Bande Annonce de MONSTER BOY : HWAYIDécouvrez la bande Annonce de MONSTER BOY : HWAYI sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/6242/fond/6242_w_500.jpg
Jang Joon-Hwan
Jang Hyeong-SeongJo Jin-WoongKim Seong-GyoonKim Yun-SeokYeo Jin-GooHan Chul-WooLim Ji-EunNam Ji-HyeonPark Hae-JunJo Sung-HeeSeo Young-Hwa

MONSTER BOY : HWAYI

120 mn

Note de SensCritique :

6.7 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Jang Joon-Hwan.

Casting : Jang Hyeong-Seong, Jo Jin-Woong, Kim Seong-Gyoon, Kim Yun-Seok, Yeo Jin-Goo, Han Chul-Woo, Lim Ji-Eun, Nam Ji-Hyeon, Park Hae-Jun, Jo Sung-Hee. Seo Young-Hwa

Synopsis : Hwayi a une mère et cinq pères. Cinq criminels qui l'entraînent à être comme eux et qui le protègent à leur manière. Mais une mission va tout remettre en question. Seok-tae, l'un de ses tuteurs les plus intransigeants, ordonne à Hwayi d'assassiner un homme à bout portant. Pour la première fois, le jeune garçon a du sang sur les mains et l'envie d'en découdre avec son passé.

Scénario : Jang Joon-Hwan, Park Joo-Suk.
Musique : Mowg.
Pays : Corée du Sud
Tags : Policier / Suspense, Drame, Films coréens, Crimes asiatiques, Des papas, Inédits au Cinéma.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Le cinéma sud-coréen est sûrement l’un des plus dynamiques de son temps. Il n’a jamais peur de traiter de sujets forts, avec un mélange de grande violence et de poésie dévastatrice. Et c’est souvent en détournant les codes du film d’action, de la science fiction ou du polar, que le pays livre ses histoires les plus émouvantes. Ainsi, Monster Boy : Hwayi aurait pu se contenter d’être un thriller de base, qui s’intéresse à des crapules. Mais non. Il va plutôt aller chercher des thèmes comme la mort de l’enfance, le passage à l’âge adulte, en mettant en scène une famille totalement dysfonctionnelle de criminels sans merci.  

Hwayi a été élevé par cinq gangsters qui ont réduit sa mère en quasi esclavage. Lui, quoique déscolarisé, est un peu mieux loti. Il peut vaquer seul, voir du monde. Ses pères ont de grands projets pour lui. Il pourra peut-être faire des études, sortir du schéma familial. Mais l’un d’eux ne l’entend pas de cette oreille. Seok-tae, le plus intransigeant de la bande, veut faire de Hwayi un grand tueur, un snipper chirurgical. Lors d’une mission, il l’oblige à abattre un homme de sang froid, à bout portant. Cet assassinat va changer la vie de Hwayi car il va comprendre qu’il n’est pas celui qu’il croyait être. 

En psychanalyse, on dit que pour devenir un homme, il faut « tuer le père ». Pas sûr que le message de Monster Boy : Hwayi reste dans le domaine de la métaphore. Car Hwayi, figure vengeresse, va devoir reconquérir sa vie en autopsiant son propre passé. Intervient alors le ressort classique des meilleurs thrillers : l’élève défiant ses maîtres. Voilà le postulat d’une sublime tragédie d’action.  

Changement de ton pour le réalisateur Jang Joon-hwan qui, il y a dix ans, débarquait dans le panorama mondial avec un objet filmique extrêmement curieux : Save The Green Planet !, une comédie de science-fiction sociale et loufoque dans lequel un homme, persuadé que des extraterrestres allaient bientôt envahir la Terre, kidnappait un chef d’entreprise qu’il soupçonnait être l’un des leurs. En faisant le tour des festivals, Save The Green Planet ! a gagné une réputation internationale et Jang Joon-hwan, qui réalisait là son premier long-métrage, l’image d’un cinéaste à suivre. Malheureusement, le film ne fit pas grand bruit en Corée du Sud et Jang Joon-hwan a du attendre une décennie avant de refaire parler de lui. Monster Boy : Hwayi totalisa, lui, plus de 2,3 millions d’entrées en Corée du Sud. 

En ces années 2000 et quelques, les cinéastes sud-coréens sont observés de près par les publics du monde entier. Le marché international leur est ouvert d’autant plus lorsqu’ils font des thrillers aussi sophistiqués et populaires que Monster Boy : Hwayi. Grâce à la fronde menée au milieu des années 2000 par des réalisateurs comme Park Chan-wook pour préserver l’industrie cinématographique du pays et la promouvoir à l’étranger, les quotas mis en place en Corée du Sud ont été renforcés. Une loi protège désormais ses productions et une place de choix est désormais réservée dans les salles sud-coréennes aux films sud-coréens. Statistiquement, 50% des écrans seraient occupés par les productions locales.

Aimés et reconnus par les spectateurs européens ou américains, les films sud-coréens attisent la convoitise des producteurs étrangers en quête de bonnes idées et d’histoires fortes. Le Oldboy de Park Chan-wook a été remaké par Spike Lee en 2013 avant que son Sympathy for Mr Vengeance subisse lui aussi le même sort. Ou encore Monster Boy : Hwayi. À un détail près : c’est la production coréenne du film qui est derrière le remake, aidée par des partenaires américains, dont la productrice espagnole basée aux Etats-Unis du sublime Labyrinthe de Pan

Ceux qui nous suivent depuis longtemps sur HKMania savent très bien qu’en ce qui me concerne, le cinéma coréen n’a jamais été quelque chose qui m’a vraiment conquis. Les expéditions que j’y fais de temps en autres s’avèrent courtes car très rares sont les films ...

Lire la suite
7
cherycok

Plus de dix ans après sont extraordinaire Save the Green Planet, le réalisateur sud-coréen Jang Joon-hwan nous revient enfin avec ce thriller versant encore une fois dans le mélange des genres. Ainsi, si son premier long métrage s’intéressait au parcours de Byeong-gu, ...

Lire la suite
7
Gilles Da Costa

Jonglant entre les dialogues tendus et les scènes d’actions spectaculaires, Hwayi pêche hélas par moment en n’arrivant pas à équilibrer points forts au même niveau, à l'image du jeune protagoniste Hwayi, qui malgré son dynamisme, propose moins d’impact que certaines ...

Lire la suite
7
g0urAngA
le contexte
  • Egalement interprété par
    Kim Yun-Seok
  • Pas si éloigné
    Comme la musique de Monster Boy : Hwayi, celle du Dernier Rempart de Kim Jee-Woon est composée par Mowg, un musicien à la carrière éclectique et récompensé en Coréen du Sud pour la qualité de ses scores.
  • Egalement realisé par
    Jang Joon-Hwan
  • Dans le même genre
    Caractéristique du cinéma sud-coréen, The Host, de Bong Joon-ho, partage avec Monster Boy : Hwayi cette même identité de grand drame humain, sous ses habits de film de genre violent et spectaculaire.
A voir également
Affiche du film THE MURDERER

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film HARD DAY

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film SPECIAL ID

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film KILLERS

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film BASTILLE DAY

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film APPRENTICE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film IRREPROCHABLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film SUICIDE SQUAD

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film GENIUS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés