THE NIGHT WATCHMEN

2016
97 mn
L’histoire est celle d’un jeune - et a priori banal – coursier moscovite, proie de cauchemars récurrents dans lesquelles lui apparaît une belle femme inquiétante. Un jour, alors qu’il fait une livraison, il tombe nez-à-nez sur elle et la sauve d’une agression par des êtres à la force prodigieuse...
Disponible à la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés
A Moscou, un jeune coursier plein d'audace, sauve une belle inconnue des griffes d'un gang de vampires... Il est enrôlé par les forces spéciales afin de contrecarrer leurs plans de domination de la ville...
Disponible à la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés
Fantastique / Horreur
Russie
- 12 ans
VM - HD
1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

De temps à autre, l’industrie cinématographique russe produit des films de genre fantastique. Cependant, peu franchissent les frontières, sans doute parce qu’il ressemble par trop à ceux que produisent à la chaîne les studios américains, sans compter au générique sur des acteurs bankable. C’est en partie le cas avec ce Night Watchmen, en français Les gardiens de la nuit, réalisé par un jeune réalisateur inconnu chez nous, Emilis Velyvis qui jusqu’ici avait signé des comédies.

L’histoire est celle d’un jeune - et a priori banal – coursier moscovite. Il est la proie de cauchemars récurrents dans lesquelles lui apparaît une belle femme inquiétante. Un jour, alors qu’il fait une livraison, il tombe nez-à-nez sur elle et la sauve d’une agression par des êtres à la force prodigieuse... Engagé par un corps d’élite qui veille sur la ville, il va alors être précipité dans un monde parallèle et souterrain peuplé par des vampires menés par un prince des ténèbres...

Les influences de ce film, vous allez le voir, sont également à chercher du côté de Luc Besson. Il y a quelque chose de Nikita et du Cinquième élément ici : on s’y poursuit caméra à l’épaule, on s’y canarde en plan séquences, tout en trouvant le temps de placer une bonne vanne pour détendre l’atmosphère. Et ça se défend.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver THE GUARDIANS (2017) (Un film de superhéros russes, inspiré de la tradition américaine.) ou encore NIGHT WATCH (2004) (Un film qui au milieu des années 2000 disait le goût de certains réalisateurs russes pour le film de genre gore...).

FilmoTV vous recommande

Pas si éloigné