DAGUERRéOTYPES

Bientôt disponible
Parce qu'Agnès Varda démontre que l'on peut réaliser un film en se déplaçant de quelques mètres dans sa propre rue
Documentaire - 1978 - France - 70 MIN - Tous publics
Agnès Varda qui vit rue Daguerre depuis le début des années 1950, entreprend de faire le portrait de quelques commerçants et artisans installés dans cette rue du 14e arrondissement parisien. De la boulangerie à l'épicerie en passant par la boutique du vendeur d'accordéons, elle fait découvrir le travail au quotidien de ses voisins.

Réalisé par

7.3 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Jacques Lévy
Jacques Lévy
CHRONIQUEUR
À l’ombre de la Tour Montparnasse, la rue Daguerre, au cœur du 14e arrondissement parisien, a été baptisée en hommage à l’un des inventeurs de la photographie. Elle était toute désignée pour accueillir Agnès Varda, qui a commencé sa carrière comme photographe avant de se tourner vers le cinéma.

La réalisatrice y habite depuis le début des années 1950 et en 1975, elle a eu l’idée et l’envie de faire le portrait de quelques-uns de ses voisins, commerçants, artisans, vendeurs, installés dans un rayon proche autour de chez elle, entre le n° 70 et le n° 90. Ce qui l’intéressait à travers ces daguerréotypes animés c’était de porter un regard attentif sur « les mystères de l’échange quotidien » dans ce quartier village, de capter la façon de vivre, les gestes de la boulangère, de l’épicier, du boucher, du vendeur d’accordéons...

Un documentaire plein de tendresse qu’elle qualifie d’ « d’archives pour les archéo-sociologues de l’an 2975 ».

Le contexte

Un documentaire de Louis Malle de la même époque que DAGUERRÉOTYPES montrant notamment le travail dans l'industrie automobile.

Agnès Varda

Un documentaire d'Agnès Varda en forme de portrait de groupe.

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS

Pas si éloigné