Bande Annonce de THE QUAKEDécouvrez la bande Annonce de THE QUAKE sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/15094/fond/15094_w_500.jpg
John Andreas Andersen
Ane Dahl TorpEdith Haagenrud-SandeHang TranJonas Hoff OftebroKristoffer JonerKathrine Thorborg JohansenRavdeep Singh BajwaTina Schei

THE QUAKE

103 mn

Note de SensCritique :

6 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : John Andreas Andersen.

Casting : Ane Dahl Torp, Edith Haagenrud-Sande, Hang Tran, Jonas Hoff Oftebro, Kristoffer Joner, Kathrine Thorborg Johansen, Ravdeep Singh Bajwa. Tina Schei

Synopsis : Depuis un violent tsunami qui dévasta la région, Kristian, géologue de renom, vit retiré au pied des fjords. Lorsqu’il découvre qu’une multitude de microséismes  frappent Oslo, il n'a d'autre choix que de s’y rendre pour prévenir les autorités. Un tremblement de terre dévastateur est inévitable : une véritable course contre la montre débute. Kristian va tout faire pour sauver sa famille et survivre à cette catastrophe imminente.

Scénario : Harald Rosenlow-Eeg, John Kare Raake.
Musique : Johan Söderqvist, Johannes Ringen.
Pays : Norvège
Tags : Aventure / Action, Catastrophe naturelle.

à partir de

7.99
voir ce film

Les catastrophes écologiques ou climatiques ont du bon. Du moins à Hollywood qui en a fait un genre cinématographique lucratif. Mais pas seulement : la Suède, pays que l’on imagine écolo-conscient raffole également de ce genre de films au point d’en produire. Ainsi après The wave de Roar Uthaug, histoire de tsunami dans les fjords sorti en 2016, voici la suite, The Quake de John Andreas Andersen, une histoire de tremblement de Terre.

Dans The quake, on retrouve donc Kristian, ce géologue de renom qui a survécu au raz de marée du premier film, et qui découvre qu’Oslo  où habite sa famille, va être frappée par un séisme dévastateur. S’engage alors pour Kristian une véritable course contre la montre pour sauver sa famille de cette catastrophe imminente.

Dans le rôle de Kristian, on retrouve Kristoffer Joner, acteur suédois vu dans The revenant ou Mission impossible Fall Out. Aux commandes de The Quake, John Andreas Andersen dont c’est le 3e film comme réalisateur mais qui a une solide carrière de directeur de la photo, notamment d’un gros succès du cinéma suèdois : Les enquêtes du Département V: Délivrance.

La vogue du film catastrophe a commencé aux Etats Unis en 1970 avec Airport. L’histoire d’un vol qui pourrait mal se terminer si le forcené qui est à son bord se faisait exploser. Rien à voir encore avec les catastrophes naturelles ou climatiques. C’est en 1972, qu’une nouvelle vague de films catastrophes est née avec L’aventure du Poséidon, histoire d’un groupe de plaisanciers qui tente de survivre au naufrage de leur paquebot renversé par un raz-de-marée.

Deux ans plus tard, en 1974, Tremblement de terre de Mark Robson avec Charlton Heston, Ava Gardner, George Kennedy, Geneviève Bujold ou Richard Roundtree débarque sur les écrans. A l’époque ces films à grand spectacle, comme le fameux La tour infernale qui suivra un an après, rassemblaient des dinosaures d’Hollywood en quête d’un dernier succès. Et le genre s’est essoufflé à l’orée des années 80.

Dans les années 90, le film-catastrophe renait de ses cendres avec une série impressionnante. Au programme éruption volcanique, tremblement de terre, tornade ou encore météore venue de l’espace, tout est bon pour faire trembler les spectateurs avec  Le Pic de Dante, Daylight, Volcano, Twister, Armageddon, ou encore Deep Impact. Un genre qui rencontre toujours le succès même quand ces films nous prédisent un avenir terrible comme dans Le jour d’après ou 2012.

 
le contexte