Bande Annonce de ON THE JOBDécouvrez la bande Annonce de ON THE JOB sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/5967/fond/5967_w_500.jpg
Erik Matti
Gerald AndersonJoel TorreJoey MarquezMichael de MesaPiolo PascualAngel AquinoLéo MartinezVivian Velez

ON THE JOB

121 mn

Note de SensCritique :

6.8 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Erik Matti.

Casting : Gerald Anderson, Joel Torre, Joey Marquez, Michael de Mesa, Piolo Pascual, Angel Aquino, Léo Martinez. Vivian Velez

Synopsis : Manille, Philippines. Tatang et Danie sont détenus dans une prison. Mais ils obtiennent régulièrement des droits de sortie pour réaliser à l'extérieur des exécutions de politiciens. Ce sont des politiciens concurrents qui leur fournissent les papiers pour quitter la prison en leur fournissant ainsi un alibi imparable. La police s'intéresse à ces meurtres en série et tente de remonter la piste des commanditaires.

Scénario : Erik Matti, Michiko Yamamoto.
Musique : Erwin Romulo.
Pays : Philippines
Tags : Crime asiatique.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Inspiré d’une histoire vraie, On the job relate les méfaits de deux truands détenus en prison. Des politiciens corrompus leur procurent régulièrement des permissions de sortie, les chargeant d’éliminer leurs rivaux en politique. Le fait d'être officiellement incarcérés leur fournit ainsi un alibi en béton.  Mais des officiers de police vont bientôt tenter de mettre fin à cette  longue série de meurtres. 

Présenté au Festival de Cannes à la Quinzaine des Réalisateurs,  On the Job fut perçu comme un Martin Scorsese philippin. Le cinéaste Erik Matti retrouve en effet l’énergie de son illustre collègue dans sa description sans fard d’une société minée par le crime et la corruption. Il prend autant de plaisir à s’appesantir dans les ruelles sordides de Manille qu’à filmer des règlements de comptes spectaculaires et sanglants. Cette approche baroque du genre ancré dans un univers urbain très fort rappelle également les grandes heures du polar de Hong-Kong.

Le réalisateur et scénariste a eu vent de cette histoire plus de dix ans avant le tournage, alors qu’il travaillait sur un autre film. Son chauffeur lui raconta ainsi comment, en sortant de prison, il était devenu un tueur à gages à la solde de criminels restés incarcérés. Le réalisateur s’intéressa alors à la vie à l’intérieur des prisons et découvrit comment tout un système complexe de corruption permettait des échanges réguliers entre criminels à l’intérieur et notables corrompus à l’extérieur. Mais le cinéaste ne désirait pas faire un film se déroulant entièrement entre quatre murs, et décida donc de développer une fresque plus ambitieuse, qu’on pourra situer quelque part entre Les infiltrés de Martin Scorsese et Election de Johnnie To.

Le cinéma philippin est très peu connu en France, et les deux seuls cinéastes à avoir acquis une certaine renommée en dehors de leurs  frontières sont Lino Brocka et Brillante Mendoza. Leur notoriété est d’ailleurs plus importante à l’étranger que dans leur pays. L’industrie cinématographique locale est pourtant très productive, entre 150 et 200 longs métrages sont ainsi tournés chaque année, un peu plus qu’en France par exemple. La plupart sont des films commerciaux : comédies, comédies romantiques, mélodrames…
On the job eut ainsi le privilège d’être un des rares films philippins à voyager dans le monde. En France, il est présenté au Festival de Cannes. Aux Etats-Unis, le film sortira sur quelques copies et le réalisateur fera le voyage pour assister à l’avant-première. Cette projection fut l’occasion pour les producteurs américains de s’intéresser de près à ce polar hors norme, puisqu’il fut même question qu’un remake soit réalisé.

Avec On the Job, Erik Matti a tenté de concevoir un genre qui n’existe pas vraiment aux Philippines, un film au confluent du cinéma d’auteur et du divertissement. Le montage financier fut ainsi très compliqué et le cinéaste mit plus de dix ans entre le moment où il eut l’idée de raconter cette histoire et le tournage. Pour convaincre les investisseurs, il tourna une très longue bande annonce d’une durée de huit minutes, avec des acteurs non professionnels, pour montrer à quoi le film ressemblerait.  Cette bande promo fut si convaincante que le budget fut ensuite rapidement débloqué.

L'histoire croisée de deux détenus, qui régulièrement sont utilisés pour commettre des assassinats dans les plus hautes sphères politiques, et de deux flics qui les pourchassent. Le film met un peu de temps à croiser ces deux timelines, mais à aucun moment ne traîne, ...

Lire la suite
9
King Jeb
 
le contexte
  • Egalement interprété par
  • Pas si éloigné
    "On the job" reprend cette idée déjà exploitée par le film de Jacques Audiard, les permissions de sortie permettant aux détenus de continuer leurs activités criminelles avant de regagner le soir leurs quartiers.
  • Egalement realisé par
    Erik Matti
  • Dans le même genre
    Johnnie To dresse un portrait saisissant de la corruption en Chine. Au nom du commerce, triades et autorités chinoises travaillent de concert.
A voir également
Affiche du film Le Marquis

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film The Guard
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film Evasion

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film La bonne année

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film THE CIRCLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MISSION PAYS BASQUE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film BLEEDER

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film HANGMAN

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MOI, MOCHE ET MÉCHANT 3

à partir de

4.99
 
Affiche du film LA LA LAND

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés