ZAYTOUN

2013
110 mn
Parce que le Zaytoun du film renvoie aux olives que porte le petit garçon du film
Disponible à la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés

1982. En pleine guerre du Liban, un avion de chasse israélien est abattu au-dessus de Beyrouth. Yoni, son pilote, est fait prisonnier. C’est ainsi qu’il rencontre Fahed, un petit garçon palestinien consigné dans le camp de Chatila. D’abord ennemis, ils vont apprendre à se connaître au cours d’un voyage vers Israël qui les réunit. L’un veut y retrouver sa liberté, l’autre l...

Disponible à la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés
Aventure / Action
France | Grande-Bretagne
Tous publics
VM
1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

Ce n’est jamais expliqué dans le film, mais Zaytoun, le titre de ce film découvert au festival de Toronto en septembre 2012, signifie en arabe « olive » et renvoie au petit arbre que le jeune héros emporte avec lui dans l’espoir de le replanter dans la terre de ses ancêtres. À l’origine de ce Zaytoun, il y a la détermination d’un jeune scénariste, Nader Rizq, étudiant en ingénierie qui a pris goût à l’écriture en lisant le scénario de Platoon. Une fois son manuscrit achevé, il a réussi à y intéresser Gareth Unwin, le producteur du Discours d’un roi, rencontré au festival de Dubaï. Un autre producteur, Frederick Ritzenberg, a rejoint le projet pour accompagner sa réécriture afin de mieux équilibrer l’histoire du pilote israélien et du petit garçon palestinien.

Ce n’est qu’une fois ces modifications opérées qu’a été contacté le cinéaste Eran Riklis pour mettre en scène ce road movie. Ce qui ne l’a pas empêché d’apporter sa propre touche au scénario. C’était même une condition sine qua non puisque le réalisateur israélien découvert avec La Fiancée syrienne a commencé par refuser le projet et ne l’a accepté qu’après l’avoir retravaillé avec le scénariste.

Comble de l’ironie, Riklis s’est attelé à cette histoire d’olivier, alors qu’il venait de remporter un beau succès international avec une autre histoire d’arbres, Les Citronniers, qui, étaient d’ailleurs à l’origine censés être des oliviers. Riklis explique qu’avec ce film, il a voulu partir d’un contexte historique très précis pour y raconter une histoire universelle et intemporelle qui ménage des envolées dignes d’un conte de fées et assume ses références au Petit Prince de Saint-Exupéry.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver JAFFA (Un film qui raconte le rapprochement d'un Palestinien et d'une Israélienne, au-delà de l'affrontement de leurs communautés) ou encore LE DISCOURS D'UN ROI (Un autre film produit par Gareth Unwin).

FilmoTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné