JUDITH THERPAUVE

Disponible dans le Pass Illimité
Parce que la ville de Metz sert anonymement de décors au 2ème film de Patrice Chéreau
Drame - 1978 - France - 123 MIN - VF - Tous publics
Depuis la mort de son mari, ancien responsable de la résistance locale, Judith Therpauve a coupé toute relation avec l'extérieur et vit seule dans sa grande demeure. Elle accepte cependant de rencontrer les anciens compagnons d'armes de son époux, lorsqu'ils la sollicitent pour sauver leur journal en péril...

Réalisé par

6.4 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Patrick Fabre
Patrick Fabre
CHRONIQUEUR

En 1974, le metteur en scène de théâtre Patrice Chéreau passe au cinéma avec La chair de l’orchidée, polar un rien fantastique inspiré d’un roman de James Hadley Chase dans lequel il filme Charlotte Rampling et déjà Simone Signoret. Quatre ans plus tard, il retourne derrière la caméra, pour filmer cette fois un scénario original écrit en collaboration avec Georges Conchon.

Judith Therpauve raconte l’histoire d’une ancienne résistante influente copropriétaire du journal régional La Libre République. Elle est sollicitée par ses anciens compagnons d’armes pour prendre la direction du quotidien qui va mal. Mais elle s'aperçoit vite que la mauvaise santé financière du journal est orchestrée par un homme d'affaires qui souhaite le racheter à bas prix…

L’héroïne du film, c’est donc la grande Simone Signoret. Face à elle, une pléiade de seconds rôles du cinéma des années 70 / 80 dont Jean Rougerie, Philippe Castelli ou Marcel Imhoff, mais aussi Robert Manuel ou le regretté Philippe Léotard.

FILMOTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Simone Signoret

Un journaliste tente de démasquer un gangster alors que son quotidien est au bord de la faillite. Avec Bogart !

Patrice Chéreau

Meryl Streep en patronne de quotidien au bord du gouffre

CASQUE D'OR

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité