Bande Annonce de DheepanDécouvrez la bande Annonce de Dheepan sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/8376/fond/8376_w_500.jpg
Jacques Audiard
Claudine VinasithambyFaouzi BensaïdiJesuthasan AntonythasanKalieaswari SrinivasanVincent RottiersBass DhemFranck FaliseJean-Baptiste PouillouxJoséphine de MeauxMarc ZingaNathan AnthonypillaiVasanth Selvam

Dheepan

115 mn

Note de SensCritique :

6.6 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Jacques Audiard.

Casting : Claudine Vinasithamby, Faouzi Bensaïdi, Jesuthasan Antonythasan, Kalieaswari Srinivasan, Vincent Rottiers, Bass Dhem, Franck Falise, Jean-Baptiste Pouilloux, Joséphine de Meaux, Marc Zinga, Nathan Anthonypillai. Vasanth Selvam

Synopsis : Fuyant la guerre civile au Sri Lanka, un ancien soldat, une jeune femme et une petite fille se font passer pour une famille. Réfugiés en France dans une cité sensible, se connaissant à peine, ils tentent de se construire un foyer. L'ancien soldat va découvrir une autre guerre.

Scénario : Jacques Audiard, Noé Debré, Thomas Bidegain.
Musique : Nicolas Jaar.
Pays : France
Tags : BAFTA Awards, Les César du cinéma, Festival de Cannes, Palme d'Or au Festival de Cannes.

à partir de

7.99
voir ce film

C’est simple, il faut remonter à 1994 et au Pulp Fiction de Quentin Tarantino pour retrouver une Palme d’or qui soit un film d’action violent. Dheepan, septième long métrage de Jacques Audiard et donc Palme d’or 2015, est, bien sûr, plus que ça.
Audiard démontre qu’on peut réussir un film noir aussi brutal que romantique avec cette histoire d’un ancien combattant tamoul qui arrive en France en faisant semblant d’être marié, s’installe dans une banlieue où il tente de retrouver la paix, mais y trouve une autre guerre, qu’il va devoir faire… par amour pour sa fausse épouse.

Audiard regarde toujours les hommes tomber ou plutôt de tenter de rester debout, l’arme à la main, mais surtout il filme une femme qui s’impose, s’illumine, petit à petit. Un simple escalier de HLM devient, par la grâce de sa mise en scène, le lieu où elle se métamorphose. Et la toute fin, qui a fait couler beaucoup d’encre, est un havre de paix fantasmé après un gunfight d’anthologie.
Ce magnifique couple en devenir sous la mitraille est incarné par un acteur charismatique en diable et une actrice vibrante, qui savent, aussi, se balancer des répliques comiques. Un peu « vigilante movie », un peu film de banlieue, mais, là encore, loin de tout réalisme sociologisant, mais surtout grande histoire d’amour, Dheepan est un choc.

Comme le fut Taxi Driver en son temps, couronné d’une Palme d’or par le jury de Tennessee Williams, mais sifflé, à l’époque, par certains. Les années donnèrent raison à Tennessee Williams. Le temps donnera raison au jury des frères Coen.

Un jour, sur le tournage du Prophète, un membre de l’équipe raconte à Jacques Audiard comment sa famille s’était retrouvée ostracisée dans son immeuble. Thomas Bidegain, son coscénariste, vient de lire un article du Monde sur l’omerta dans les cités : l’idée d’un film se dessine. Les Chiens de paille, le thriller ultra violent de Sam Peckinpah, est évoqué par les deux hommes.

Puis, Audiard pense à la figure du vétéran, de retour à une vie normale, et dont la violence est réveillée par le hasard et la nécessité. Mais le cinéaste laisse son idée en plan pour tourner De Rouille et d’os, et il charge un très jeune scénariste, Noé Debré, de continuer à réfléchir à l’histoire. Finalement, ils décident que leur personnage principal va revenir de la guerre civile au Sri Lanka. Oui, le héros sera un Tamoul, un de ces réfugiés qui vendent des roses dans les restaurants.

Pour ce film ambitieux (un film populaire dialogué en tamoul ! ), il veut être libre, prendre des risques, et il change une partie de son équipe technique. Il prend par exemple une toute jeune chef opératrice, Eponine Momenceau, 29 ans, dont c’est le premier long métrage. Quinze jours avant le début du tournage, il change son acteur principal, en revenant à son premier choix, Antonythasan Jesuthasan, ancien enfant-soldat des Tigres, devenu une figure de la communauté tamoule parisienne et un écrivain engagé.
L’essentiel du tournage se fait dans une cité qui a longtemps servi de plaque tournante au trafic de drogue, et dont la moitié des appartements sont murés. Juliette Welfling, fidèle monteuse du cinéaste, monte les rushes au fur et à mesure du tournage.

Pendant longtemps, tout le monde pense que le film ne sera pas prêt à temps pour le festival de Cannes.
Mais Audiard et son équipe mettent les bouchées doubles, et la copie du film est finalement livrée, in extremis au comité de sélection, alors qu’Audiard est encore en train de tourner quelques scènes ! Dheepan est évidemment sélectionné, et, trois jours avant la projection en compétition, Audiard peaufine encore le mixage ! Résultat : une Palme d’or. Sur ce coup là, le proverbe qui dit que rien ne sert de courir a eu tort.

Ma cité va en chier

Bûcher nourri, corps entassés que l’on crame, soldats morts fauchés, tombés sous les balles… Sivadhasan est là qui regarde. Il a perdu ses amis et ses frères d’armes. Il a perdu sa famille aussi, sa femme et sa fille. C’est un Tigre en déroute, affamé, affaibli, ...

Lire la suite
7
mymp

(No) Fire Zone.

Malgré tout le bien que je pense de Jacques Audiard, je ne peux m'empêcher de voir dans la Palme d'Or de Dheepan un acte plus politique que véritablement artistique, à l'image de celles attribuées à Fahrenheit 9/11 ou à La vie d'Adèle. Comme si la qualité de l'oeuvre en ...

Lire la suite
8
Gand-Alf

L'éléphant morose

La démarche de Jacques Audiard pour son « Dheepan » part d’un bon sentiment. Enfin j’imagine. Casse-gueule par nature, le désir ardent de rendre hommage à Peckinpah et à ses «Chiens de Paille» en proposant un remake dans une cité de France d’aujourd’hui, n’est ...

Lire la suite
8
DjeeVanCleef
 
le contexte
  • Egalement interprété par
  • Pas si éloigné
    Ce film rageur reste l'un des plus marquants sur la banlieue, son énergie, sa colère, ses bandes rivales. La dernière demi-heure est une bombe.
  • Egalement realisé par
    Jacques Audiard
  • Dans le même genre
    Thriller violent et drame social en même temps que cette histoire d'un type pacifique obligé de prendre les armes pour abattre des ordures. Et devenir aussi sauvage qu'eux. Avec Dustin Hoffman.
A voir également
Affiche du film L écume des jours

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film QU UN SEUL TIENNE ET LES AUTRES SUIVRONT
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film Sur mes lèvres

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film INVICTUS

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film SALES GOSSES

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CRASH TEST AGLAÉ

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA PLANETE DES VAMPIRES

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CHOUQUETTE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film TRAHISONS

à partir de

6.99
 
Affiche du film I WISH - FAITES UN VOEU

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés