LES GÉANTS

Parce que pour ce road movie dans les Ardennes, Bouli Lanners utilise le cinémascope, comme un western
Drame - 2011 - Belgique - 80 MIN - VF - Tous publics
En vacances dans les Ardennes belges, Seth et Zak, deux frères, sont livrés à eux-mêmes. Ils s'ennuient et n'ont plus d'argent. Danny, un ado du coin, leur propose de louer leur maison au patron de son frère, un traficant de drogue local. Le début des ennuis.

Réalisé par

6.9 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Emmanuelle Spadacenta
Emmanuelle Spadacenta
CHRONIQUEUR

Toto le héros, Atomik Circus, Aaltra, Un Long Dimanche de fiançailles, Quand la mer monte, Astérix aux Jeux Olympiques, Louise Michel, 9 mois ferme, Les Vacances du petit Nicolas…  Le Wallon Bouli Lanners, ou Bouli tout court pour les intimes, est l’un des seconds rôles les plus familiers des cinémas belge et français. Il trimballe sa silhouette bonhomme et son joli accent de succès populaires en films d’auteur exigeants. Et ce, depuis plus de 20 ans. Mais sa carrière d’acteur se ponctue quelques fois de passages derrière la caméra. Bouli Lanners dirige un long métrage tous les trois ou quatre ans environ. Après Ultranova et Eldorado, Les Géants est son troisième film de fiction. Et pas des moindres. En 2012, il raflait le Magritte du meilleur film – l’équivalent belge du César – au nez et à la barbe des Frères Dardenne, alors en compétition avec Le Gamin à Vélo

 

Dans Les Géants, les héros s’appellent Seth, 15 ans, et Zak, 13 ans trois quarts. Deux gamins livrés à eux-mêmes pendant des vacances en Ardennes belges, dans la maison de famille. Leur mère est aux abonnés absents, ça a l’air d’être une habitude. En rade d’argent, ils tournent en rond jusqu’à ce qu’ils rencontrent un autre ado qui vit dans le coin, Danny. Il est gentil, Danny, mais il est mal entouré. Pour tenter de subvenir à leurs besoins, Seth et Zak vont louer leur maison au patron du frère de Danny, un malfrat qui vit de trafics de drogue, entouré de mecs armés. Un petit arrangement qui va signer la fin de l’innocence chez nos trois héros en goguette.      

« L’adolescence, c’est l’âge de tous les possibles, de toutes les certitudes, dit Bouli Lanners. C’est l’âge que je regrette, c’est l’âge des révolutions. Les révolutions sont toutes adolescentes. On ne change qu’à cette période-là. » Il a très certainement raison : c’est même pour ça que c’est un âge hautement cinématographique. L’amitié, la naïveté, l’amour, tout ça va être mis à mal par le monde des adultes, un monde d’ogres égoïste et violent duquel Seth, Zak et Danny vont devoir s’échapper. Le point de départ d’un grand film d’aventures où les héros vont devenir de véritables géants.

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

En tant que comédien, Bouli Lanners collabore souvent avec les réalisateurs Benoît Delépine et Gustave Kervern, un univers qui lui va particulièrement bien.

Bouli Lanners

L'histoire de deux ados confrontés à la cruauté du monde adulte.

AUX YEUX DES VIVANTS

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS