DRACULA 73

Bientôt disponible
Parce qu'en vo, le film s'intitulait Dracula A.D.72
Fantastique / Horreur - 1973 - Grande-Bretagne - 99 MIN - Tous publics

Au cours d’une messe noire organisée à Londres au début des années 1970 par Johnny Alucard, un jeune dandy inconscient, le comte Dracula ressuscite. Très à son aise dans ce 20e siècle qu’il découvre, le mythique vampire va poursuivre de ses canines acérées cette bande de jeunes gens bien naïfs. Seuls à pouvoir (peut-être !) en venir à bout, Lorrimer Van Helsing...

1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Laurent Bourdon
Laurent Bourdon
CHRONIQUEUR

14 ans après Dracula, le film de Terence Fisher produit par la Hammer, Christopher Lee et Peter Cushing reprennent leur rôle – respectivement celui du comte Dracula et du professeur Van Helsing – dans une actualisation du fameux roman que l’Irlandais Bram Stoker avait fait paraître en 1897.

Encouragé par l’imposant (et surprenant !) succès remporté par Count Yorga, Vampire, un film d’horreur américain de série Z, sorti en juin 1970 et modernisant le mythe du vampire au cœur d’un Los Angeles contemporain, les patrons de la Warner persuadèrent leurs homologues britanniques de la Hammer de mettre en chantier une version moderne du roman de Stoker. D’abord intitulé Dracula Chelsea 72 puis Dracula Today, Dracula 73 fut tourné durant l’automne 71 par le cinéaste canadien Alan Gibson, réalisateur de télévision récemment passé au grand écran.

Dans le rôle de Jessica Van Helsing, la fille du chasseur de vampire, vous reconnaîtrez peut-être Stephanie Beacham, l'amante sadomasochiste du pervers Marlon Brando dans le Corrupteur, de Michael Winner en 1971, et l’épouse (plus sage !) de Charlton Heston dans 22 épisodes de la série Dynasty.

Réalisé par

5.2 / 10
Le contexte

Roger Corman pousse la modernisation du mythe jusqu’à faire revenir le monstre en 2031 !

Alan Gibson

Très loin de la Transylvanie du 19e siècle, suite de la modernisation du mythe du vampire.

LE CAUCHEMAR DE DRACULA (1957)

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS