Bande Annonce de FANBOYSDécouvrez la bande Annonce de FANBOYS sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/2648/fond/2648_w_500.jpg
Kyle Newman
Chris MarquetteDan FoglerJay BaruchelSam HuntingtonChristopher McdonaldDavid DenmanKristen BellCharlie B. BrownIsaac Kappy

FANBOYS

86 mn

Note de SensCritique :

6.1 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Kyle Newman.

Casting : Chris Marquette, Dan Fogler, Jay Baruchel, Sam Huntington, Christopher Mcdonald, David Denman, Kristen Bell, Charlie B. Brown. Isaac Kappy

Synopsis : En 1998, quatre copains fans de Star Wars impatients d'assister à la première de Star Wars, épisode I : La Menace fantôme vont tenter de voler une copie du film en s'introduisant dans le Skywalker Ranch, les bureaux du producteur et réalisateur George Lucas, situés à Nicasio, en Californie...

Scénario : Adam F. Goldberg, Ernest Cline.
Musique : Mark Mothersbaugh.
Pays : Etats-Unis d'Amérique
Tags : Comédie, La sélection, Délires à l'américaine, Road movies, Inédits au Cinéma, Des amis américains, Héros en équipe, Idiots.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Présenté dans sa première version et pour la première fois, à Londres, le 14 juillet 2007, à l’occasion d’un grand rassemblement des fans de la saga Star Wars, Fanboys fut tourné en février et mars 2006 par Kyle Newman, 30 ans tout juste, et déjà auteur de plusieurs courts métrages, dont Bitten by loveMordu par l’amour –, qui lui vaudra le prix Coca-Cola du réalisateur le plus « réfléchissant » de l’année ! En 2004, il avait également réalisé un long métrage, uniquement exploité en vidéo, The Hollow, une horrifique et sympathique production, hésitant entre série B et série Z, s’inspirant extrêmement librement, de la nouvelle de Washington Irving qui avait, cinq ans plus tôt, inspiré (assez différemment) Tim Burton pour son inégalé Sleepy Hollow, la légende du cavalier sans tête.

Deux ans plus tard, en 2006, passionné par l’œuvre de George Lucas qui venait de mettre un terme à sa fameuse saga avec Star Wars, épisode III, la Revanche des Sith, Kyle Newman imagine l’épopée d’une bande de copains à l’humour potache et au centre d’intérêt unique : Star Wars. Nous sommes en 1998 et ces quatre copains vont tout faire pour, avant tout le monde, découvrir le quatrième film de la saga : Star Wars, épisode I, la Menace fantôme.

Une fois obtenu l’accord de George Lucas – et même plus que ça, puisqu’il autorisa la production à piocher dans les éléments sonores et visuels de la saga –, Newman réunit devant sa caméra une bande de jeunes comédiens, parmi lesquels Sam Huntington, le jeune frère de Clark Kent, alias Superman, dans Superman Returns de Bryan Singer, et Jay Baruchel, l’un des marginaux fréquentant la salle de boxe de Clint Eastwood dans Million Dollar Baby et qui, pour l’occasion, s’est fait la tête de Georges Lucas dans les années 1970.

Face à eux, et outre William Shatner dans son propre rôle, c'est-à-dire dans celui du capitaine Kirk tout droit sorti de Star Trek (l’autre saga intergalactique), vous allez retrouver, dans le rôle du juge, Billy Dee Williams, alias Lando Calrissian, le vieil ami d’Han Solo dans l’Empire contre-attaque et le Retour du Jedi ; dans le rôle d’un agent de sécurité du Ranch, Ray Park, alias le féroce Darth Maul dans Star Wars épisode I, la Menace fantôme et, dans le rôle du médecin, Carrie Fisher, en personne, l’inoubliable Princesse Leia.

Comme l’étonnant quatuor dont vous venez de suivre les aventures, nombreux furent, effectivement, les fans tellement impatients de découvrir Star Wars, épisode I, la Menace fantôme, que beaucoup bivouaquèrent plusieurs semaines devant les cinémas annonçant le film, dont la sortie avait été fixée au mercredi 19 mai 1999. Parmi ces campeurs cinéphiles, quelques Européens, incapables d’attendre la sortie française prévue cinq mois plus tard, le 19 octobre 1999 ! Après les trois premiers films des années 1970 et 1980, l’Attaque des clones entamait la seconde trilogie, chronologiquement située avant la première. On y découvrait, entre autres, Ewan McGregor en jeune Obi-Wan Kenobi, aux côtés de Natalie Portman et de Samuel L. Jackson.

Il serait présomptueux de comparer le tournage de Fanboys aux tournages de la prestigieuse série à laquelle il rend hommage, mais on se souviendra, tout de même, que si le premier tour de manivelle – comme on dit – fut donné en février 2006, la dernière scène fut tournée plus d’un an et demi plus tard, durant l’été 2007. D’une part, un manque de moyen évident obligea la production à respecter un budget rigoureux avant que, découvrant un premier montage, Georges Lucas porte un jugement positif sur l’entreprise qui, du même coup, put bénéficier de financements supplémentaires.

D’autre part, le réalisateur, Kyle Newman ne fut pas toujours d’accord avec les producteurs, les fameux frères Weinstein qui avaient déjà, à cette époque, laissé leurs noms aux génériques d’œuvres assez considérables signées Quentin Tarantino – Pulp Fiction et Kill Bill, vol 1 et 2 –, Martin Scorsese – Gangs of New York et The Aviator – ou encore Peter Jackson et son Seigneur des anneaux. Autrement dit, face au quasi-débutant qu’il était, les deux nababs eurent, évidemment, gain de cause et, non seulement, coupèrent sans vergogne dans les scènes déjà tournées mais, ils imposèrent, également, le tournage de nouvelles séquences censées attirer un public plus large et, surtout, plus jeune. En désaccord avec cette décision, Kyle Newman laissa sa place à Steven Brill, cinéaste, effectivement, grand public qui, en 2002, avait dirigé Adam Sandler dans les aventures de Mister Deeds, un remake du classique de Frank Capra, l’Extravagant Mr. Deeds.

Prévue en 2006, la sortie du film, dans sa version définitive – c'est-à-dire, pas du tout celle du cinéaste mais celle des producteurs –, n’eut lieu qu’en février 2009 et encore, très confidentiellement.

Sous ce postulat assez simple et mince, se pose les bases d'un très bon road-buddy movie. Ce film porte un regard juste sur la comunauté des Geeks de Star Wars, la première trilogie, qui attendait avec impatience la sortie de l'Episode 1. Et franchement tout y est, des questions ...

Lire la suite
9
Joukoulou

1998 , malheuresement , un membre d'un groupes d'amis fan de Star Wars est malade , Pour son derniers voeux c'est amis veulent l'emmener au Skywalker ranch voire l'épisode un en avant première ! Fanboys nous plonge dans un road movie avec un groupe de geek , mais la ou il s'en ...

Lire la suite
8
Pierre-er

Un road movie pour geek, assez drôle même si sans grande surprise, à part la fin qui se transforme en belle histoire. Et ça donne envie de regarder Star Wars, et un film qui donne envie d'en regarder d'autres, c'est bien une preuve que c'est fait avec amour du sujet. ...

Lire la suite
8
Kreyket
le contexte
A voir également
Affiche du film SUPERMAN RETURNS

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film ROUTE VERS L ENFER

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film COMMENT TUER SON BOSS ?

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film VERY BAD TRIP

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés