Bande Annonce de PrideDécouvrez la bande Annonce de Pride sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/6704/fond/6704_w_500.jpg
Matthew Warchus
Andrew ScottBen SchnetzerBill NighyDominic WestGeorge MackayImelda StauntonPaddy ConsidineFaye MarsayFreddie FoxJessie CaveJoseph GilgunSophie Evans

Pride

119 mn

Note de SensCritique :

7.5 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Matthew Warchus.

Casting : Andrew Scott, Ben Schnetzer, Bill Nighy, Dominic West, George Mackay, Imelda Staunton, Paddy Considine, Faye Marsay, Freddie Fox, Jessie Cave, Joseph Gilgun. Sophie Evans

Synopsis : A l’occasion de la Gay Pride londonienne de l’été 1984, un groupe d’activistes gays et lesbiens décide de récolter de l’argent pour venir en aide aux familles des mineurs en grève. Mais, lorsqu’ils veulent donner les sommes ainsi récoltées, l’Union Nationale des Mineurs refuse d’être aidés par des homosexuels. Pas découragés, ceux-ci décident d’apporter l’argent, en main propre, aux grévistes d’un (très) petit village gallois. Ce sera la rencontre de deux mondes que tout oppose... 

Scénario : Stephen Beresford.
Musique : Christopher Nightingale.
Pays : France | Grande-Bretagne
Tags : Ouvriers, Films LGBT, Festival de Cannes.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Cinéaste anglais né en 1966, Matthew Warchus travailla d’abord pour le théâtre. Passant de Shakespeare à Yasmina Reza – voire à Marc Camoletti avec son increvable Boeing Boeing –, ses brillants débuts lui ouvrirent les portes de Broadway, où il travailla dès 1998, et d’Hollywood où, un an plus tard, il réunissait Nick Nolte, Jeff Bridges, Sharon Stone et Albert Finney dans Simpatico, adaptation de la pièce homonyme de Sam Shepard.

Très occupé par le théâtre, ce n’est que quinze ans plus tard, en 2014, qu’il revint au cinéma avec Pride. Cette fois il s’agit d’un film anglais, voir très anglais : l’histoire d’une bande de copains gays et  londoniens, décidés à soutenir financièrement les familles de mineurs en grève, opposés à l’inflexible Margaret Thatcher, résolue à fermer toutes les mines de charbon du pays. Nous sommes en 1984, la Dame de Fer est l’ennemi commun des mineurs et des homosexuels. 

Pas découragé par l’attitude de l’Union Nationale des Mineurs qui refuse de se faire aider par "ces gens-là", le petit groupe décide de choisir, un peu au hasard, un petit village minier du Pays de Galle pour remettre l’argent, eux-mêmes et en main propre. C’est la rencontre de deux mondes que tout oppose et, en plus... c’est une histoire vraie !

Sorti en France en septembre 2014, Pride avait été présenté, quatre mois plus tôt, en clôture de la Quinzaine des Réalisateurs du festival de Cannes, à l’issue duquel il décrocha la « Queer Palm » qui, chaque année depuis 2010, récompense les qualités cinématographiques d’une œuvre traitant de thématiques, dites « altersexuelles ». C’est le comédien et dramaturge Stephen Beresford qui fut à l’origine du projet. Ayant entendu parler de ce groupe d’activistes gays et lesbiens venu en aide aux familles de mineurs en grève, il en avait parlé au producteur David Livingstone qui lui passa commande d’un scénario définitif, immédiatement adressé à Matthew Warchus.

"C’est le genre de scénario qu’il est impossible de refuser", déclara plus tard le cinéaste. Il faut dire que, né en 1966, Warchus passa son adolescence dans un petit village du Yorkshire, à côté de la plus grande centrale à charbon d’Europe. Il se souvenait donc parfaitement des piquets de grève vus à l’extérieur de la centrale, lorsqu’il se rendait au lycée. Il expliquera avoir grandi là, "entre les tests d’alertes aériennes, en cas d’attaque nucléaire, les attentats de l’IRA et le SIDA". Il expliquera, également, que si Pride est un hymne à la tolérance et à l’entraide, c’est aussi une défense et illustration de la "collectivité", cette réalité niée par Margaret Thatcher, au profit de l’"individu" et de la "famille". Une fois le tournage achevé, dans la salle de montage, Matthew Warchus découvrit que son film était, en fait, une comédie romantique concernant, non pas deux individus mais, deux communautés animées, non par l’amour, mais par la compassion.

Parmi la brillante distribution de Pride, on reconnaît dans le rôle de Cliff, le vieux mineur avouant (enfin) son homosexualité, Bill Nighy, comédien anglais né en 1949 qui, parallèlement à ses activités théâtrales et télévisuelles, poursuit, depuis le milieu des années 1970, une riche carrière cinématographique. Dans les années 2000, on l’a vu, mi-homme, mi-pieuvre, en capitaine de vaisseau-fantôme dans Pirates des Caraïbes, en général allemand opposé à Hitler dans Walkyrie de Bryan Singer, en patron de radio libre dans Good Morning England de Richard Curtis, en ministre de la magie dans Harry Potter et les reliques de la mort ou, encore, en époux désabusé dans Indian Palace de John Madden. On ne s’en souvient pas forcement, car la scène est courte et on l’y voit presque systématiquement au second plan et un peu flou mais, en 1980, il avait donné la réplique à Romy Schneider, au tout début de la Mort en direct de Bertrand Tavernier.

Pride (In the name of love)

Spoilers éventuels On sera tous d'accord pour dire que Margaret Thatcher était une belle saloperie. Mais en toute ironie, on devrait la remercier pour la politique immonde qu'elle a menée. Oui, car grâce à elle sont nées de vraies petites pépites cinématographiques. 3 ...

Lire la suite
8
SmileShaw

Be proud!

Il est des films qu'il fait bon voir, tout simplement. Je n'avais jamais vu, jamais, une salle, à moitié pleine, en dernière semaine de projection, applaudir un film qui n'est pas un blockbuster, qui n'est pas le dernier film d'un réalisateur connu, jamais. C'est pourtant ...

Lire la suite
10
Frusciendrix

Pits & perverts

Ça t’est arrivé quand la dernière fois, ce truc ? Ce truc quand tu sors de la salle de ciné et que tu te sens bien après, gonflé à bloc ? Quant tu vois les gens applaudirent et se sourirent, avec les yeux qui pétillent ? Parce que putain, en ces temps de puritanisme croupi ...

Lire la suite
8
mymp
 
le contexte
A voir également
Affiche du film 300

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Centurion

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Gazon maudit

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Pédale dure

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film SALES GOSSES

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CRASH TEST AGLAÉ

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA PLANETE DES VAMPIRES

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CHOUQUETTE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film TRAHISONS

à partir de

6.99
 
Affiche du film I WISH - FAITES UN VOEU

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés