LA FOLIE DES GRANDEURS

À partir de 2.99 € | -50% avec le Pass Illimité (sous conditions)
Yves Montand y a repris un rôle destiné à l'origine à Bourvil
Comédie - 1971 - France - 103 MIN - VF - HD - Tous publics
Don Salluste profite de ses fonctions de ministre des Finances du roi d'Espagne pour racketter le peuple. Mais la Reine qui le déteste réussit à le chasser de la cour. Ivre de vengeance, il décide de la compromettre. Son neveu Don César ayant refusé de se mêler du complot,c'est finalement le valet de Don Salluste, Blaze, transi d'amour pour la souveraine, qui tiendra le rôle du Prince...

Réalisé par

7.2 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Perrine Quennesson
Perrine Quennesson
CHRONIQUEUR

« Il est l’or, Monsignor », cette réplique rentrée dans la langage commun vient tout droit de La folie des grandeurs de Gérard Oury. Le film est une adaptation franchement libre de Ruy Blas de Victor Hugo qui met en scène le duo inédit à l’époque Louis de Funès et Yves Montand, accompagné de la brillante Alice Sapritch.

Dans cette histoire, Don Salluste profite de ses fonctions de ministre des Finances du roi d'Espagne pour raqueter le peuple. Mais la Reine qui le déteste réussit à le chasser de la cour. Ivre de vengeance, il décide de la compromettre. Accompagné de son valet, Blaze, transi d'amour pour la souveraine, il va se lancer dans un complot. Malheureusement pour lui, les quiproquos ne vont faire que s’enchainer.

Sorti en 1971, le film a bénéficié d'un important budget de 18 millions de francs, qui lui a permis d’être tourné en Espagne et en France, notamment dans le somptueux palais de l'Alhambra de Grenade. A noter que la musique du film est composée par Michel Polnareff qui y parodie les bandes originales des « westerns spaghettis » de l'époque.

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Louis de Funès

Comme La folie des grandeurs, Quasimodo d'El Paris est une adaptation décalée d'une oeuvre de Victor Hugo

Gérard Oury

Il s'agit de l'adaptation du même roman de Victor Hugo mais sur un ton bien plus dramatique.

LE CORNIAUD DE GÉRARD OURY

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS