur Oliver Stone.

Alan Parker

Situé en Asie, le film raconte l’emprisonnement pour possession de drogue d’un jeune homme, et le cas de conscience de deux de ses compagnons de voyage qui pourraient, en se dénonçant et acceptant d’être emprisonnés, lui éviter la peine de mort.

QUERELLE DE RAINER WERNER FASSBINDER (1982)

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité