D'Artagnan

Bientôt disponible
Pour la rencontre entre Dumas, Deneuve et le Kung Fu
Politique / Histoire - 2001 - Allemagne | Grande-Bretagne - 104 MIN - Tous publics

D’Artagnan cherche à venger ses parents, assassinés par le sinistre Fèbre. Il quitte sa Gascogne et se rend à Paris où il devient mousquetaire. C’est ainsi qu’il se lie avec Athos, Porthos et Aramis. Par ailleurs il tombe amoureux de la nièce de son logeur. Mais un complot est tramé par Richelieu pour perdre la reine. Fèbre se met au service du cardinal. Mais quand celui-ci comprend que sa nouvelle recrue veut détruire la couronne, il le lâche. La voie est libre pour que D’Artagnan tienne sa vengeance.

Réalisé par

3.6 / 10
1MNavant
2MNaprès
Yves Alion
Yves Alion
CHRONIQUEUR

Tout le monde connaît D’Artagnan, le plus célèbre des mousquetaires du roi Louis XIII. Pas parce qu’il s’agit d’un personnage historique appartenant au régiment des Cadets de Gascogne, dont le nom complet était Charles de Batz de Castelmore D'Artagnan. Celui-là a fait une jolie carrière militaire, il a été suffisamment remarqué pour être cité dans les correspondances de l’époque, à commencer par celle de Madame de Sévigné. Mais, bon, ce n’était quand même pas un gradé de premier plan. Si notre homme est mondialement célèbre, c’est parce qu’il est accessoirement le personnage central d’un des romans les plus lus du monde, Les Trois mousquetaires, d’Alexandre Dumas père, publié dans un premier temps sous forme de feuilleton de mars à juillet 1844, soit deux siècles après les faits. Sous Louis-Philippe, donc.

Tout le monde sait qu’Alexandre Dumas avait pris de nombreuses libertés avec la réalité historique, et que ce faisant il avait donné ses lettres de noblesse à un genre qui allait faire des petits, le roman de cape et d’épée. En attendant de trouver de nouveaux débouchés au théâtre, dans la bande dessinée, et bien sûr au cinéma. Nous y reviendrons. Les Trois Mousquetaires raconte donc les aventures d’un jeune gascon venu faire fortune à la capitale, qui se lie avec trois mousquetaires du roi, Athos, Porthos et Aramis. Tous les quatre feront feu de tous bois pour contrer la noire machination du Cardinal de Richelieu qui n’a de cesse de déconsidérer Anne d’Autriche, qui comme son nom l’indique est espagnole et reine de France, aux yeux de son royal époux. Ce faisant nos mousquetaires vont prendre des coups en se mesurant à de féroces ennemis, parmi lesquels l’odieux Comte de Rochefort et la séduisante et fourbe Milady de Winter.

C’est ce schéma que la plupart des adaptations cinématographiques du roman avaient peu ou prou respecté. Ce n’est pas le cas de ce D’Artagnan, qui prend ses aises avec l’œuvre de Dumas, plus encore que ce dernier ne l’avait fait avec la grande Histoire. C’est ainsi que Milady passe à la trappe. Excusez du peu. Il est vrai qu’il s’agit d’un film international (il suffit de regarder le casting pour s’en persuader) et que la fidélité à un monument littéraire français est le cadet (de Gascogne) de ses soucis. En fait les personnages principaux et la ligne narrative sont également soumis aux nécessités d’un cinéma grand public. De ce point de vue il faut bien avouer que l’objectif est atteint et que l’on ne s’ennuie pas une seconde, à condition bien sûr que l’on soit un aficionadio des films d’action.  

Contexte

Un autre blockbuster américain qui revisite un classique de la littérature française

Peter Hyams

C'est un autre film de cape et d'épée situé au XVIIè siècle qui se plait à mélanger les genres et à lorgner vers les arts martiaux

BROKEN

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité