Bande Annonce de WEEK-END ROYALDécouvrez la bande Annonce de WEEK-END ROYAL sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/4309/fond/4309_w_500.jpg
Roger Michell
Bill MurrayLaura LinneyOlivia ColmanOlivia WilliamsSamuel WestElizabeth MarvelElizabeth WilsonMartin McdougallAndrew HavillEleanor BronNancy Baldwin

WEEK-END ROYAL

90 mn

Note de SensCritique :

5.1 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Roger Michell.

Casting : Bill Murray, Laura Linney, Olivia Colman, Olivia Williams, Samuel West, Elizabeth Marvel, Elizabeth Wilson, Martin Mcdougall, Andrew Havill, Eleanor Bron. Nancy Baldwin

Synopsis : En juin 1939, le président des Etats-Unis, Franklin Delano Roosevelt, invite sa cousine Daisy à passer un week-end dans sa résidence de Hyde Park. L'occasion pour la vieille fille des champs de découvrir la vie tumultueuse de cet illustre cousin volage coincé entre une mère et une femme autoritaires. Dans le même temps, le chef d'état reçoit la visite du couple royal britannique, George VI et Elizabeth. La Grande-Bretagne se préparant à entrer en guerre, ils espèrent obtenir de l'aide des américains.

Scénario : Richard Nelson.
Musique : Jeremy Sams.
Pays : Royaume-Uni
Tags : Comédie, Des présidents, La politique américaine, Héros de la résistance, Une rencontre, Passé anglais, Couples joyeux, Images de dirigeants, Face à face, En costume, en déplacement, C'est presque vrai !, Anglais et en costumes, Des anglaises.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Bill Murray en chef d’Etat ? Cela a de quoi surprendre et pourtant il est bien l’acteur principal de Week-end royal, une comédie gentiment érotique et estivale de Roger Mitchell. Murray y incarne Franklin Delano Roosevelt dans un contexte de début de la seconde guerre mondiale.

Nous sommes en juin 1939 et Roosevelt invite sa cousine éloignée, Daisy, quasi-vieille fille, à venir passer le week-end dans sa résidence de Hyde Park. L’occasion pour la plus si jeune femme des champs de découvrir la vie frénétique de son illustre cousin. Celui-ci, terriblement volage, est alors coincé entre deux femmes autoritaires : sa mère et sa femme. Dans le même temps, il reçoit la visite du jeune roi d’Angleterre George VI et de son épouse Elizabeth. L’occasion d’un court séjour animé entre coucheries et rapprochement anglo-américain.

Le réalisateur de Coup de foudre à Nothing Hill offre une vision quasi-burlesque de l’histoire avec un grand H où finalement les soucis politiques de l’époque, comme l’appel à l’aide de l’Angleterre alors menacée par les nazis passent à la trappe, le cinéaste préférant faire un portrait dépoussiéré d’une Amérique pas si conservatrice. Du moins à son sommet.

Quand on entend parler de George VI, on ne peut s’empêcher de penser au film oscarisé Le Discours d’un roi de Tom Hooper. En effet, si c’est bien le même roi bègue, il ne s’agit pas d’une suite ou d’une histoire similaire. Tout au plus, le handicap du souverain permet-il ici d’expliquer le rapprochement entre lui et le président des Etats-Unis, Franklin Roosevelt, alors très atteint par la polio, en plein contexte de seconde guerre mondiale.

La visite du couple royal a bien pour but d’implorer l’aide des américains, leur ancienne colonie, alors que le vieux continent est menacé par les nazis. Mais cet aspect historique n’est pas tant ce qui intéresse Roger Mitchell qui préfère faire le portrait d’un président Roosevelt à l’encontre des idées puritaines que l’on pourrait se faire de l’Amérique de cette époque. En effet, le réalisateur oppose le côté vieux jeu du jeune couple royal à l’aspect presque excentrique d’un Roosevelt au faîte de ses responsabilités politiques. Le président court les jupons, notamment ceux de sa cousine dans le film, dans une impunité quasi-totale, à l’époque cela ne faisait pas de scandale, sous le regard rompu de sa femme qui préfère fermer les yeux.

Bill Murray semble s’en donner à cœur joie dans le rôle de ce président au franc-parler salvateur et aux manières légèrement rustres qui désacralise un peu le personnage historique qui avait su relever l’économie des Etats-Unis après la crise de 29. Et si le film devait se résumer en une scène ce serait celle du pique-nique médiatique où le simple fait de manger un hot-dog ou pas pourrait avoir une incidence diplomatique. Week-end royal est une comédie, certes un peu académique dans sa mise en scène, mais son angle, lui, ne l’est certainement pas.

Ce n'est pas le film de l'année, mais je ne peux que recommander "Week-end Royal" et avoir une tendance à le surnoter pour encourager mon entourage à découvrir ce film. Pourquoi ? Déjà, pour la formidable interprétation de Samuel West en ce bon roi George VI. Mais aussi, ...

Lire la suite
8
JulienQuotidien
le contexte
A voir également
Affiche du film GARFIELD 2
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LOST IN TRANSLATION

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LE DISCOURS D UN ROI

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA CHUTE DE LA MAISON BLANCHE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés