Bande Annonce de LA PROMESSEDécouvrez la bande Annonce de LA PROMESSE sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/12781/fond/12781_w_500.jpg
Terry George
Charlotte Le BonChristian BaleOscar IsaacAngela SarafyanDaniel Giménez CachoJames CromwellJean RenoKevork MalikyanLucía ZorrillaMarwan KenzariRoman MitichyanShohreh AghdashlooTom HollanderAndrew TarbetCarlos MirandaStewart Scudamore

LA PROMESSE

128 mn

Note de SensCritique :

6.4 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Terry George.

Casting : Charlotte Le Bon, Christian Bale, Oscar Isaac, Angela Sarafyan, Daniel Giménez Cacho, James Cromwell, Jean Reno, Kevork Malikyan, Lucía Zorrilla, Marwan Kenzari, Roman Mitichyan, Shohreh Aghdashloo, Tom Hollander, Andrew Tarbet, Carlos Miranda. Stewart Scudamore

Synopsis : En 1914, à Constantinople, Michael Boghosian, aspirant médecin et arménien, est promis à un brillant avenir. Il tombe amoureux de la belle Ana Khesarian. Chris Meyers, un reporter de guerre américain, est également sous le charme de la jeune femme. Ils vont être emportés par le tourbillon de l'histoire...

Scénario : Robin Swicord, Terry George.
Musique : Gabriel Yared.
Pays : Espagne|Etats-Unis d'Amérique
Tags : Drame, Politique / Histoire.

Film pas encore disponible

Le cinéma s’est souvent emparé de la question des divers génocides ayant marqué l’histoire du XXe siècle, y compris celui des Améniens. La promesse ose cependant une autre approche que les cas précédents comme Mayrig d’Henri Verneuil ou The cut de Fatih Akin, pour ne citer qu’eux.

Terry George a en effet décidé d’aborder le sujet par le biais d’une fresque doublée d’un triangle amoureux entre un pharmacien, une tutrice et un journaliste. Une manière pour le scénariste-réalisateur d’assumer à nouveau une envie de traiter des sujets historiques particulièrement délicats par le biais d’un cinéma populaire.

Après Hotel Rwanda, qui revenait sur le génocide Tutsi à travers l’amour absolu d’un patron d’hôtel pour sa femme, La promesse s’essaie donc à revenir sur un des plus grands drames humanitaires avec les mêmes armes qu’un David Lean quand il signait Le Dr Jivago : élargir le champ d’une histoire intime, personnelle, par la puissance du lyrisme et du grand spectacle, pour qu’elle ne soit pas oubliée.

Terry George s’interessait au génocide arménien avant de travailler sur La promesse. Son envie initiale était d’adapter les mémoires de Grigoris Balakian, un évêque qui avait survécu au massacre. George était en plein travail de recherche, enquêtant d’Erevan à Istanbul, sur ce parcours lorsqu’il reçut un scénario titré Anatolia, qui allait devenir La promesse. Ce projet était une volonté personnelle de Kirk Kerkorian, l’ancien propriétaire de la MGM.

Le mogul américain né d’une famille arménienne, dont certains membres ont vécu ces terribles événements, essayait de le monter depuis plusieurs décennies, dont une tentative avec Clark Gable dans le rôle principal, puis une autre au sein de son propre studio dans les années 80. Toutes s’étant heurtées aux pressions des autorités turques, voyant cette initiative d’un très mauvais œil, et menaçant de s’en prendre aux bases militaires américaines en Turquie. Devenu millionnaire avec la revente de la MGM à Sony, Kerkorian a fini par financer La promesse sur ses fonds propres. Plus de Gable, mais Christian Bale au générique. George ayant pour autant décidé d’écrire un autre rôle pour lui, celui d’un reporter américain, afin de pouvoir introduire dans le film comment le reste du monde a été informé, à l’époque, de ce qui se passait, mais aussi des authentiques figures, témoin de ce drame comme Henry Morgenthau, l’ambassadeur américain dans l’empire ottoman. Certaines séquences, comme la discussion entre Morgenthau et le ministre de l’Intérieur turc sont d’ailleurs basées sur les propres mémoires du diplomate.

Kerkorian n’aura pas le temps de voir le film achevé : il meurt à l’été 2015, après avoir validé le scénario définitif mais quelques mois avant que George n’entame le tournage. La promesse connaitra sa première en Arménie comme il sera projeté à Alep en mai 2017, alors que la ville est prise entre les feux du gouvernement syrien et de Daesh. Ironie du sort, le film montre comment des Arméniens ont tenté de fuir la Turquie pour trouver refuge dans la ville syrienne, là où cent ans plus tard, un nouvel exode a lieu dans le sens inverse…

Un retour sur le génocide arménien

Bien que le film ait pour ambition de faire entrer le génocide arménien dans la mémoire collective, celui-ci ne relève pas pour autant du documentaire à proprement parlé. Romancé, La Promesse met en avant un triangle amoureux composé de l’étudiant en médecine Mikael ...

Lire la suite
7
CineSerie

Le génocide arménien me semble assez peu évoqué au cinéma. Ici, deux heures sont consacrées à ce passage important de l'Histoire, encore contesté par les Turcs, et qui fait grincer des dents même en France. Le trio amoureux sert de liant émotionnel à cette tragédie. ...

Lire la suite
8
caiuspupus

Toujours vaincus, jamais soumis

Le compte-rendu de ce film est une parenthèse dans mes critiques. Les films sur les génocides qui forment au minimum 10% de la production française des séries FR3 et Arte m'ennuient au plus haut point. Leur but honorable et didactique se heurte à la triste réalité de l'espèce ...

Lire la suite
7
Zolotoï
 
le contexte
A voir également
Affiche du film DRIVE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Sucker Punch

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film TOUT LE MONDE DEBOUT

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MAYHEM

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MME MILLS, UNE VOISINE SI PARFAITE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film THE DISASTER ARTIST

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film TULIP FEVER

à partir de

6.99
 
Affiche du film LA CH TITE FAMILLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés