Bande Annonce de LE RETOUR DE L'INSPECTEUR HARRYDécouvrez la bande Annonce de LE RETOUR DE L'INSPECTEUR HARRY sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/1490/fond/1490_w_500.jpg
Clint Eastwood
Bradford DillmanClint EastwoodPat HinglePaul DrakeSondra LockeAlbert PopwellAudrie J. NeemanJack ThibeauMichael CurrieBette FordKevyn Major HowardMark Keyloun

LE RETOUR DE L'INSPECTEUR HARRY

113 mn

Note de Sens Critique :

6.5 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Clint Eastwood.

Casting : Bradford Dillman, Clint Eastwood, Pat Hingle, Paul Drake, Sondra Locke, Albert Popwell, Audrie J. Neeman, Jack Thibeau, Michael Currie, Bette Ford, Kevyn Major Howard. Mark Keyloun

Synopsis : Réprimandé par ses supérieurs en raison de ses méthodes peu orthodoxes, l’Inspecteur Harry est envoyé dans le petit port de San Paulo pour y chercher des informations sur un homme récemment assassiné à San Francisco d’une façon assez particulière. Alors qu’il commence à se faire remarquer par la police et les mauvais garçons de la petite ville côtière, un autre homme est assassiné de la même façon... 

Scénario : Joseph Stinson.
Musique : Lalo Schiffrin.
Pays : Etats-Unis d'Amérique
Tags : Policier / Suspense, Des flics, Clint Eastwood réalisateur, Clint Eastwood vs Ken Loach, Films HD, Acteurs-réalisateurs, super-flics, Achat définitif, Clint Eastwood, Enquêtes Policières.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Nous sommes en 1983. Douze années se sont écoulées depuis la sortie de l’Inspecteur Harry, la première aventure de ce flic aux méthodes personnelles et bien peu orthodoxes incarné par Clint Eastwood et mis en scène par Don Siegel. Répondant au succès de cette première aventure, l’agent de la police de San Francisco reprendra du service dans Magnum Force, de Ted Post, et dans  l’Inspecteur ne renonce jamais, de James Fargo.

Durant cette grande décennie, Clint Eastwood continua sa carrière de comédien, avec Joe Kidd, le western du vétéran John Sturges, le Canardeur le policier du débutant Michael Cimino ou encore L’évadé d’Alcatraz pour lequel il retrouvait Don Siegel pour la cinquième et dernière fois.

Mais surtout, durant ces années 1970, Clint Eastwood s’employa à transformer son essai de réalisateur – c’était en 1971 avec Un frisson dans la nuit­ – en passant de plus en plus souvent de l’autre côté de la caméra. C’est ainsi que, sous sa propre direction, on le retrouvera, entre autres, en mystérieux étranger sans nom et vêtu de noir dans l'Homme des hautes plaines, en amateur d’art tueur à gages pour la CIA dans la Sanction, en paisible fermier sudiste dans Josey Wales, Hors-la-loi, en inspecteur de police alcoolique mystifié par son chef de service dans l’Epreuve de force, en patron de cirque malchanceux mais amoureux dans Bronco Billy, en ancien officier de l’armée de l’air quittant sa retraite pour dérober aux russes leur redoutable nouvel avion de guerre dans Firefox, l’arme absolue et, enfin, en chanteur de country au bout du rouleau et au talent méconnu dans Honkytonk Man.
De l’aveu même du comédien-réalisateur, c’est l’échec commercial de ce mélancolique road-movie – également interprété par son fils de 14 ans, Kyle Eastwood – qui le poussa à endosser, à nouveau, le costume de l’expéditif inspecteur Harry, récemment muté dans un petit bled du nord de la Californie où, justement, un étrange crime vient d’avoir lieu.

Dès la sortie du premier film de la saga Inspecteur Harry, les méthodes de ce flic atypique ne firent pas, c’est le moins que l’on puisse dire, l’unanimité. Pendant que certains y retrouvaient le portrait sans concession de l’Amérique des années 1970, avec l’apparition de tueurs en série et l’émergence de minorités rebelles, d’autres dénonçaient ses méthodes expéditives et contraires à l’image que devait renvoyer un fonctionnaire de police au service d’un état de droit, qui plus est une démocratie comme les Etats-Unis. Les termes « raciste », voire « fasciste », qualifièrent régulièrement ce héros, surnommé Dirty Harry – salaud d’Harry – dans la version originale. Si, effectivement, l’utilisation de son fameux Magnum 44, en expédiant dans un autre monde ceux qui aurait dû subir un procès en bonne et due forme aux frais du contribuable américain avant de passer probablement le restant de leur vie en prison, encore et toujours aux frais du même contribuable américain, on notera, cependant, que dès Magnum Force, le deuxième film de la saga, le rude Harry est confronté aux méthodes encore plus expéditives de certains de ses jeunes collègues – effectivement racistes et fascistes – ce qui l’amènera à prendre ses distances avec le système qu’il avait défendu, jusqu’ici, avec tant de violence et de hargne. Dans l’aventure suivante, l’Inspecteur de renonce jamais, il allait également abandonner son image d’horrible macho, tombant sous le charme d’une belle et jeune collègue.

Dans Sudden Impact, Harry est, une nouvelle fois, confronté à la gente féminine en la personne de la belle, solitaire et mystérieuse Jennifer Spencer, incarnée par Sondra Locke, compagne d’Eastwood de 1975 à 1990 et sa partenaire sur six films, dont l’Epreuve de force, Doux, dur et dingue et Bronco Billy. Elle aussi comédienne-réalisatrice, on lui doit, entre autres, en 1986, l’étrange Ratboy. Elle avait fait ses débuts au cinéma dans l’adaptation du roman de Carson McCullers, le Cœur est un chasseur solitaire.
Après leur séparation, elle traîna son ex-compagnon dans une série de procès à rebondissements qui, pendant une décennie, occupèrent les pages people des magazines spécialisés tout en l’éloignant, un temps, des studios. 

Personne, et je dis bien personne, ne met du ketchup sur un hot dog!

Très intéressant ce film à partir du moment où on le prend pour ce qu'il est, à savoir une parodie! Et oui! Et c'est bien là le problème à l'origine d'une grande incompréhension. Il est clair que si l'on regarde ce vigilante movie exclusivement sous l'oeil du premier degré, ...

Lire la suite
7
Kowalski

Make my day !

Sûrement désireux de redresser la barre d'une saga allant droit dans le mur à force d'être de plus en plus édulcorée à chaque nouvel opus, Clint Eastwood passe derrière la caméra (tout en restant devant, bien entendu), renouant avec les éléments qui ont fait la force ...

Lire la suite
8
Gand-Alf

Vue d'ensemble sur la saga

Mr Orange: Je confesse, je n'avais jamais vu un seul film de la saga, d'où un rattrapage intensif. C'est donc un avis de regard tout frais et non celui d'un fan de la première heure. Points faibles de la saga: 
- les méchants sont pas très crédibles, que ce soient les ...

Lire la suite
7
TheMrOrange
A voir également
Affiche du film L ÉPREUVE DE FORCE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film JOSEY WALES HORS LA LOI

à partir de

1.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film J. EDGAR

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film MYSTIC RIVER

à partir de

1.99
-50%
pour les abonnés
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film LES 8 SALOPARDS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LEGEND

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film TOUT SCHUSS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film ET TA SOEUR

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LE GARÇON ET LA BÊTE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LE CONVOI

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés