DE BON MATIN

À partir de 9.99 €
Parce que comme plein de films des années 2010, celui ci s'inspire aussi - et hélas - d'événements authentiques
Drame - 2011 - France - 91 MIN - VF - Tous publics

De bon matin, un cadre quinquagénaire rejoint son bureau dans une agence bancaire. Il sort une arme de son cartable et abat deux de ses collègues. Il s’enferme alors dans la salle de réunion. Alors que les policiers arrivent peu à peu pour le mettre hors d’état de nuire, notre homme se remémore les circonstances de son acte, l’humiliation au quotidien dans son cadre de travail et les coups de mou de son couple à l’extérieur. Alors que les policiers s’apprêtent à intervenir, il se tire une balle dans la bouche.

Réalisé par

6.1 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Yves Alion
Yves Alion
CHRONIQUEUR

Les faits divers sont évidemment des révélateurs du monde dans lequel nous vivons. Ils expriment les débordements des passions, flamboyantes ou sordides, en tous cas douloureuses. Longtemps considéré comme frileux ou germanonopratin, ce qui revient au même, le cinéma français semble de plus en plus souvent s’intéresser à la question sociale. Qu’il s’agisse d’histoires puisées dans l’actualité ou inventées de toutes pièces, nous sommes de toute évidence gâtés.

En l’espace de quelques mois, Cédric Kahn nous brosse avec Une vie meilleure le portrait d’un couple défait par le manque d’argent, Philippe Lioret fait le procès du surendettement dans Toutes nos envies, Raphaël Jacoulot éclaire le choc entre le patron d’un hôtel de montagne et l’un ses employés avec lequel il entretenait une relation étrange, Cédric Klapish fustige dans Ma part du gâteau le monde de la finance. Et Eric Guirado revient sur l’affaire Flactif, qui défraya la chronique en 2003, avec Possessions.  

Dans ce film tous les ingrédients d’un grand film noir sont réunis : les antagonismes sociaux, le mystère, des caractères forts, etc.  Pour un peu on dirait que Ken Loach a traversé la Manche. Ou du moins qu’il a fait des émules.

De bon matin est également basé sur un fait divers, survenu en 2004. Lorsqu’un employé de banque a descendu deux de ses supérieurs en arrivant au boulot, avant de s’enfermer et de se tirer une balle dans la bouche. On ne saurait mieux parler des rapports de travail dans cette France des années 2000 angoissée par l’avenir.

FILMOTV vous recommande

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Jean-Pierre Darroussin

Le personnage également interprété par Jean-Pierre Darroussin est également en pleine dépression

Jean-Marc Moutout

C'est un autre drame individuel lié à des difficultés professionnelles

LES NEIGES DU KILIMANJARO

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité

Pas si éloigné