Bande Annonce de AmenDécouvrez la bande Annonce de Amen sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/2463/fond/2463_w_500.jpg
Costa-Gavras
Ion CaramitruMathieu KassovitzMichel DuchaussoyUlrich MüheUlrich TukurAngus MacinnesAntje SchmidtErich HallhuberFriedrich Von ThunHanns ZischlerMarcel IuresSebastian Koch

Amen

126 mn

Note de SensCritique :

6.8 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Costa-Gavras.

Casting : Ion Caramitru, Mathieu Kassovitz, Michel Duchaussoy, Ulrich Mühe, Ulrich Tukur, Angus Macinnes, Antje Schmidt, Erich Hallhuber, Friedrich Von Thun, Hanns Zischler, Marcel Iures. Sebastian Koch

Synopsis : Pendant la Seconde Guerre mondiale, Kurt Gerstein, un officier SS allemand, épaulé par un jeune jésuite, Ricardo Fontana, tente d'informer le Pape Pie XII du génocide des Juifs organisé par les nazis dans les camps de concentration. Mais le Vatican semble ne pas vouloir s'engager...

Scénario : Costa-Gavras, Jean-Claude Grumberg.
Musique : Armand Amar.
Pays : Allemagne | France
Tags : Seuls!.

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
voir ce film

Souvenez-vous : l'affiche du film conçue par Oliviero Toscani, le créateur des pubs Benetton, fit polémique en amalgamant la croix catholique et la croix nazie. Provocant, évidemment, mais seulement pour frapper les esprits car les deux héros de Amen sont des chrétiens. Deux justes qui tentent de s'opposer à l'extermination des juifs par tous les moyens, mais que personne n'écoute et surtout pas le Vatican.

Le premier est inventé mais, pour Costa Gavras, il représente tous les prêtres ou les évêques qui tentèrent de résister : ce jésuite proche du pape Pie XII, cet être pur, écoeuré de la passivité de l'église catholique devant les horreurs commises par les nazis, est magnifiquement interprété par un Mathieu Kassovitz, comme éclairé de l'intérieur. Le second a vraiment existé : Kurt Gerstein, un protestant très croyant qui a rejoint les Waffen SS en 1941 comme spécialiste de l'hygiène et a découvert que le gaz zyklon B qu'il fournissait en quantité de plus en plus importante ne servait pas à enrayer des épidémies comme le typhus mais à gazer des milliers de juifs. Découverte insoutenable. Costa Gavras ne filme pas l'horreur elle-même mais l'horreur qui se lit dans les yeux de Gerstein quand il voit par un oeilleton ce qui se passe dans la chambre à gaz... Un personnage que l'acteur allemand Ulrich Tukur incarne avec un désespoir, un dégoût bouleversants.

Deux hommes seuls contre le silence, c'est ce que filme Costa Gavras dans ce film déchirant qui dénonce le rôle de Pie XII durant l'Holocauste et rend hommage à ceux qui ont osé se révolter. Un pamphlet contre la lâcheté, contre cette « diplomatie » qui rime avec indifférence, où le temps  perdu et l'immobilisme des puissants est rythmé par les trains que passent et repassent, wagons pleins, puis wagons vides... Un film indispensable qui rappelle avec force ce que l'église luthérienne a appelé le silence et l'abandon mais seulement en l'an 2000...

Comment filmer l'horreur absolue ? Comment filmer la Shoah, la tragédie du XXe siècle, et mettre en scène la folie nazie ?
Dès 1945, Charlie Chaplin répondait à sa manière avec Le Dictateur où un petit barbier du ghetto juif ressemble énormément à Adenoid Hynkel, le dictateur de Tomania qui a décidé l'extermination du peuple juif...

En 1945, toujours, dans Le Criminel, Orson Welles choisissait d'incorporer de récentes images d'archives à son histoire de policier qui traque un criminel de guerre nazi, devenu professeur de collège dans une petite ville américaine. Dix ans après, c'est le choc Nuit et Brouillard, le documentaire réalisé par Alain Resnais à la demande du comité d'histoire de la Seconde Guerre mondiale sur les lieux où des milliers d'hommes, de femmes et d'enfants furent exterminés : Orianenbourg, Auschwitz, Dachau, Ravensbruck, Belsen... En 1976, dans le magnifique Monsieur Klein, Joseph Losey est le premier film à rappeler la rafle du Vel d'Hiv en racontant comment un vendeur de tableau est confondu avec un juif sous l’Occupation. En 1993, Steven Spielberg bouleverse le monde entier, mais alimente aussi la controverse, avec La Liste de Schindler ou comment l'industriel allemand Oskar Schindler sauva plus d'un milliers de juifs en les achetant aux nazis. Cinq ans après, Roberto Benigni choisit la déportation comme sujet d'une fable pleine d'espoir, La vie est belle : certains grincent des dents, considérant qu'il est de mauvais goût d'user du rire contre la barbarie.

En tous les cas, les soldats américains qui découvrirent les camps ne riaient pas comme en témoigne Death Mills de Billy Wilder en 1945, le premier documentaire à montrer la découverte des camps de concentration par les forces Alliées au lendemain de la guerre.
Et puis il y a Shoah de Claude Lanzmann, une œuvre fondatrice, un événement cinématographique majeur et reçu comme un choc par le monde entier, à sa sortie, en 1985 : pas une image d'archives, mais neuf heures trente de paroles de témoins et de survivants qui reviennent sur les lieux de l'horreur. La plus grosse somme de témoignages jamais filmée sur le génocide des juifs. Bien plus qu'un film, un monument contre l'oubli. 

Ce n'est pas sans une certaine appréhension que j'ai abordé ce film de Costa-Gavras : la présence de Kassovitz au générique ne m'inspirait guère. Il faut pourtant reconnaître que Kasso fait ici preuve d'un étonnant talent d'acteur : il interprète son rôle avec tant d'application ...

Lire la suite
8
kwyxz

La Loi du Silence

L'Allemagne nazie soulève de nombreuses questions sans réponses et des faits assez ambigus, notamment via le comportement de divers personnages, souvent citoyens, comme le montrait déjà le puissant Jugement à Nuremberg de Stanley Kramer. Si on s'intéresse à Kurt Gerstein, ...

Lire la suite
7
Docteur_Jivago

Costa-Gavras ne filme pas les camps de concentration, il préfère filmer les trains, ceux qui partent remplit et ceux qui reviennent vide . Il ne filme pas la guerre il film le nazisme ses actes horrible avec un homme qui essaye de lutter . Il ne filme pas la religion il filme ...

Lire la suite
8
Truman-
 
le contexte
  • Egalement interprété par
    Matthieu Kassovitz
  • Pas si éloigné
    Très grand film, déchirant, sur la Shoah à travers le portrait du Juste Oskar Schindler. Interprétation magnifique de Liam Neeson, Ben Kingsley et Ralph Fiennes.
  • Egalement realisé par
    Costa-Gavras
  • Dans le même genre
    Drame bouleversant tiré de l'histoire vraie d'un pianiste polonais qui a échappé à la déportation, a connu les souffrances du ghetto de Varsovie puis est resté seul, terré dans les décombres. Palme d'or à Cannes.
A voir également
Affiche du film LE GRAND BLOND AVEC UNE CHAUSSURE NOIRE

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LOUISE-MICHEL
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film Mad City

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film MARIE ANTOINETTE

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMMENT J AI RENCONTRE MON PERE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film HHHH

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film VENISE SOUS LA NEIGE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film UN PROFIL POUR DEUX

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CONSPIRACY

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film THE JANE DOE IDENTITY

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés