PARLE AVEC ELLE

Disponible dans le Pass Illimité
Pour l'Oscar du meilleur scénario attribué au film
Drame - 2002 - Espagne - 109 MIN - VO - Tous publics
Le destin a donné rendez-vous à deux hommes émus par un spectacle de danse. Quand ils se revoient c'est dans une clinique où ils se trouvent au chevet de deux femmes plongée dans un coma profond. L'un est infirmier et fait preuve d'un très grand dévouement pour sa patiente, ex-danceuse, à qui il parle beaucoup comme si elle pouvait l'entendre. L'autre a eu une liaison passionnée avec une torera qui a été grièvement blessée pendant une corrida et est désormais condamnée à une vie végétative. Chacun de ces deux compagnons de circonstance a un passé à raconter, des secrets à révèler, alors qu'ils attendent tous les deux dans l'antichambre de la mort pour savoir si leur amour va un jour se réveiller, et quel en sera le prix à payer.

Réalisé par

7.4 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Denis Parent
Denis Parent
CHRONIQUEUR

Parle avec elle estun film ibère de Pedro Almodovar, millésimé 2002. Le titre français est une traduction littérale de l’epagnol Hable con ella. Ce long métrage est généralement considéré par la critique comme une des oeuvres majeures du cinéaste. Construit autour de deux couples, il se révèle une version moderne de la belle au bois dormant, racontant les amours impossibles de deux princes charmants au chevet de femmes plongées dans des comas profonds.

Mais même si la clinique a pris la place du château c’est une oeuvre d’une richesse poétique, cinéphilique et psychanalytique exceptionnelle. Cette fois Almodovar a fait appel à des acteurs moins connus, tout au moins en France, si l’on excepte Géraldine Chaplin dans un second rôle. Balisé par des intertitres chapitrant la chronologie à la manière du cinéma d’antan, le film recèle un autre film muet et en noir et blanc celui-là, intitulé L’amant qui rétrécit. C’est bien sûr un vrai faux malicieusement réalisé par le cinéaste lui-même.

Parle avec elle fait suite au très beau et très récompensé Tout sur ma mère et c’est le quatorzième long métrage du cinéaste d’origine castillane, devenu la tête de file de la “movida” madrilène avant de s’imposer sur le plan international comme un des grands cinéastes contemporains.

FILMOTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Pedro Almodovar

THE OXFORD MURDERS DE ALEX DE LA IGLESIA (2008)

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité